Sortie de la 50e promotion à l'Ecole de Commandement et d'Etat-major de Tamentfoust à Alger    Drame de Melilla: le Forum diplomatique de solidarité avec le peuple sahraoui condamne la répression sanglante de migrants africains    JM/Boxe : Houmri bat le Marocain Assaghir et passe en demi-finale    Voyage à travers l'histoire des monnaies anciennes des pays participant aux JM Oran-2022    Industrie pharmaceutique :196 unités de production locale de médicaments et de dispositifs médicaux    Aménagement des horaires de travail de 07h00 à 15h00 pour les wilayas du sud du pays    Salon de l'Enseignement supérieur: vers l'instauration d'un enseignement de qualité pour l'édification d'une économie du savoir    Zones franches: dispositif administratif flexible et cahier des charges rigoureux pour garantir la transparence    187e anniversaire de la bataille de Mactaâ: pour rappeler l'héroïsme de l'Emir Abdelkader    Des températures caniculaires, mardi et mercredi, sur des wilayas du Sud du pays    Santé: une "grande importance" accordée à l'application des protocoles thérapeutiques en oncologie    JM Oran-2022 : engouement populaire sans précédent, l'autre succès de la 19e édition    Conseil de la nation présentation du projet de loi définissant les règles générales applicables aux zones franches    Les colons attaquent encore Al-Aqsa    Les anciens ministres Ould Abbes et Barkat condamnés à 6 et 4 ans de prison ferme    Coup d'envoi de la 13e édition    Deux dossiers retenus pour la présidence de la FAF    JM: la présence de jeunes de la communauté nationale établie en France, très importante    CN: le président de la Commission des AE reçoit le président du Groupe d'amitié France-Algérie    Festival européen de musique: le groupe "Travel Diaries" enflamme le public    OL : Aouar ne va pas prolonger son contrat    JM: le badminton et la lutte décrochent l'or, le karaté do termine avec l'argent    Sétif: Trois morts dans un incendie de forêt    Examens du BEM: Un taux de réussite de 55,98%    Face aux séismes    Exportations hors hydrocarbures: L'objectif de 7 milliards de dollars accessible    Football: Algérie-Maroc, aujourd'hui à 17h00: Les Verts pour la confirmation    Alger: Incendie dans le parc de l'ETUSA, 16 autobus détruits    A l'initiative de Mohamed Afane: La maison d'Oran d'Yves Saint Laurent retrouve une nouvelle vie    Des contrats menacés par le blocus pétrolier    Plus de 30 villageois dont des enfants tués    La base constitutionnelle seule au menu    Tosyali décroche le trophée    Echos d'un procès figé    Bâtonnat d'Alger: au boulot    Plus de peur que de mal    La réussite au BEM fêtée avec faste    Le FFS dérange les forces occultes    Comme une lettre à la poste    Peut-on réussir la transition?    Riga débarque    Le club otage des forces occultes    Comment l'émigration a lutté contre l'OAS    C'est parti pour la 13e édition    Karima et Yousra enchantent le public    Alerte Algérie : le prisonnier d'opinion Mohamed Azouz Benhalima est en danger    Le mouvement des réformes (1986-1991), précurseur du Hirak    Carnage à Melilla ou l'épouvantail de l'immigration    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Tizi Ouzou : hommage au journaliste Smaïl Yefsah
Actualité : les autres articles
Publié dans El Watan le 05 - 05 - 2012

A l'occasion de la Journée mondiale de la liberté de la presse, un hommage a été rendu les 3 et 4 mai au journaliste de la télévision, Smaïl Yefsah, assassiné par le Groupe islamique armé (GIA) le 18 octobre 1993 à Bab Ezzouar (Alger).
Le programme élaboré par la direction de la culture de la wilaya de Tizi Ouzou en collaboration avec la famille Yefsah comportait plusieurs activités, dont une conférence-débat sur «La liberté de la presse à l'épreuve de l'ère numérique» animée par Nassim Bouguetaya, journaliste universitaire, des témoignages, un film documentaire sur la vie et le parcours journalistique du défunt ainsi qu'une exposition d'articles de presse, de photos et des écrits personnels de Smaïl Yefsah. «Situation politique tendue, lutte d'idées, lutte pour le pouvoir. Deux clans ont fini par émerger, les libéraux avec à leur tête Chadli et Khediri et d'autres», avait noté Smaïl Yefsah en octobre 1988. Dans une autre réflexion exposée au public, il avait écrit : «L'Unique chère télévision, 30 ans après l'indépendance, a beaucoup changé, mais n'a pas évolué, du moins très peu, si nous faisons une comparaison avec les programmes diffusés il y a quelques années. Beaucoup d'Algériens estiment que ces programmes n'ont acquis que la médiocrité.»
Sur un autre tableau, des notes de voyages lors de la mission qu'il a effectuée en Irak en 1991, des poèmes et une lettre de menace adressée par le GIA aux responsables de l'Entreprise nationale de télévision, après la mort de Smaïl Yefsah et Mustapha Abada, ex-directeur de l'ENTV, les sommant de ne plus diffuser les films égyptiens et les variétés. On y voit également un article d'El Watan publié le 18 février 2001 et dans lequel Omar Chikhi, ex-émir du GIA, reconnaît froidement avoir tué des journalistes et affirme, audacieux, «regretter aujourd'hui de ne pas avoir assassiné beaucoup d'autres». Hier, une cérémonie de dépôt de gerbes de fleurs sur la tombe de Smaïl Yefsah a eu lieu à Tala Amara, son village natal, en présence de sa famille, des amis, des journalistes et des hommes du monde des arts et des lettres.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.