Arrivée du président sahraoui à Alger pour prendre part aux festivités du 60e anniversaire de l'indépendance    Jalon de la liberté à Sidi Fredj : une stèle commémorative symbolisant la levée des couleurs nationales en 1962    Réconciliation    L'Algérie veut passer à l'étape industrielle    Le défilé qui braque les regards    Les invités de marque de l'Algérie    Mise en garde contre l'escalade du Makhzen    Début de la campagne du prochain référendum constitutionnel    L'Algérie sur une courbe ascendante    Le dribble historique    Hammadi décroche deux médailles    Défilé géant en ville    Au rythme des festivités    «Un évènement majeur de l'histoire de notre pays»    Une histoire millénaire dans la résistance    Strophes de guerre    La petite histoire de l'Union des écrivains algériens    Le Président Tebboune inaugure en compagnie de son homologue tunisien la stèle commémorative "Jalon de la liberté"    JM/Handball - messieurs : l'Espagne bat la Serbie 42-38 et file en finale    Le TRO propose des visites virtuelles en 3 D et lance un service de réservation en ligne    APN: adoption du projet de loi sur la réserve militaire    Le Premier ministre préside la cérémonie de lancement du portail consacré au sommet arabe    UNE INDEPENDANCE CONFISQUEE PAR L'ARMEE DE BOUMEDIENE    JM/Haltérophilie: médaille d'or pour Walid Bidani à l'arraché    La remise des grades par le Président Tebboune, une honorable tradition qui vient orner les us de notre patrie et de l'institution militaire    Le PSG vise un nouvel attaquant transalpin    ETUSA: un programme de transport gratuit au profit des SMA au défilé militaire    JM: programme des athlètes algériens    Agriculture: convention Gvapro-Anade pour soutenir les projets de production    Transport: programme spécial pour l'Aïd el Adha    Transport: métro, tramway et téléphérique gratuits à travers le pays le 5 juillet    Man United : Ronaldo absent de la reprise de l'entrainement    Plate-forme "Glorious Algeria": vitrine du 60e anniversaire de l'indépendance par excellence    Saison estivale: 21 décès par noyade durant la période allant du 16 juin au 3 juillet    Migrants africains tués par la police marocaine : le président colombien parle d'une "barbarie"    Affichage des listes dans les communes dans les tout prochains jours: Plus de 15.000 logements prêts à la distribution    Géostratégie en gestation    Les préparatifs suivent leur cours: Un Sommet arabe fatidique    Le PDG de Sonatrach: Vers de nouveaux accords pour la révision des prix du gaz    Sonelgaz: Plus de 50.000 foyers raccordés au gaz et à l'électricité depuis 2020    Rejet des eaux non traitées dans les zones humides: Des contrôles réguliers dans les zones industrielles    Aïd El-Adha: Le ministère de la Santé met en garde    Plus de 5 millions de diplômés depuis l'indépendance: Les nouveaux challenges de l'Université    La Libye et l'espoir suspendu    La loi sur l'exercice du droit syndical retoquée    La longue marche...    1962-2022: Célébrer une libération « inachevée »?    Le DG du journal «Echaab» limogé    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Des routes coupées et des automobilistes pris au piège
Le phénomène devient récurrent à El Tarf
Publié dans El Watan le 03 - 08 - 2014

Le recours à ces mouvements se banalise et devient une sérieuse source de désagréments pour les usagers des routes, en l'absence d'une action vigoureuse des pouvoirs publics.
La vie est rendue impossible par les fermetures des routes quasi quotidiennes dans la wilaya d'El Tarf. Il ne se passe pas un jour, en effet, où des citoyens prennent la décision intempestive d'entraver le passage aux automobilistes avec des objets hétéroclites jetés en travers de la chaussée. Pour des motifs récurrents, le manque d'eau, d'électricité, de voirie, d'éclairage public, la distribution de logements ou la pose d'un ralentisseur, la route est coupée et tant pis pour l'autre catégorie de citoyens qui, prise de court, doit prendre son mal en patience et souhaiter que les «envoyés du wali» arrivent vite sur les lieux, et négocient rapidement une réouverture de la voie ou, à défaut, chercher et prendre un itinéraire de contournement.
Dans tous les cas, les désagréments et les contrariétés, pour ne pas dire de graves conséquences qui peuvent entraîner mort d'homme, sont aussi nombreux que les personnes qui restent bloquées des heures durant ou prennent un retard, qui peut-être déterminant pour leurs affaires ou fatal pour certains malades. La dernière coupure de route date de vendredi et elle s'est produite à hauteur de Berrihanne (Ben Mhidi), sur la RN 84A, qui relie El Kala et les postes frontaliers à l'aéroport et Annaba, hyper empruntée par les vacanciers et les poids lourds.
Les coupeurs de route se sont montrés d'une rare intransigeance vis-à-vis des familles qui rôtissaient au soleil, dans l'attente d'une providentielle reprise de la circulation. Ces héros d'un jour, qui mettent des adolescents aux avant postes, tout en restant à l'ombre, disposant pour un moment du droit de vie et de mort sur leurs concitoyens qu'ils ont piégés, arboraient fière allure et leur refus hautain envers les concitoyens n'avait d'égal que leur condescendance vis-à-vis des autorités.
«Ça commence à bien faire et il va falloir agir contre ces protestataires qui nous empoisonnent la vie», grogne-t-on. A force de tirer sur la corde et souvent pour des motifs insignifiants, les émeutiers ont fini par perdre le soutien et la sympathie de la population, pour qui ces insurgés faisaient figure d'opposition politique qui malmenait le pouvoir. Cela ne semble plus être le cas aujourd'hui où le cycle coupure de routes, intervention des autorités locales, ou des brigades anti-émeute, commissions d'enquête et promesses qui n'aboutissent pas puis retour à la case départ, inefficace, laisse indifférent, tant il a été banalisé et suscite plutôt de l'agacement, lorsque ce n'est pas le colère devant les routes barrées.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.