Un vent de fronde souffle sur le RND à Béjaïa    Deux jeunes citoyens arrêtés, puis relâchés    Le maire de Chemini devant la cour d'appel de Béjaïa aujourd'hui    Rompre avec le statu quo    De l'eau trouble et malodorante dans les robinets    "L'ouverture du capital d'entreprises publiques n'est pas un dogme"    Condamnations en série après un appel à la normalisation avec Israël    "Je suis au CRB pour gagner des titres"    Le NAHD en réel danger    Des attestations pour une cinquantaine de chasseurs formés    Pas de changements pour la rentrée universitaire    "De l'importance de la littérature postcoloniale pour le vivre-ensemble"    Rabat s'est fourvoyé dans le choix de son nouvel allié    62 listes ont retiré le dossier de candidature à Oran    Au-delà des grandes formules...    Islam Slimani : «Les deux derniers matchs avec les Verts m'ont fait du bien»    Real : Courtois analyse le match nul face à Villareal    Ayoub Ferkous 77e et Abdelkrim Ferkous 81e    Six sports de combat domiciliés au Centre des conventions    L'ANPHA renouvelle son engagement à contribuer au développement du secteur pharmaceutique    Tayeb Louh face à ses juges    Sensibilisation sur la vaccination en Algérie    Tebboune rassure les responsables locaux    Sachez que...    2 244 écoles fermées en raison des menaces terroristes    Inauguration de la saison culturelle    Mondial 2022 : Un trio sénégalais pour Niger – Algérie    Flux migratoires : Cinq pays appellent à une juste répartition dans l'Union européenne    7es Journées nationales du monologue    Agressions et vols, un mandat de dépôt    Essais nucléaires français en Algérie: Faire appel aux obligations du Traité de non-prolifération    Face aux salaires, la circonspection    Djelfa: Une fillette tuée et un garçon blessé par un poids lourd    La sculpture est-elle «maudite» ?    En perspective des JM 2022 d'Oran: Des instructions pour la réhabilitation du Théâtre de verdure    Des retards qui font mal    Feu sur les spéculateurs!    Retrouvailles chaleureuses entre Lamamra et lavrov    Au moins huit militaires tués dans une embuscade    La vie a repris ses droits    Une saga diplomatico-judiciaire    Brèves    Le MAE chinois appelle à promouvoir le processus de règlement politique    Les indépendants à l'assaut des communes    L'Algérie renforce son dispositif de contrôle des voyageurs    L'Algérie face au triangle hostile    Reprise du programme culturel et artistique    Journée portes ouvertes    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Recep Tayyip Erdogan en visite depuis hier en Algérie
100 entrepreneurs turcs à Alger
Publié dans El Watan le 23 - 05 - 2006

Le Premier ministre turc, Recep Tayyip Erdogan, est arrivé dans la nuit de dimanche à lundi, à Alger, pour une visite de deux jours. Le Premier ministre turc, accompagné par une importante délégation d'hommes d'affaires et plus de 100 entrepreneurs et investisseurs, devra signer avec le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, un accord d'amitié et de coopération.
M. Erdogan aura, aujourd'hui, des entretiens avec son homologue algérien, Ahmed Ouyahia. Il sera reçu, également, par M. Bouteflika pour parapher le traité d'amitié entre l'Algérie et la Turquie. Toujours au menu de cette visite, une réunion entre les hommes d'affaires des deux pays sera présidée aujourd'hui par les deux chefs de gouvernement. Selon une source diplomatique turque, cette réunion a pour but d'encourager les hommes d'affaires turcs à investir et à utiliser le mécanisme de privatisation pour s'implanter en Algérie en partenariat. Les secteurs ciblés par les investisseurs turcs sont la sidérurgie, les travaux publics, la chimie, le textile et la confection. Actuellement, la Turquie compte 33 projets d'investissement. Les Turcs sont, également, à l'œuvre d'un grand projet pour une usine d'engrais à Arzew avec un montant de 300 millions de dollars. Le montant des investissements turcs en Algérie a connu une croissance de 25% entre 2004 et 2005 pour atteindre 160 millions d'euros. Sur le plan politique, la Turquie considère l'Algérie comme un membre important du dialogue méditerranéen dans le cadre de l'OTAN. Le Premier ministre va, également, évoquer l'expérience de l'Algérie après la signature de l'accord d'association avec l'Union européenne, sachant que la Turquie est en pleine négociation pour adhérer à ce groupement. A ce propos, Ankara souhaite la signature d'un accord de libre-échange avec l'Algérie dans les meilleurs délais. Sur le volet culturel, dont les soubassements remontent à l'époque ottomane, la Turquie s'est engagée à restaurer une partie de la citadelle d'Alger. D'ailleurs, le Premier ministre turc a préféré entamer son programme par la visite de sites historiques pour souligner la profondeur des relations entre les deux pays. Ainsi, M. Erdogan s'est recueilli, hier, à la mémoire des martyrs de la guerre de Libération au Sanctuaire des martyrs à Alger. Le Premier ministre turc était accompagné du ministre des Participations et de la Promotion des investissements, Abdelhamid Temmar, et de la ministre déléguée chargée de la Recherche scientifique, Souad Bendjaballah. Il a, par la suite, visité le musée central de l'Armée nationale populaire, où un exposé lui a été présenté sur l'histoire de l'Algérie, notamment durant la période ottomane ainsi que sur la lutte du peuple algérien durant la période coloniale française, avant de signer le livre d'or du musée. M. Erdogan a reçu des tableaux réalisés par de grands peintres algériens et des ouvrages d'histoire édités par le musée. Par ailleurs, le Premier ministre turc, Recep Tayyip Erdogan, a eu un entretien avec le président de l'Assemblée nationale populaire (APN), M. Amar Saïdani, à Alger. M. Erdogan a indiqué que sa visite permettra à l'Algérie et à la Turquie de mieux voir l'avenir. « Cette visite nous permettra de mieux voir l'avenir. Nous pourrons entreprendre des démarches communes dans un proche avenir », a déclaré à la presse M. Erdogan au siège de l'APN. Le Premier ministre turc a précisé que l'entretien, auquel ont pris part les présidents des groupes parlementaires et en présence du ministre de l'Energie et des Mines, Chakib Khelil, a porté « sur les relations politiques, économiques et commerciales entre les deux pays, ainsi que sur l'importance de l'association d'amitié entre les parlements algérien et turc ». « Nous avons également échangé, au cours de cet entretien, nos points de vue sur les questions régionales », a ajouté M. Erdogan. L'APN, de son côté, a relevé, dans un communiqué parvenu hier à notre rédaction, que les deux parties ont souligné la convergence et l'entente entre les deux pays concernant les questions internationales majeures. Le président de l'APN a, également, invité les investisseurs turcs pour s'impliquer dans le programme ambitieux de la consolidation de la croissance doté de plus de 55 milliards de dollars. Les deux parties ont évoqué, enfin, la culture et le dialogue des civilisations et la relation actuelle entre les civilisations musulmane et occidentale. Le Premier ministre turc a été reçu, également, par le président du Sénat.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.