L'eau et l'exigence de prosternation    Appartenant à des hommes d'affaires condamnés pour corruption: Six sociétés nationalisées par l'Etat    L'été des émigrés    Hiroshima et Nagasaki : 06 et 09 août 1945 : Géopolitique de la terreur nucléaire (2/2)    Origine à déterminer    Impropres à la consommation: Plus de 120 kg de viande et produits alimentaires saisis    Oued Tlélat, Gdyel et Bir El Djir: 45 personnes interpellées par la police    Chute mortelle du 7ème étage d'un immeuble    L'écrivain Dib, la BNF et la terre algérienne    Quand la maintenance va, tout va durablement    GUERRE(S)...ET AMOUR    Man City : Mahrez pourrait être auditionné dans le procès de Benjamin Mendy    La négociation privilégiée par les deux pays    Ghali appelle à mettre un terme à l'obstination marocaine    Djamel Ould Abbes condamné à 3 ans de prison ferme    Le champion d'Afrique est algérien    Une sérénité nommée Madoui    Le PSV élimine Monaco    Les chantiers de la rentrée    Les nouveaux sillons    Quel impact sur la recomposition géostratégique mondiale?    Vacances à la belle étoile    2 quintaux de kif saisis par l'ANP    Le poteau de l'éternel problème    L'heure de la convergence patriotique    Loin d'être un discours de consommation    «Seul le droit international doit primer»    Un roman sur l'Algérie de 1920 à 1992    La «fleur du théâtre algérien»    L'occupant marocain encercle la maison de la militante sahraouie Meriem Bouhela    Le défilé militaire impressionnant du 5 juillet est "un message de fidélité" envers les Chouhada    Jeux de la Solidarité Islamique 2022 : Amine Bouanani (110m haies) décroche la première médaille d'or algérienne    Agrément à la nomination du nouvel ambassadeur d'Algérie auprès de la Côte d'Ivoire    Tennis-Coupe Davis (Groupe 3 / Zone Afrique): l'Algérie menée au score (2-0)    Benabderrahmane s'entretient en Turquie avec le Premier ministre palestinien    Les relations algéro-turques évoluent conformément aux orientations des Présidents des deux pays    Djamel Ould Abbes condamné à 3 ans de prison ferme    Accidents de la circulation : 61 décès et 1.831 blessés en une semaine    ANP: 5 éléments de soutien aux groupes terroristes arrêtés en une semaine    Partenariat AT-Kaspersky: une large gamme de produits pour garantir la sécurité des clients    Equipe Nationale: Yacine Adli a choisi l'Algérie    USM Bel-Abbès: En voie de disparition !    Mali: 17 soldats et 4 civils tués, 9 militaires portés disparus    Les détails de l'opération UGTA    Il y a deux ans, disparaissait Nouria, la "fleur du théâtre algérien"    Musée d'Oran: une exposition d'arts plastiques à la salle des Beaux arts    Journée nationale de l'ANP: Toufik, Nezzar et plusieurs généraux à l'honneur    Remaniement : le suspense est à son comble !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Accident meurtrier à Sidi Lakhdar La petite « Enbia » ne reverra plus son école
Publié dans Réflexion le 23 - 09 - 2009


Après un accident meurtrier le deuxième jour de l'Aïd, les habitants du douar Sidi Lakhdar expriment leur désarroi en bloquant la route. Malgré le durcissement de la réglementation, la route fait encore des victimes et parfois plus dramatique qu'autre fois. Le deuxième jour de l'Aïd, la famille « Bouferma » vécut le drame. La joie de l'Aïd n'était que pour une courte durée. La famille vient de perdre une des leurs, une fillette âgée de cinq ans et qui s'appelle « Enbia ». Vers midi du deuxième jour de l'Aïd, elle a été fauchée par une voiture de marque « Maruti 800 » au niveau du mausolée « Sidi Lakhdar Benkhalouf » sis à quelques kilomètres au sud du chef lieu « Sidi Lakhdar ». Juste après le drame, le chauffard a assisté la petite « Enbia » en la transportant à bord de son véhicule vers la polyclinique. Mais le malheur n'est pas unique et la chance n'était pas là pour les deux, puisque, à peine parcouru quelques 800 mètres, le véhicule dérapa en faisant plusieurs tonneaux pour se mobiliser au bas d'un ravin. La petite n'avait pas eu la chance d'être secourue et elle a rendu l'âme sur le champ. Au lieu de l'accident, les habitant se sont rassemblés pacifiquement et ont bloqué la circulation pour exprimer leur tristesse et leur désarroi dans la mesure où ce n'est guère le premier drame qu'ils vivent puisque la route a fait plusieurs victimes parmi eux. Certains présents nous ont déclaré qu'ils ont demandé, à maintes reprises, aux autorités locales de placer des ralentisseurs à proximité du douar et de l'école primaire située de l'autre côté de la chaussée, mais en vain, rien n'a été fait. Les autorités locales, chef de la daïra, le président de l'APC ainsi que les éléments de la gendarmerie, se sont déplacés sur les lieux afin de débloquer la situation. Les habitants ont insisté auprès des autorités pour que des ralentisseurs soient établis illico presto. Devant l'intransigeance des habitants, ces derniers ont eu gain de cause puisque des travailleurs de la commune ont été appelés immédiatement et des ralentisseurs en béton bitumé ont vu le jour. Après, la foule s'est dispersée dans le calme. La petite « Enbia » a été inhumée hier au niveau du cimetière jouxtant le mausolée « Sidi Lakhdar ». Mais pourquoi nos responsables ne réagissent qu'après la catastrophe. Il est judicieux de prévenir les choses et être à l'écoute de la population dans le but de préserver des vies et éviter des mécontentements qui aboutissent souvent à des émeutes inutiles. Ne dit-on pas que « prévenir est mieux que guérir » ?

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.