ORGANISATION D'UNE SOIREE A ORAN : L'affaire devant le juge d'instruction    DERNIER MEMBRE EN VIE DU GROUPE DES 22 : Le président Tebboune reçoit Othmane Belouizdad    L'OPPOSANT KARIM TABBOU PRIVE D'UN APPEL TELEPHONIQUE : La Cour de Tipasa dément    TOSYALI ORAN : Troisième exportation de 10.000 tonnes de rond à béton vers les Etats-Unis    LA SAISON BAS SON PLEIN A ORAN : Le thon cédé entre 1000 et 1300 DA le kg    TAXES SUR L'IMPORTATION DES VEHICULES NEUFS : Les précisions de Ferhat Ait Ali    PROTECTION CIVILE A MOSTAGANEM : 1339 interventions durant le mois de Ramadhan    MESURES CONTRE LE COVID-19 A TIARET : La police salue la compréhension des citoyens    BECHAR : Démantèlement d'un réseau transnational de trafic de drogues    Le MJS et le COA décidés à travailler dans un "climat de sérénité"    Décès de Abderhamane El Youssoufi: une étoile du Grand Maghreb s'éteint    Diplomate yéménite: "le Maroc n'a aucune souveraineté sur le Sahara occidental"    L'Afrique du Sud alerte le Conseil de sécurité sur les violations marocaines au Sahara occidental    137 nouveaux cas confirmés et 8 décès enregistrés en Algérie    Le massacre des Ouffia à El-Harrach (Alger): un crime qui révèle la barbarie de la France coloniale    Covid19-Championnat d'Algérie: Medouar sceptique sur une éventuelle reprise    Essais nucléaires: une illustration des crimes français contre l'homme et la nature    Affaire d'enregistrement sonore: les présidents de l'USB et du CABBA convoqués    La prison rouge de Ferdjioua (Mila), témoin de la barbarie de la France coloniale    Covid-19: près de 322.000 bénéficiaires de l'allocation de solidarité    Commercialisation des masques: des facilitations pour les chefs d'ateliers de confection    Covid19: Djerad plaide pour l'allègement de la dette des pays en développement    Décès de Guy Bedos: Un artiste épris de justice s'en va    4 médecins et 6 paramédicaux testés positifs au Coronavirus    PLFC 2020: la Commission des finances et du budget de l'APN examine les amendements proposés    Tayeb Zitouni nouveau SG du RND    Le porte-parole du Quai d'Orsay s'exprime    Le Président Tebboune reçoit le moudjahid Othmane Belouizdad    Saâdaoui, l'homme par qui le scandale est arrivé    Le harcèlement des activistes continue    Biskra, la Mitidja du Sud    Le moudjahid Ramdane Leftissi inhumé hier à Skikda    PLFC 2020: traiter les effets de la crise tout en soutenant le pouvoir d'achat    RC Relizane: Un parcours en deçà des prévisions    Non, demain ne ressemblera pas à hier    En hommage aux victimes du Covid-19: Une minute de silence, hier, à l'Institut «Cervantès» d'Oran    La Grèce renforce le contrôle à sa frontière avec la Turquie    Un important dispositif policier dissuade les manifestants    Les pêcheurs de Mostaganem comptent faire le plein    Les feuilles de l'automne    L'infrangible lien…    L'ADE promet de l'eau H24 pour Sétif    Les lecteurs du versant sud de Tizi Ouzou privés de journaux    Je veux partir seul au paradis !    Les victimes algériennes du Covid-19 en attente de rapatriement    Kaïs Saïed : «Il n'y a qu'un seul Président en Tunisie»    Conflit libyen : Comment le GNA a réussi à chasser les mercenaires de Wagner de Tripoli    FAF - Département Intégrité: La FIFA ne se mêlera pas des affaires internes    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'initiative de Chavez
Publié dans El Watan le 01 - 06 - 2006


L'Opep ne devrait prendre aucune décision de nature à influer sur le marché du pétrole lors de la réunion qu'elle doit tenir aujourd'hui dans la capitale du Venezuela. Ni par une baisse, parce que cette dernière déstabiliserait davantage le marché, ni par une hausse, parce que l'Opep n'a pas réellement les moyens d'offrir plus de pétrole comme le demandent les raffineurs. De plus, on voit mal les pays producteurs refuser de vendre plus de pétrole avec les prix qui sont affichés sur les différents marchés, soit environ 70 dollars le baril. Dans une conjoncture marquée par une baisse des capacités additionnelles qui avaient pour habitude de soutenir le marché, les prix restent marqués par la peur d'une rupture des approvisionnements. Une baisse survenue au moment où la demande mondiale de pétrole se retrouve portée par une croissance économique mondiale très robuste grâce à la bonne santé de l'économie américaine qui reste la locomotive en la matière et l'apparition d'un nouveau marché important pour l'or noir qu'est l'économie chinoise. Or la baisse des capacités additionnelles couplée aux multiples tensions géopolitiques ont installé une psychose au sein du marché. Et depuis quelque temps plusieurs dirigeants de l'Opep ont appelé les « grands » de ce monde à contribuer à apaiser ces tensions géopolitiques. Le dernier en date est le secrétaire général de l'organisation qui s'exprimait mardi à Caracas. Le différend sur le nucléaire entre l'Iran et les pays occidentaux est le plus en vue actuellement aux côtés de la situation en Irak et en Palestine. La réunion d'aujourd'hui à Caracas pourrait se transformer en tribune dans ce sens-là. Sur un autre registre, la réunion pourrait endosser, d'une manière informelle, la proposition d'une nouvelle cible pour un prix moyen du baril de pétrole faite récemment par le président Hugo Chavez. La semaine passée, Chavez avait proposé à ce que l'Opep adopte un prix plancher de 50 dollars. Le Venezuela est l'auteur de l'ancienne fourchette 22-28 dollars le baril, suspendue depuis par l'Opep à cause de la montée en flèche des prix. Si l'Opep choisissait le statu quo concernant le plafond de production qui est de 28 mbj, elle pourrait, à la faveur de la tenue de la réunion à Caracas, lancer un appel aux grandes puissances pour qu'elles œuvrent à apaiser les tensions géopolitiques et se préparer à définir une nouvelle fourchette des prix étant entendu que le monde entier a reconnu la fin de l'époque d'un prix bas du pétrole.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.