Hamadou Lazhar, élu candidat du FLN    Déces : Le journaliste d'El Khabar Mohamed Cherak n'est plus    Noureddine Bedoui : "Les valeurs de l'ANP sont un précieux acquis à préserver "    Ould Abbès fait-il de la résistance ?    Des changements en vue    Atelier de formation de gestion associative    Succès des premiers tests des projets e-éducation et e-santé via Alcomsat-1    La production du fer et de l'acier relancée    Angola : Au large, un espoir pétrolier nommé Kaombo    Bouygues : Les résultats confirment leur dépendance aux télécoms    USA : La production record de pétrole brut tire les stocks à la hausse    Pourquoi les Algériens sont les derniers de la classe?    Le traité constitutif de l'UA doit "être préservé de toute révision"    43e Eucoco : Mme Feroukhi souligne le rôle de la conférence dans la sensibilisation sur le conflit    Une délégation de la Fédération internationale des journalistes, en visite à Ramallah    Washington vote contre une résolution de l'ONU condamnant Israël sur le Golan    Conférence de Palerme sur la Libye : Les divisions étalées au grand jour    Affaire Skripal : Zakharova qualifie de "blague" la nouvelle enquête de Bellingcat    La tenue d'un vote de défiance contre May "probable"    La pelouse du stade de Lomé, une arme à double tranchant pour les Verts    Zetchi appelle les Verts à faire preuve de combativité sur le terrain    «Gagner, pour éviter les calculs»    Slimani nouvel entraîneur    Violences après le match USMA-CSC: 30 personnes arrêtées et 10 policiers blessés    3e phase de la 24e opération de relogement d'Alger: Quelques 70 familles seront relogées lundi prochain    Un million de palmiers-dattiers pour produire plus de 100.000 tonnes/an    Quelque 500 éléments de la Protection civile mobilisés à Alger    Eviter l'usage des feux d'artifice à l'intérieur des immeubles ou devant les stations de service    Hausse des prix de la volaille, fruits et légumes à la veille du Mawlid : On annonce une baisse des prix incessamment    19 morts et 31 blessés    Da Méziane, c'est le «Djihad», l'engagement et la modestie personnifiés    La 2e édition s'ouvre à Alger    CNAL et Commission de visionnage des films    La nouvelle pièce "Sekta" de Tounès Aït Ali présentée à Alger    VIOLENCES BAB EL OUED (ALGER) : 10 policiers blessés et 30 personnes arrêtées    ACCES DIFFICILE AUx MEDICAMENTS DU CANCER : Le ministère de la Santé pointé du doigt    La répudiation politique est-elle l'ADN du FLN ?    Y a-t-il un avion dans le pilote ?    Un merveilleux «Safar» à travers l'art    Réouverture «au premier trimestre 2019»    Sakta brise le silence    Nouvelles d'Oran    Blida : Le ministre des Affaires religieuses et des Wakfs anticipe la célébration du Mawlid Ennabaoui Charif    CAN 2018 - Dames: Les Algériennes à l'épreuve du pays hôte    Ligue 1 : PAC 2 CABBA 0: A sens unique    Enigme et interrogations    Violence aux stades : El Habiri au chevet des policiers blessés à l'issue du match MCA-USMBA    L'Onu lève ses sanctions    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Djenane Ben Omar : la dernière forêt de Kouba est à l'agonie
Alger : les autres articles
Publié dans El Watan le 28 - 05 - 2012

La forêt, ou du moins ce qui reste du parc Ben Omar, appelée familièrement «El Ghaba», est abandonnée depuis des années.
Bien que clôturé, l'endroit est fréquenté par des jeunes désœuvrés. Des canettes vides et des bouteilles de bière qui jonchent le sol attestent que la partie basse de la forêt est devenue leur refuge.
En revanche, la partie située tout en haut de la pinède leur a échappé, car elle est fréquentée par les mordus de la pétanque. Dans ces hauteurs, la mise a été sauvée.Un modeste boulodrome y a été aménagé. Les personnes d'âges différents y sont conviées pour s'adonner à cœur joie aux interminables parties du jeu de boules et créer une sacrée ambiance.
De temps à autre, on applaudit les prouesses des tireurs et des pointeurs. «Bien que cet espace soit considéré comme l'un des rares endroits boisés de la commune, les services relevant de la Conservation des forêts, ainsi que les autorités locales n'ont pas entrepris d'une manière sérieuse un aménagement qui puisse répondre aux attentes des habitants de Ben Omar. On aurait pu réserver une aire aux enfants en y installant des balançoires et des escarpolettes. Attirés par les jeux, des myriades de bambins accompagnés de leurs parents vont certainement occuper les lieux et les arracher à la mauvaise fréquentation», a suggéré B. Khaled, un ingénieur en travaux publics connaissant parfaitement la commune.
Des informations recueillies au siège même de l'APC dévoilent bien des intentions de plusieurs élus relevant des assemblées précédentes. S'inscrivant dans une logique lucrative, ils étaient favorables à l'implantation de kiosques à plusieurs endroits de la forêt. «Poussés par une certaine légitimité, certains élus ne pensaient qu'à se servir. Nourris de convoitises, ils ne se préoccupaient pas à sauvegarder ce qui reste du patrimoine forestier, mais à posséder plus de biens», apprend-on. Au bonheur des riverains, les propositions visant l'installation des kiosques dans le périmètre forestier n'ont pas été retenues ni par les services de la Conservation des forêts ni par les autorités locales.
Consulté à ce sujet, Karim Z., un ancien cadre de l'APC qui est aussi spécialiste en aménagement du territoire, a accepté de fournir quelques éclaircissements. «L'idée d'intégrer des échoppes à ce périmètre ne fait qu'accélérer la destruction des espèces végétales et par delà, la disparition de la pinède. En conséquence, l'espace tout entier sera certainement envahi par le commerce informel. Or, pour préserver cette étendue que je considère comme les poumons de la commune, il serait judicieux de procéder dans les meilleurs délais au lancement d'un reboisement favorisant à coup sûr la régénérescence de la forêt», a-t-il observé. Notre interlocuteur a cependant insisté sur l'élaboration d'un véritable plan d'aménagement dont la finalité est d'édifier un parc urbain incluant un jardin botanique.
Des agents ont été dépêchés dernièrement pour procéder au nettoyage. D'une manière timide, un aménagement y a été engagé pour améliorer l'éclairage.«Cela reste insuffisant. Cette aire, où s'élèvent encore des pins centenaires, mérite plus d'attention de la part des autorités locales. Avec un peu de bonne volonté, elle pourra devenir le point de chute de la majorité des habitants de la localité», a conclu le même interlocuteur.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.