JS Kabylie : Yarichène récupère l'ordre d'expulsion de Cherif Mellal    Le dossier des hirakistes transféré à Sidi M'hamed    Sale temps pour les activistes politiques    Le Cnese se penche sur la question des brevets    Nouvelles attaques contre les sites de l'occupation marocaine    Guterres critique les divisions que connaît le monde    Aokas, ville morte    16 décès et 242 nouveaux cas    Garrido : "Le CRB est un club qui m'intéresse"    Nekkache et Raiah rejoignent le CS Sfax    Vers le retour de l'enseignement en présentiel    Lancement du ramassage du carton à Sétif    Les MAE arabes disent non    Nouvel appel à l'ONU pour une enquête internationale    7 ans de prison ferme requis contre Hamid Melzi    Les dessous d'une flambée    Pour une commission de suivi des projets    Lancement de l'opération de retrait des ordres de versement de la 1re tranche au profit de 6 000 souscripteurs    Les Mondiaux de cross d'Australie reportés à 2023    Le Tunisien Kais Yaakoubi à la barre technique    LDC : Les résultats des matchs de mercredi    Le Bayern surclasse encore le Barça, un an après le 8-2    Formation de haut niveau    Installation du président de la cour de Saïda...    27 nouveaux départs de feu en 24h    En attendant le mutant...    Le Snapap menace d'une grève générale    Réouverture aujourd'hui    Une caravane de loisirs pour les enfants    Une Amérique plus que jamais guerrière    Privatisation : réflexion sur une solution pour Air Algérie    LA VIE D'APRES    Sensibilisation à la vaccination contre la Covid-19: Sept associations retenues par PNUD Algérie    La mal-gouvernance : quel coût pour la collectivité nationale?    «Plan destination Algérie»: Les attentes des professionnels du tourisme    Le chanteur Renaud et la machine à fabriquer de l'argent    Quand les élections locales s'annoncent par des batailles rangées chez les indus occupants du parti fln, ce patrimoine national immatériel    ÊTRE ET NE PAS ÊTRE ?    Benabderrahmane répond aux députés    L'ONU retire les Casques bleus gabonais de Centrafrique    Le président Saïed dénonce «une mafia qui gouverne la Tunisie»    Des dizaines de colons prennent d'assaut la mosquée sainte Al-Aqsa    6000 Souscripteurs à l'appel    La plaie béante de la classe politique    Tebboune décrète la Journée nationale de l'imam    Djamel Allam, un artiste irremplaçable    Omar Sy, producteur et acteur principal    Plus de 12,6 quintaux de kif traité saisis en une semaine    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Ouyahia compte relancer l'alliance présidentielle
À peine revenu au commande du RND
Publié dans El Watan le 11 - 06 - 2015

Le directeur de cabinet de la présidence de la République, Ahmed Ouyahia, assurera l'intérim jusqu'à la tenue du congrès extraordinaire prévu, selon les statuts du parti, en automne prochain.
Ahmed Ouyahia, directeur de cabinet de la présidence de la République, a été plébiscité, hier par le conseil national du RND, à la tête du parti. Ahmed Ouyahia assure l'intérim jusqu'à la tenue du congrès extraordinaire prévu, selon les statuts du parti, en automne prochain. Le retour d'Ouyahia aux commandes de son parti n'est pas fortuit.
L'ancien Premier ministre va déployer son énergie pour contrecarrer les plans de l'opposition, susurre-t-on au conseil national. D'ailleurs, sa première mission consiste à ressusciter et remettre sur orbite la fameuse Alliance présidentielle avec le FLN et d'autres partis du pouvoir. Le courant islamiste représenté par le MSP doit être remplacé par un autre de la même mouvance, à savoir la formation présidée par Amar Ghoul.
«Notre rassemblement appelle les partis, avec lesquels il partage des choix majeurs, à travailler ensemble au sein d'un pôle destiné à conforter collectivement notre soutien au président de la République et à renforcer la voix de la majorité», a-t-il souligné. Cet appel est destiné «à ce stade», dira Ouyahia, «à nos amis du FLN, que nous félicitons pour le succès de leur 10e congrès et à nos amis au sein du TAJ de Amar Ghoul et le MPA dirigé par Amara Benyounes».
Il est évident qu'Ouyahia n'est pas près de renoncer à ses convictions, ni à ses habitudes. Il sera, en effet, intransigeant et ira jusqu'à prendre des décisions qui fâchent. «Vous m'avez choisi pour prendre les destinées de notre parti et pour prendre les décisions qui s'imposent. Eh bien ! je vais le faire, car je suis un homme qui n'a jamais hésité à prendre les décisions qui s'imposaient», a insisté Ouyahia lors de son intervention au CN.
L'opposition en ligne de mire
Le nouveau responsable du parti s'en est pris violemment aux partis de l'opposition. Il dira que le RND s'opposera à toute tentative de substituer la volonté de conclaves politiques au choix souverain du peuple par la voie des urnes. Ouyahia affirme que le RND est engagé aux côtés «du moudjahid Abdelaziz Bouteflika», qu'il a assuré d'un «soutien indéfectible» dans tous les domaines et en toute circonstances.
Après Bouteflika, c'est au tour de Abdelmalek Sellal, le Premier ministre, de recevoir l'appui d'Ouyahia. «Nous continuerons aussi à soutenir le gouvernement au sein duquel notre parti compte des représentants.» Avant de préciser : «Le RND assumera clairement son statut de partie prenante de la majorité parlementaire.»
Ouyahia livre, par ailleurs, sa vision sur la situation de l'économie en affirmant qu'il a toujours été partisan de l'implication des deux secteurs privé et public dans le développement du pays. S'agissant de son retour à la tête du parti, Ouyahia le considère comme «une très lourde responsabilité» dans laquelle il aura besoin de leur soutien.
Ahmed Ouyahia a ensuite désigné les membres du secrétariat national, composé de 20 cadres, qui l'accompagneront dans l'accomplissement de ses missions au sein du parti, dont ses anciens proches collaborateurs, Abdessalem Bouchouareb, Chihab Essedik et Khaldi Boumediene. Les travaux de la session, qui se poursuivent à huis clos, seront clôturés aujourd'hui par une conférence de presse qui sera animée par Ahmed Ouyahia.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.