La nouvelle dynamique du FCE    Retrait du marché de la poudre de jus «AMILA» et gel de l'activité de la société productrice    france : Aprés les gilets jaunes Les policiers en colère    Une victoire et des regrets pour les Constantinois    «Je suis bien au Bétis Séville, je veux rejouer»    Sacrée, la fête de fin d'année…    Mouwatana : « La prolongation du mandat présidentiel est un attentat à la morale »    ORAN : Les constructions illicites envahissent les ‘'ZET''    FACE A L'EMIGRATION CLANDESTINE : Les partis de l'alliance plaident pour "une stratégie globale"    Le mercenariat journalistique au Maghreb    Je suis présidentielle 2019 !    Prochaine révision de la Constitution    Abid Charef auditionné par la FAF    Le Libyen Muaid Ellafi usmiste pour 30 mois    14 clubs sur un total de 23 boycottent la compétition    Sahli se démarque de l'initiative de Ghoul    Traitement aux lentilles et pommes de terre    Les psychologues décident de privilégier le dialogue    Les réserves d'Alger    Mots d'hiver    Ouverture aujourd'hui du 3e salon national de la photo    Une algérienne au «pays des djinns et des anges»    Oran : Des habitants demandent la délocalisation d'un marché informel    Salon de l'Automobile: Présence remarquée de Global Motors Industries    Présent au congrès de TAJ: Bouchareb défend le bilan de Bouteflika    Blida: Pluies, neige et inondations    15 morts sur les routes en 48 heures    Filière ovine: La préservation des souches nobles et rares au cœur du débat    Equipe nationale: Lakhel donne son accord en attendant Aouar    FAF - Coupe d'Algérie: Un quatrième changement autorisé en prolongations    Election présidentielle: Le candidat de la «continuité» et l'option Brahimi    La «bonne» disponibilité sauve le Salon Autowest 2018: Près de 100.000 visiteurs et entre 500 et 600 voitures vendues    Chantage aux sentiments    Les travaux de réhabilitation en phase d'achèvement: La salle Marhaba livrée cet été    L'Union des Français de l'étranger: 49 artisans prennent part au «Marché de Noël»    OnePlus lancerait son premier mobile 5G avant fin mai 2019    Huawei Nova 4 : Des fuites avant l'annonce du 17 décembre    L'option des sanctions financières écartée    Prix de l'or noir : Le pétrole monte, les stocks américains et l'Arabie saoudite sous surveillance    Oran : Plus de 2.020 accidents de travail en 2018, 26 décès signalés    Zone euro : La BCE rengaine son arme anti-crise malgré les risques    Algerie - Corée du Sud : Le Premier ministre, M. Lee Nak-Yeon, en visite officielle ce dimanche à Alger    Le ministère interdit le Docetaxel pour sa dangerosité !    Meilleur joueur africain (BBC) : Mohamed Salah sacré pour la 2e fois de suite    Huawei : Un juge canadien se prononce sur la libération de la directrice financière    ONU : Adoption de 36 résolutions dont une relative au conflit du Sahara occidental    Washington "frustré " que le conflit ne soit pas réglé    Le torchon brule entre Yasmina Khadra et Mihoubi    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Dis-moi si ça roule, je te dirai si je sors
Actualité : les autres articles
Publié dans El Watan le 22 - 07 - 2013


Identifier les points noirs afin de les éviter.
Les nouvelles technologies et les réseaux sociaux ont permis l'apparition de nombreux systèmes D pour contrer les désagréments des encombrements routiers. De nombreuses pages facebook ayant pour thème la circulation ont ainsi vu le jour. L'un des plus actifs est le groupe «Info Trafic Algérie». «Le stress que l'on subit sur nos routes, que cela soit pour aller au boulot ou ailleurs, est quotidien. Il faut dire que c'est devenu infernal de sortir en voiture. L'idée m'est donc venue de créer un groupe sur facebook pour partager l'état des routes et les conditions de circulation afin d'éviter de tomber dans des situations de stress, d'encombrements, de travaux, etc.», explique la créatrice du groupe, connue sous le pseudo Marie La Pagaille. Cette mère de famille, commerciale, a ouvert cet espace de partage début 2013, en fournissant régulièrement l'état des lieux des routes qu'elle sillonne, et en relayant les informations qu'elles récoltent d'autres membres.
L'impact est d'ailleurs avéré sur les habitudes et déplacements des membres. «Nombre d'entre eux consultent d'abord les indications données pour prendre la ‘‘température'' et ensuite décider s'ils sortent ou pas, s'ils attendent ou peuvent prendre la route», affirme Marie La Pagaille.
Les points noirs qui reviennent ainsi le plus souvent sont les Bananiers, la Côte, ainsi que les travaux à Blida, Béjaïa, Draâ Ben Khedda, et Tizi Ouzou. Toutefois, face aux contraintes du virtuel, la créatrice d'Info Trafic Algérie a décidé de mettre à la disposition du groupe un numéro de téléphone afin de recevoir plus de détails sur la route en temps réel. Est-ce un premier pas vers un «réel» projet de développement ? «En voyant l'intérêt que suscite le groupe, nous pensons effectivement à des projets futurs tels qu'un site web, ou encore une application pour smartphone.» Même objectif, le «Point route» d'Alger Chaîne 3. «Nous servons souvent de punching ball aux auditeurs qui sont très énervés», reconnaît Mahrez Rabia, animateur de l'émission. Les points noirs les plus cités sont Aïn Taya et Bordj El Bahri, «où c'est chaotique à cause des travaux», Dély Ibrahim, Chéraga, le centre de Chevalley, El Biar, Béjaïa et Tizi Ouzou. Même si le média est plus facile d'accès, reste que l'émission ne dure pas assez longtemps, 30 minutes, pour avoir une réelle influence sur les trajets empruntés par les conducteurs.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.