Nouvelle manifestation à Alger    Le gouvernement planche sur l'avant-projet    L'activité de l'importateur limitée à un seul produit    «Washington ne veut pas entraver le processus de règlement»    Libye : du soulèvement populaire à l'ingérence étrangère (2e partie et fin)    Barça-Atlético : Les compositions probables    Tirage au sort lundi au Caire    Benhamza et Serrar défendront les intérêts des clubs auprès des instances    USMA-MCA éclipse tout    Doigts de kounafa    Entre apaisement et statu quo    D'important dégâts dans plusieurs wilayas    Festival national de la calligraphie arabe    Transfert    Mémoires du 8 Mai : de l'abjection coloniale à l'impossible repentance    "PAS DE MUSELIÈRE"    Benbouzid annonce le lancement d'un registre d'abstention    CFA : Première réunion lundi    Brèves    Coronavirus : Washington met son poids dans la bataille pour l'accès aux vaccins à l'OMC    Un doctorat soutenu en Italie et consacré à la vallée Ighzer Amellal : La géo-archéologie sur les traces de nos ancêtres    Décongestion routière dans la capitale : Coup d'envoi de la réalisation de deux nouvelles pénétrantes    Tlemcen: L'ex-député Tahar Missoum condamné à 2 ans de prison    Oran: Des individus poursuivis pour conspiration contre la sécurité de l'Etat    Eradication prochaine de trois grands bidonvilles: Préparatifs pour le relogement de plus de 4.000 familles    Décret sur les psychotropes: Le SNAPO réclame la publication de la liste des produits concernés    Groupe Est: Le MO Constantine en arbitre    La CNAS d'Oran organise une campagne d'information: Du nouveau pour les demandes de congé de maternité à distance    Mise en garde    LES «BONS MOTS» : «LIMOGEAGE», «LYNCHAGE», «COMPLOT»...    Le gaspillage atteint son apogée    À la veille du grand jour à Béjaïa    Les slogans sortis de laboratoires    De l'importance des structures de proximité    Des ex-magistrats saisissent Tebboune    Un lourd dossier contre Rachad    Les mises en garde du gouvernement    La Tunisie, aux abois, se tourne de nouveau vers le FMI    Grève nationale des infirmiers les 25 et 26 mai    La pasionaria Djamila Boupacha    Une idée sur la barbarie coloniale    Le fabuleux destin d'un héros oublié    15 personnes arrêtées à El-Qods occupée    Percée des conservateurs dans un bastion travailliste    Le manque de vaccins accroît le risque d'une nouvelle vague    Un nouveau recteur pour sauver l'université de Tizi Ouzou    CRB-NCM, délocalisé au stade du 5-Juillet    "J'ai toujours pensé que j'en étais capable"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Plaine agricole de Chlef : 2000 ha de terres sauvés de l'abandon
Economie : les autres articles
Publié dans El Watan le 05 - 09 - 2015

Envahi depuis longtemps par les crues de l'oued Cheliff, le périmètre agricole de Bir Saf Saf, à l'est de Chlef, retrouve enfin sa vocation agricole, à la faveur d'un vaste plan de protection et de réhabilitation du site, engagé par l'ONID.
L'opération qui a bénéficié d'une enveloppe de 600 milliards de centimes tire à sa fin. Elle a déjà permis la récupération de 2000 ha de terres, grâce au rééquilibrage du lit de l'oued et la construction de deux digues de protection contre les inondations, d'une longueur de 15 km.
Ce travail mené par trois entreprises algériennes, en l'occurrence Seror, Amenhyd et ETPHW, a permis aux fellahs de retourner à leurs terres et de cultiver des céréales dont les rendements sont jugés encourageants.
«C'est la première fois qu'on enregistre une telle moisson depuis trois décennies. Il faut rappeler que notre plaine était sujette à de fréquentes crues qui empêchaient les agriculteurs d'exploiter leurs terres, car les eaux de la rivière se déversaient directement dans la plaine. Aujourd'hui, nous nous réjouissons de ce que l'Etat a fait pour nous», ont déclaré des fellahs soulagés.
Il est vrai que la joie de ces derniers est à la mesure du long supplice enduré depuis le violent séisme de 1980, qui avait déformé le lit de l'oued Cheliff et favorisé les crues récurrentes sur les zones agricoles.
Il a fallu attendre avril 2012 pour voir, enfin, le premier chantier lancé en amont de l'ancien barrage de Pontéba, plus exactement au lieudit Berihiyine. Les travaux ont porté sur la réhabilitation dudit ouvrage qui était complètement envasé, ainsi que sur la construction de deux digues de protection, sur une longueur de 15 km.
«Pour ce qui est du curage et du nettoyage de l'oued, l'opération a pris fin en 2014, tandis que pour l'ouvrage hydraulique, sa mise en exploitation est prévue avant la fin de cette année», affirme le directeur du projet, Abdelkader Boudia.
Il ajoute que le délai est le même que pour le deuxième lot relatif à la réalisation du réseau d'irrigation et d'assainissement, même si celui-ci accuse un retard certain.
Néanmoins, les équipes techniques s'efforcent d'être au rendez-vous en engageant une véritable course contre la montre. En effet, bravant la chaleur extrême qui sévit dans la région, les travailleurs s'activent sur le terrain afin de livrer ce projet grandiose dans les délais prévus et contribuer ainsi à la sauvegarde et la mise en valeur de ce grand périmètre agricole.
Outre l'irrigation de cette plaine, le nouveau réseau de distribution desservira également les zones agricoles environnantes d'Oued Fodda, El Karimia, Oum Drou et El Attaf.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.