Sorties d'Ould-Abbès et situation inquiétante du pays    Une direction collégiale pour le FLN    La start-up chinoise qui devance Samsung dans la course aux smartphones pliables    Donald Trump remercie l'Arabie Saoudite pour la baisse du prix    VOTRE WEEK-END SPORTIF    «Abid-Charef est prêt à aller jusqu'au bout pour se défendre et être blanchi»    Les applications mobiles «boudées» par une majorité de médias algériens    Plus de 50 000 enfants victimes de maltraitance annuellement    Journée de contestation du personnel de l'éducation    Brioche salée    La prochaine édition sera maghrébine    Tiaret : L'université abrite un colloque sur le développement durable    Emigration clandestine : 413 harraga secourus et 1478 autres interceptés à l'Ouest depuis janvier    Boufatis : Affichage de la liste de 300 bénéficiaires de logements    20 blessés par les pétards    Le club El Assil gagne son pari    Violence coupable    FAF: Boualem Charef claque la porte    Ligue 1 : NAHD 1 MCO 0: Le Nasria en toute logique    Pourquoi l'Arabie Saoudite baisse sa production pétrolière    Recherché pour un accident mortel ayant coûté la vie à un policier: Un individu en fuite arrêté à Bethioua    Macron et les Gilets jaunes: La bataille de l'ancien monde    De la servitude à la soumission politique    Les Algériens sont-ils fatalistes ?    «La crise migratoire en Afrique, état des lieux, défis, enjeux et perspectives»    52 enfants palestiniens tués et plus de 900 arrêtés en 2018    Une tentative de transfert illégal de 25.700 euros déjouée à l'aéroport    Au moins 43 morts dans un attentat-suicide pendant un rassemblement religieux à Kaboul    La taxe d'habitation sur les factures d'électricité et gaz fait défault    Les élus du RND, Taj et PLJ rallient le FLN    Ecrivain et linguiste le plus prolifique de sa génération    Une mosquée du début du XIe siècle    Parachèvement de l'étude de restauration    Algérie - Niger : Examen des opportunités de coopération dans le secteur des transports et des travaux publics    Migration clandestine : La formation à l'entreprenariat des jeunes, un moyen de lutte "efficace"    La situation se complique pour les Algériens    Présidence d'Interpol : Face à la polémique, un général russe cède la place à un Sud-Coréen    Cacophonie au FLN    Guitouni annonce: "Un plan d'investissements de 75 milliards de dollars en 2018-2022"    Renault : Le conseil va discuter du remplacement temporaire de Ghosn    CS Constantine : Vers le recrutement de deux joueurs congolais    Budget 2019 en France : Large vote à l'Assemblée mais la bataille du pouvoir d'achat se poursuit    En l'absence d'Ali Bongo : L'Union africaine préoccupée par la crise politique au Gabon    85.000 enfants morts de faim oude maladie    Constantine : Le savant et penseur Mohamed Salah Essedik distingué    La 9e édition du du 22 au 26 novembre    La déclaration de politique du gouvernement présentée à la mi-décembre: Ouyahia à nouveau devant les députés    Le terroriste abattu à Mila, identifié    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





6 morts et plusieurs blessés : Eboulement tragique à Aokas (Béjaïa)
Actualité : les autres articles
Publié dans El Watan le 25 - 02 - 2015

Des tonnes de roches se sont détachées, hier peu après 13h30, d'une montagne à l'entrée de la ville d'Aokas (20 km à l'est de Béjaïa) et ont tué 6 personnes, dont une femme, et blessé 16 autres dont 3 sont dans un état grave. Les dégâts que nous avons constatés sur place rendent compte d'un impressionnant éboulement.
D'énormes roches, des masses de terre ont envahi les deux chaussées de la RN9. La majorité des victimes sont des passagers d'un fourgon de transport de 30 places, assurant la ligne Béjaïa-Aokas, pris au piège au moment de l'éboulement. Touché de plein fouet, il a été stoppé net par une grosse roche qui s'est écrasée sur son toit. Un autre fourgon, un H100 de 12 places, de Tizi n'Berber, assurant la ligne Aokas-Tichy, a aussi été touché dans la course folle des roches qui n'ont pas épargné deux autres véhicules légers.
Une Peugeot 207 a été réduite en un tas de tôle. Les roches ont dégringolé d'une hauteur de plus de 600 mètres pour finir sur la deuxième voie de la route. Là était stationnée une Renault Megane, immatriculée à Tizi Ouzou, que nous avons trouvée écrabouillée. Ses occupants, un couple et leur bébé, se sont arrêtés pour un moment de détente. Sous le choc, ils ont été évacués vers l'hôpital d'Aokas pour une prise en charge psychologique.
Un ballet d'ambulances, de la Protection civile, du SAMU et de différents établissements de la santé, n'a pas cessé entre les lieux du drame et les structures de santé d'Aokas, Tichy et Béjaïa. Les morts ont été évacués vers la morgue d'Aokas, où un blessé grave a été admis au bloc opératoire. Quatre victimes ont été évacuées vers l'hôpital Khellil Amrane. Selon la cellule de communication du CHU, il s'agit d'un homme de 46 ans, qui présente un traumatisme crânien, un jeune de 21 ans directement orienté au bloc pour fracture du fémur, et 3 autres blessés pour des fractures diverses.
Que s'est-il passé ? Selon Rachid Ourabah, le directeur des travaux publics, que nous avons rencontré sur les lieux en compagnie du wali, il s'agirait d'une catastrophe naturelle qu'il n'était pas possible de prévenir. «Il y a une altération de la roche, saturation de tout ce flanc rocheux par les eaux de pluie. Les variations de la température ont aussi leur influence négative. C'est ce qui a causé le décrochage de la grosse roche et entraîné dans sa chute d'autres blocs rocheux», explique, à El Watan, le DTP. Selon lui, la masse rocheuse qui a causé les dégâts se mesure à deux grosses roches de quelque 15 tonnes, et d'autres pesant entre 500 kg et 3 tonnes.
Une catastrophe similaire est survenue sur ce tronçon routier d'Aokas en 2005, avons-nous appris auprès de quelques habitants de la ville. Un éboulement, encore plus impressionnant qui a eu lieu à l'entrée du tunnel d'Aokas, heureusement sans perte humaine, parce qu'ayant eu lieu tard dans la soirée. Des experts, dont les Chinois, sont attendus à Aokas, où le ministre des Travaux publics était annoncé pour le début de la soirée.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.