Vingt P/APC de Béjaïa refusent l'organisation de ce scrutin    Quelles leçons tirer du fort taux d'abstention aux dernières législatives ?    «Le marché pétrolier est resté équilibré»    Frais d'engagement des clubs    Le GSP au championnat arabe    Aarab Elyes nouvel entraîneur-adjoint    Real Madrid: Le clan Zidane fait une grande annonce pour son avenir !    C'est fait à Annaba    Lancement à partir de Batna de la campagne nationale de prévention des risques des inondations    Espace pour préserver son histoire    Un roman inédit de Françoise Sagan en librairie    FORMATION PROFESSIONNELLE : Les CFPA sensibilisent les jeunes    LES PLANTEURS (ORAN) : 500 familles relogées d'ici la fin de l'année    AFFAIRE SAID BOUTEFLIKA, TOUFIK, TARTAG ET HANOUNE : Ouverture du procès aujourd'hui    Djaballah sera-t-il candidat à la présidentielle ?    Plus de 250 nouveaux professeurs en renfort    Un trafiquant de psychotropes condamné à 18 mois de prison    La FAF reçoit l'ambassadeur d'Argentine    Réforme ou manœuvre électoraliste ?    Vers la fermeture de l'usine Renault    Vers l'interpellation des chefs de parti sur le "hirak"    Le pirate qui avait sillonné le ciel algérien arrêté    Plus de 2,6 millions de personnes ont besoin d'une aide alimentaire d'urgence    Et maintenant ?    Un vendredi sur son 31    3 remèdes au miel pour traiter naturellement la grippe    Un incendie détruit une école primaire    L'indépendance de la justice, parent pauvre du système    Imminent changement à la tête des médias publics    La prophétie de Benflis    Pour la mise en place de stratégies d'enseignement de l'art dramatique et de traduction des textes théâtraux    Les Misérables de Ladj Ly, candidat de la France pour les Oscars    Le gouvernement français veut jouer la transparence    Karoui autorisé lors du deuxième tour    Indices    Béjaïa : Les manifs continuent    Téhéran met une nouvelle fois en garde contre une attaque    JS Kabylie : Le CRB et Horaya en ligne de mire    Berraf réagit aux accusations    Sonatrach: Des contrats gaziers à long terme renouvelés dans les prochains mois    Présidentielle en Tunisie … La logique arithmétique plaide pour Kaïs Saïed    Brexit : Le Royaume-Uni quittera l'Union européenne le 31 octobre    Au 1er semestre 2019 : Hausse de près de 5% de la production industrielle publique    Y a-t-il une vie en dehors des GAFAM? Episode I : les réseaux sociaux    Lutte contre le changement climatique: L'ONU salue les efforts de l'Algérie    Côte d'Ivoire : La profanation de la tombe de DJ Arafat ne restera pas impunie    Un rapport de l'IGF pointe un risque de faillite    Le chef de la Minurso visite les camps de réfugiés sahraouis    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Ighil Imoula : Deux maisons historiques classées
Tiziouzou : les autres articles
Publié dans El Watan le 28 - 07 - 2016

Les deux maisons où a été dactylographiée et reproduite la proclamation du 1er Novembre 1954, à Ighil Imoula (Tizi Ouzou), ont fait l'objet de classement sur la liste du patrimoine national et des biens historiques et culturels, par arrêtés ministériels datés du 28 avril 2016 et parus dans le Journal officiel du 8 juin 2016.
C'est ce que nous avons appris de la directrice de la culture de la wilaya de Tizi Ouzou Nabila Gouméziane.
Ces habitations appartenant aux martyrs Ben Ramdani Aomar et Idir Rabah, situées à Ighil Imoula (commune de Tizi N'tleta) ont été utilisées par des moudjahidine pour dactylographier et reproduire la proclamation du 1er novembre 1954, appelant le peuple algérien à militer pour l'indépendance de la Nation. La ronéo qui a servi à cette opération a été ramenée du domicile familial de Abane Ramdane à Azouza (Larbaâ Nath Irathen) par Ali Zamoum, Mohamed Saâd et Ben Ramdane Mohamed. «C'est un haut lieu historique, ayant une valeur majeure et une symbolique très importante dans l'histoire de la nation algérienne», a souligné la directrice de la culture.
Le site archéologique d'Ath Rehouna, dans la région d'Azeffoun, est également classé sur la liste des biens culturels. Il renferme des monuments funéraires connus sous l'appellation d'allées couvertes qui remontent à quelque 5000 ans. «La procédure de classement de ces deux biens historiques et culturels a été lancée par la direction de la culture de la wilaya de Tizi-Ouzou. Les deux dossiers ont été approuvés par la commission de wilaya de classement des biens culturels respectivement en 2009 et en 2013», a rappelé Mme Gouméziane.
Selon elle, cette mesure de protection «permettra la préservation et la mise en valeur de notre patrimoine historique et culturel qui constitue des témoins et des référents pour la mémoire collective nationale». Et d'ajouter: «Des mesures de protection et de préservation de ces sites seront prises en collaboration avec l'Office national de gestion et d'exploitation des biens culturels protégés. Notre direction demandera une opération dans ce sens».
La wilaya de Tizi Ouzou compte 25 sites culturels et archéologiques protégés classés parmi la liste du patrimoine national et des biens historiques et culturels.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.