Les indépendants à l'assaut des communes    La décontamination en débat    L'allocation chômage entrera en vigueur début 2022    Le Gouvernement s'engage    L'Algérie renforce son dispositif de contrôle des voyageurs    Des retards qui font mal    Le pari de la sécurité sanitaire    Tebboune tiendra sa promesse    Lamamra brille à New York    «L'Algérie est une puissance régionale»    2.244 écoles fermées en raison des menaces terroristes    Laporta aurait choisi Xavi    Brèves Omnisports    Mané: «Un match particulier face au Sénégal»    530000 Personnes vaccinées    La vie a repris ses droits    Qui contrôle les transporteurs?    La fin des enseignants non doctorants ?    125 nouveaux cas et 9 décès    L'Algérie face au triangle hostile    Reprise du programme culturel et artistique    Journée portes ouvertes    Ajournement de plusieurs procès de hirakistes    Nombreuses et inquiétantes fuites d'eau à Ghebal    Des salaires à corriger    Le Ghanéen Laryea au sifflet    Algérie-Soudan les 20 et 26 octobre    La littérature comme réinvention perpétuelle du monde    Décès de l'ancien international Rachid Dali    Fateh Talah la 2e recrue...    À la tribune de l'ONU, les Présidents sud-africain et namibien plaident pour l'autodétermination du peuple sahraoui    Le congrès du FFS reporté    Kaïs Saïed décide d'une série de mesures pour concrétiser la rupture    Un planning de rattrapage pour les travaux en retard    La guerre internationale des gazoducs : entre géopolitique et fondamentaux    La scène médiatique en deuil    Selon les spécialistes: Les vaccinations contre la grippe saisonnière et le Corona ne s'opposent pas    Avenir radieux pour le gaz ?    La facture s'alourdit pour le royaume: Le Maroc joue et perd    Abdelkader Bensalah inhumé au cimetière d'El-Alia    Ali Ghediri condamné à quatre ans de prison    Feux de forêts: 8 blessés transférés à l'étranger    À quand le vrai bonheur?    Le séparatisme est un crime en démocraties modèles !    La pluralité syndicale et le mammouth UGTA    Formation en écriture cinématographique    Réouverture des cinémathèques aujourd'hui    Avoir le minaret aux trousses    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Un nouveau cimetière s'impose
Tizi Ouzou Les morts cherchent demeures
Publié dans El Watan le 27 - 05 - 2006

Il n'y plus de place pour les morts », « je ne sais pas si j'aurai une place parmi les miens, une fois mort ». telles sont les expressions que l'on entend à chaque enterrement ou autres visites aux morts au cimetière de M'douha de Tizi Ouzou.
En effet, les sépultures de ce cimetière sont pour ainsi dire à l'étroit au point où des familles sont contraintes assez souvent d'ouvrir certaines d'entre elles, les plus anciennes, des leurs pour y enterrer un nouveau membre qui est passé de vie à trépas et ce, pour rester dans le carré familial. De nombreuses familles de Tizi Ouzou, les autochtones, particulièrement, souhaitent voir l'APC ouvrir un nouveau cimetière pour accueillir les futures dépouilles de la ville et d'enregistrer de nouvelles arrivées de citoyens qui ont opté pour un appartement dans la capitale du Djurdjura pour plus de commodités qu'offre plus la grande ville que le village. De ce fait, ces nouvelles familles qui se sédentarisent préfèrent enterrer leurs morts devant chez eux pour se recueillir plus facilement sur leurs tombes chaque vendredi et fêtes religieuses. Comme cela se fait de par les grandes villes du pays, les autorités communales se doivent de penser à ériger un nouveau site pour accueillir les corps des futurs défunts(es), car il faut dire que le cimetière actuel est plus que saturé et les familles qui ont leurs carrés depuis plusieurs générations ne souhaitent pas voir, cela étant au passage légitime comme cela se fait dans toutes les contrées du pays, « un intrus » être enterré aux côtés des leurs. La responsabilité incombe aux responsables de l'APC de solutionner ce problème. Outre l'érection d'un nouveau centre, ces mêmes responsables sont dans l'obligation de mettre à la disposition du gardien actuel El Hadj Nacer du cimetière de M'douha tous les moyens humains et matériels pour une vaste opération de désherbage des allées et autres espaces entre les pierres tombales et sépultures, particulièrement en cette période de chaleur, à l'effet de se prémunir des morsures des serpents et autres scorpions qui trouvent en ces herbes et autres pierres un refuge idéal.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.