Crash d'un avion militaire: Le Président Tebboune observe une minute de silence à la mémoire des deux pilotes    Le Président Tebboune : développer les capacités de l'ANP face aux défis sécuritaires dans les pays voisins    «Le hirak a réussi à s'émanciper du culte du zaïm»    Les walis appelés à prendre des mesures urgentes pour améliorer les conditions de vie des citoyens    Algérie-Libye: le renforcement de la coopération économique soulignée lors d'un forum d'affaires    VENTE DU LAIT EN SACHET : Bras de fer entre le ministre du Commerce et les distributeurs    ANNULATION DE VOLS A CAUSE DU CORONAVIRUS : Air Algérie dément    ALGER : Saisie de 1,7 milliard de centimes en faux billets    CORONAVIRUS : Tebboune ordonne le rapatriement des ressortissants algériens à Wuhan    LA WILAYA ENREGISTRE DES RETARDS DANS LES RACCORDEMENTS : Le gaz de ville, une priorité absolue à Oran    Palestine: le rejet du plan de paix américain pour le Proche-Orient s'intensifie    Médéa : campagne de sensibilisation aux accidents de la route    L'Algérie face à l'Allemagne, la Suède et la Slovénie    La CAT a saisi l'ITF    Anes Tounsi sacré «Meilleur nageur»    Kaci-Saïd : "Le MCA devait négocier le transfert de Bendebka"    Foot/ Ligue 1 (JS Kabylie): le Tunisien Yamen Zelfani nouvel entraîneur    Abdelkader Ouali soupçonné de lourdes affaires de corruption    Un protocole à la tête du client ?    Le retrait militaire américain du Sahel inquiète Paris    Le successeur d'Al-Baghdadi menace de s'attaquer à Tel-Aviv    Noureddine Chegrane expose son «Hommage au jazz» à Dar Abdeltif    Une feuille de route «sérieuse et réaliste» pour réformer le domaine    Un monde pas si fou que ça !    Alger, Annaba, Constantine et Blida accueillent la "Nuit des idées"    Emploi et formation en Algérie : Opportunités et défis de la révolution numérique    Cinq DG depuis le début du hirak    Plan d'action du gouvernement : Le Conseil des ministres se réunira la semaine prochaine    Cancer du sein: 3800 femmes bénéficient d'un dépistage précoce à Biskra    Installation du Comité algérien de soutien et de fraternité avec le peuple libyen    Moyen-Orient : Spirale de violence en Irak    Coupes africaines : Le PAC se rapproche de l'élimination    «En Libye, Erdogan et Poutine profitent du retrait des états-Unis et de la division des Européens»    Archéologie à Ferkane à Tébessa : Découverte d'un bain romain dans la commune de Ferkane    Ciné-club à Bejaïa : Nadia Zouaoui raconte «l'islam de (son) enfance»    Education: Grève dans le primaire et mécontentement chez les syndicats    Tébessa: La journée de la douane    L'Arba: Saisie de plus de 3.200 comprimés psychotropes    L'après Berlin et la crise libyenne    MC Oran: Chérif El-Ouazzani dénonce des faits graves    Détenus du Hirak: Des libérations et des procès reportés    Il y a de l'eau dans le gaz !    BONBONS ET CARAMELS    Accords d'association avec l'UE et de la zone de libre-échange arabe: L'Algérie a mal négocié    Mostaganem: 35 personnes, dont un ex-wali et 11 cadres, accusés dans des affaires de corruption    Deuxième place pour Reguigui    Décès du moudjahid Guergour Ahmed    Le gouvernement dément la mort de manifestants    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Après le départ du Général Mohamed Lamari
De nouveaux chefs militaires
Publié dans El Watan le 07 - 08 - 2004

Le président de la République a procédé, le week-end dernier, à de nouvelles nominations à la tête des structures de commandement de l'Armée.
