Tribunal de Sidi M'hamed : reprise du procès de Mahieddine Tahkout    Deux listes se disputeront l'instance présidentielle    «L'Algérie ne souffre pas de manque de ressources»    Les cahiers de charges seront prêts dans un mois    Courrier des lecteurs    Manifestation dans la province de Hassaké contre la présence des troupes américaines    Plus de 200 scientifiques demandent à l'OMS de réviser ses recommandations    Forum sino-arabe: volonté commune d'accroître la coopération    Les Algériens Benchabla et Mordjane dans le Top 10    Fermeture de la Grande Poste suite à la mort suspecte d'un employé    Un casse-tête chinois pour les commerçants    Ennio Morricone, le Beethoven du western spaghetti    L'Unesco alerte sur une «escroquerie» aux biens culturels issus d'Afrique    Un bon, une brute, un truand, un harmonica et un pan du mur de ma jeunesse qui s'écroule !    Deuxième tir de roquettes contre des intérêts américains en 24 heures    La production industrielle en forte chute    "Interdiction de toucher aux statuts des fédérations"    La Juventus pied au plancher    La JSK, l'USMA et le PAC perçoivent les primes de la CAF    Benhadid réhabilité    Décès du bâtonnier Brinis Ammour    Benbouzid n'exclut pas un confinement localisé    83 ha de récoltes ravagés depuis début juin    Les programmes achevés distribués avant la fin de l'année    Covid-19 : confinement partiel dans 18 communes de Sétif à partir de mercredi    Treize activites acquittés    Reprise des négociations à Londres pour un accord post-Brexit    Le ton monte entre Pékin et Ottawa    "Il reste encore 80 crânes de résistants des Zaâtcha"    Le théâtre pour conter la tolérance    Une nouvelle alliance entre l'homme et les sciences    Des structures baptisées des noms du Chahid Din Amhamed et du Moudjahid Zenati Bikat    «Un mépris confondant et scandaleux envers ceux que la France coloniale a exploités, opprimés et massacrés»    On vous le dit    Prix du Brent : Petite hausse pour commencer la semaine    La FAF veut «assainir» le métier    E-conférence – AIPS : Le président Merlo insiste sur l'accès aux sources    La JS Azazga en difficulté financière    Décès de Bettina Heinen-Ayech : La Mahouna s'est effondrée    Les perspectives d'évolution à court terme pour le marché pétrolier évoquées    "Papicha" de Mounia Meddour au 9e Festival du cinéma arabe de Séoul    Eckmühl: Des habitants irrités par une longue panne de l'alimentation en eau    Football national: Où sont passés les clubs formateurs ?    Tebboune préside une séance de travail aujourd'hui: Le plan de relance socioéconomique au menu    El Tarf: Décès du bâtonnier Brinis Ammour    Nouveau record quotidien des infections    Vers la paralysie de l'économie algérienne ?    "Dans mon service, le personnel est à bout"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'astéroïde 2012 DA-14 n'a pas fait de dégâts
Surveillé par l'agence spaTiale amérIcaine
Publié dans El Watan le 17 - 02 - 2013

Surveillé de près par l'agence spatiale américaine, un astéroïde de 45 m de diamètre a frôlé la Terre, vendredi, sans faire de dégâts, contrairement à une météorite tombée le même jour en Russie, qui a explosé et blessé un millier de personnes.
Pesant environ 135 000 tonnes et baptisé 2012 DA 14, l'astéroïde - qui est un corps du système solaire composé de roches, de métaux et de glace - est passé à 27 680 km de la Terre vers 19h25 GMT, a indiqué l'agence spatiale américaine (NASA). Des images prises par un téléscope en Australie et diffusées par la Nasa ont montré une minuscule trace blanche se déplaçant dans un ciel noir.
Il s'agissait du plus gros astéroïde passant aussi près de la Terre jamais détecté par les scientifiques, selon la NASA. Découvert en février 2012, l'astéroïde est passé à un dixième de la distance Terre-Lune dans l'est de l'océan Indien, à la verticale des côtes de Sumatra en Indonésie, à une vitesse de 7,8 kilomètres par seconde, a précisé la NASA.
Le Goldstone Solar System Radar de la NASA, situé dans le désert de Mojave en Californie (ouest des Etats-Unis), a observé le passage de l'astéroïde et le suivra encore quelques jours pour en déterminer plus précisément la taille et la forme. Si l'astéroïde avait touché la Terre, il aurait pu anéantir une grande agglomération. Mais cet astéroïde reste beaucoup plus petit que la météorite responsable de l'extinction des dinosaures il y a 66 millions d'années, qui mesurait dix kilomètres de diamètre. «En moyenne, un astéroïde de cette taille s'approche aussi près de la Terre tous les 40 ans et risque d'entrer en collision avec notre planète tous les 1200 ans», a précisé Donald Yeomans, directeur du bureau du Near Earth Object, (NEO), du Jet Propulsion Laboratory de la NASA.
Si cet astéroïde, considéré de petite taille, s'était écrasé sur la Terre, il aurait produit des dommages comparables à celui tombé en Sibérie centrale en 1908 à Toungouska, selon Tim Spahr, du Minor Planet Center à l'université de Harvard. Selon certaines estimations, l'onde de choc à Toungouska était équivalente à plusieurs centaines de fois celle provoquée par la bombe d'Hiroshima. Pour autant, le passage de l'astéroïde vendredi près de la Terre, à une distance inférieure à celle de certains satellites, n'est pas lié à la chute d'une météorite en Russie.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.