L'approche algérienne servira de modèle mondial    Ardjoun décroche sa 2e médaille d'or    MCA-USMA reprogrammé mardi prochain    L'Algérie avec dix représentants en Egypte    Appel à un vote massif    Aucun parti n'est favori    "Les terroristes n'ont aucune autre issue"    Oran mobilise 3 000 policiers    Choix des sites fin novembre ou début décembre    Sur les 10 premiers mois de 2017 : Les exportations ont progressé à 28,67 mds usd    Salon du logement et de la décoration à Oran    Le commerce international a globalement soutenu l'activité et les niveaux de vie moyens    "De grandes misères humaines"    Geat: un fleuron en devenir    Les minoteries broient du noir    Le CNDH défend la position de l'Algérie    «Aucun manquement professionnel»    Coopération Algéro-Française : L'OCDE recommande l'ajustement de l'accord bilatéral de 1968    La France va accueillir les premiers réfugiés    Expulsion de 300 femmes et enfants de terroristes étrangers    L'automobile en force à la prochaine foire de la production nationale    Mugabe démis de son poste de président de son propre parti    La 3008 décroche son 35e titre    La Chery QQ made in Algeria dès 2018 !    « Je sais où va l'argent de l'Anep »    Contrôle des candidatures aux élections : Nous respectons la loi, dit Yacoub    Dans le grand sud : Les opérations de vote commencent    Ounas et Bentaleb dans le Top 25    Bounedjah et Hamroun buteurs    L'EN enchaîne son 3e succès    Une adresse mail est ouverte    Le Sete récidive    Un réseau de trafic de drogue démantelé    Formation professionnelle : Le secteur adopte une stratégie basée sur la recherche permanente    Le Cndpi immortalise l'évènement    Un pizza-show sera ouvert vendredi à Alger    "Carte postale" applaudie par un public nombreux    L'artiste-peintre Choukri Mesli inhumé dans sa ville natale, Tlemcen    Sénégal : Face au changement climatique, des territoires insulaires s'unissent    Ministère de la Communication-HCA : Veiller à ce que la langue arabe soit "indemne d'incorrections"    Oran: une fillette retrouvée morte quelques heures après sa disparition    Ligue 1 Mobilis - Réserves : Le Paradou AC, nouveau leader    Oran : Le monoxyde de carbone, ce tueur silencieux    Festival international Cinéma et migrations : «Zeus» primé à Agadir    USM Alger    Rachid Boudjedra à propos de son pamphlet    Vaste opération d'aménagement sur la RN4: Vers la création d'un nouveau site de détente pour les familles    Le concours fixé au 26 décembre: L'Education recrute des médecins et des psychologues    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Dis-moi si ça roule, je te dirai si je sors
Actualité : les autres articles
Publié dans El Watan le 22 - 07 - 2013


Identifier les points noirs afin de les éviter.
Les nouvelles technologies et les réseaux sociaux ont permis l'apparition de nombreux systèmes D pour contrer les désagréments des encombrements routiers. De nombreuses pages facebook ayant pour thème la circulation ont ainsi vu le jour. L'un des plus actifs est le groupe «Info Trafic Algérie». «Le stress que l'on subit sur nos routes, que cela soit pour aller au boulot ou ailleurs, est quotidien. Il faut dire que c'est devenu infernal de sortir en voiture. L'idée m'est donc venue de créer un groupe sur facebook pour partager l'état des routes et les conditions de circulation afin d'éviter de tomber dans des situations de stress, d'encombrements, de travaux, etc.», explique la créatrice du groupe, connue sous le pseudo Marie La Pagaille. Cette mère de famille, commerciale, a ouvert cet espace de partage début 2013, en fournissant régulièrement l'état des lieux des routes qu'elle sillonne, et en relayant les informations qu'elles récoltent d'autres membres.
L'impact est d'ailleurs avéré sur les habitudes et déplacements des membres. «Nombre d'entre eux consultent d'abord les indications données pour prendre la ‘‘température'' et ensuite décider s'ils sortent ou pas, s'ils attendent ou peuvent prendre la route», affirme Marie La Pagaille.
Les points noirs qui reviennent ainsi le plus souvent sont les Bananiers, la Côte, ainsi que les travaux à Blida, Béjaïa, Draâ Ben Khedda, et Tizi Ouzou. Toutefois, face aux contraintes du virtuel, la créatrice d'Info Trafic Algérie a décidé de mettre à la disposition du groupe un numéro de téléphone afin de recevoir plus de détails sur la route en temps réel. Est-ce un premier pas vers un «réel» projet de développement ? «En voyant l'intérêt que suscite le groupe, nous pensons effectivement à des projets futurs tels qu'un site web, ou encore une application pour smartphone.» Même objectif, le «Point route» d'Alger Chaîne 3. «Nous servons souvent de punching ball aux auditeurs qui sont très énervés», reconnaît Mahrez Rabia, animateur de l'émission. Les points noirs les plus cités sont Aïn Taya et Bordj El Bahri, «où c'est chaotique à cause des travaux», Dély Ibrahim, Chéraga, le centre de Chevalley, El Biar, Béjaïa et Tizi Ouzou. Même si le média est plus facile d'accès, reste que l'émission ne dure pas assez longtemps, 30 minutes, pour avoir une réelle influence sur les trajets empruntés par les conducteurs.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.