Les changements apportés par le chef de l'Etat sont limités et ne semblent pas avoir pour vocation de provoquer un chamboulement dans la haute hiérarchie militaire. La démission du général de corps d'armées Mohamed Lamari de son poste de chef d'état-major de l'ANP justifie, pour une large part, la rotation décidée par Abdelaziz Bouteflika à certaines fonctions-clés. Cela est intervenu quelques jours après l'annonce officielle du départ du général Lamari pour « raison de santé ». La nomination d'un nouveau commandant des forces terrestres (CFT) était, en ce sens, prévisible après la confirmation du général-major Ahmed Gaïd Salah au poste de chef d'état-major de l'ANP. Bien qu'attendus, ces changements sont néanmoins mis à profit par le président de la République pour engager une intégration progressive des jeunes officiers généraux dans la chaîne de commandement de l'ANP. Pour assurer la relève au Commandement des forces terrestres (CFT), le choix du chef de l'Etat s'est porté sur le général-major Ahcène Tafer. Dans la sphère militaire, l'arrivée du général-major Ahcène Tafer à la tête du CFT ne constitue pas une surprise eu égard à ses états de service. Ayant déjà prouvé ses aptitudes au commandement à la tête de la 3e Région militaire (Béchar), cet officier, bardé de diplômes, figure parmi les jeunes généraux-majors sur lesquels compte Bouteflika pour professionnaliser l'ANP. La confirmation d'Ahmed Sanhadji, un autre jeune général-major, au poste de secrétaire général du ministère de la Défense nationale (MDN) permet de croire que le chef de l'Etat veut donner l'opportunité à la nouvelle génération d'officiers d'accéder aux hautes responsabilités. En se voyant confier le secrétariat général du MDN, le général-major Ahmed Sanhadji occupe la fonction la plus importante après celle du chef d'état-major et celle du ministre de la Défense. Celle-ci, rappelle-t-on, est détenue par le président de la République, également chef suprême des forces armées. Avant d'être désigné pour prendre en charge l'administration du MDN, le général-major Ahmed Sanhadji occupait le poste d'attaché militaire à Paris. Le changement a touché aussi certains commandements de régions. La 1re Région militaire (1re RM, Blida) change de main au profit du général Habib Chentouf. Peu connu du public, celui-ci a été nommé en remplacement du général-major Fodil Chérif. Le communiqué de la présidence de la République, annonçant ces nominations, ne précise pas la destination de ce haut officier, habitué des sorties médiatiques. De l'avis des observateurs, pour lesquels la démission du général Mohamed Lamari est à lier à un différend avec le président de la République, le remplacement de ce général-major était déjà dans l'air. Pour appuyer cette hypothèse, ces mêmes observateurs soulignent que Fodil Chérif faisait partie, en compagnie de Mohamed Lamari, d'un groupe restreint d'officiers ayant manifesté son désaccord concernant la politique sécuritaire du président Bouteflika. A l'inverse de ceux qui soutiennent la thèse du « conflit », d'autres sources attestent que le commandant de la 1re RM aurait fait valoir ses droits à la retraite. L'on rappelle, à ce propos, que le général Fodil Chérif et ses unités étaient, durant la dernière décennie, le fer de lance de la lutte contre le terrorisme au centre du pays. Les nominations annoncées par la présidence de la République portent, en outre, sur l'installation d'un nouveau commandant à la tête de la 3e RM (Béchar). Il s'agit du général-major Saïd Chanegriha. Celui-ci sera secondé par le général Cherif Zerrad. Le chef de l'Etat a ordonné, de plus, une permutation de poste entre le commandant de la 2e RM (Oran), le général-major Kamel Abderahmane, et le commandant de la 5e RM (Constantine), le général-major Saïd Bey. Opérés à petites doses, les remaniements apportés, jeudi dernier, à la tête de la hiérarchie militaire paraissent répondre à la même logique ayant guidé la promotion, le 5 juillet dernier, de quatre généraux au grade de général-major et de dix colonels au grade de général. Ils viseraient globalement à « acclimater » l'ANP à ses nouvelles missions. Le succès des nouvelles missions de l'ANP passe, a soutenu M. Bouteflika dans son discours prononcé lors de la célébration de la fête de l'Indépendance, par un apport nouveau de cadres pour permettre « l'adaptation des moyens matériels, le développement de formations spécifiques et la mise au point de nouveaux modes d'opération ». Pour la circonstance, il a appelé l'ANP à participer à la « stabilisation institutionnelle » en se consacrant « entièrement à l'exercice de ses missions sous l'autorité et la responsabilité du président de la République, chef suprême des armées, responsable de la Défense nationale ».

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.