Trafic de drogues: démantèlement d'un réseau criminel composé de ressortissants étrangers    Festival du théâtre amateur de Mostaganem: 35 troupes à la 53e édition    Projet de loi de l'artiste: proposition pour la création de marchés de l'art    Engagement à appliquer les directives du Président afin de mettre les collectivités locales au service du citoyen    Arkab participe à Vienne à la 66éme Conférence générale de l'AIEA    Sahara occidental : le Front Polisario salue la position "de principe et historique" du Mozambique    L'Algérie soutient la candidature de la Palestine pour devenir le 194ème Etat membre de l'ONU    Tebboune présente ses condoléances    Le patron du groupe Ennahar Anis Rahmani condamné à 10 ans de prison ferme    Déclaration de politique générale du Gouvernement: renforcer les capacités du système national de défense    Il y a 60 ans était proclamée la République algérienne    Pour Dani Alves, Ronaldo ne peut pas atteindre Messi    Real : Valverde a dit non au PSG    Lancement du 6e Recensement général de la population et de l'habitat    L'Algérie apporte son soutien    Lamamra s'entretient avec son homologue chinois    Pluies orageuses et chutes de grêle sur plusieurs wilayas à partir de ce dimanche    Rencontre gouvernement-walis: la mission des collectivités locales pour redynamiser l'investissement au centre des travaux du 2e atelier    Lettre dans un ballon !    Ligue 2 amateur: C'est reparti pour un long exercice    Un mois et demi après la visite de Macron: La Première ministre française attendue les 8 et 9 octobre à Alger    Contradictions ?    Les mirages du sucre et du lait    Affiner les indicateurs sociaux et économiques: Le recensement général débute aujourd'hui    Naufrage au large de la Syrie : le bilan grimpe à 90 morts    Algérie-Mauritanie: Signature d'un protocole dans le domaine de la pêche et de l'économie maritime    Gouvernement-walis: Les nouvelles instructions de Tebboune    Equipe nationale: Des Verts à deux visages    Boudina termine 7e    Cuba élu à la présidence du Groupe des 77 et de la Chine en 2023    L'Algérie à pas sûrs...    Cette Dame force l'admiration    Ce que dira Benabderrahmane à l'APN    219 Commissions rogatoires émises    Quatre dealers arrêtés    21 cadres municipaux sous enquête    Le juteux marché des enseignants    À l'épreuve du terrain    La tuile pour Maignan    Inculquer aux jeunes les valeurs de l'olympisme    La moudjahida Zineb El Mili n'est plus    Les massacres du 17 octobre 1961 en débat    Tentation et faux-semblant    Tizi-Ouzou/Elections communales: l'amélioration du cadre de vie, une priorité pour "Tasqamut N'Ussirem"    Corruption: 10 ans de prison requis contre l'ex-wali de Skikda Fouzi Belhacine    «Gros» mots : les contre-chocs    Kamel Aoun n'est plus    Gestion des collectivités locales : va-t-on vers de nouveaux réflexes ?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Les rendez-vous ratés des chantiers AADL
Promesses non tenues du ministère de l'habitat
Publié dans El Watan le 23 - 08 - 2016

Les souscripteurs au programme AADL 2001-2002 devraient être convoqués au mois de septembre à venir afin de procéder au versement des troisième et quatrième tranches, annonce El Khabar, citant une source du ministère de l'Habitat, de l'Urbanisme et de la Ville.
Ainsi, un «nouvel agenda», un de plus, a été fixé par les services concernés et concerne les acquéreurs s'étant déjà acquitté du versement de la première et de la deuxième tranches, parfois même de la troisième.
Cet agenda prévoit, poursuit l'article d'El Khabar, que cette opération se déroule en deux étapes, «la première au début du mois de septembre, et la seconde en décembre».
Cette annonce n'a pas encore été faite officiellement, le ministère de l'Habitat étant resté injoignable hier, les souscripteurs à cette formule n'en savent, pour l'heure, pas plus. «Nous avons rendez-vous dans quelques jours avec le directeur général de l'AADL», affirme Kamel Slimani, représentant du collectif des souscripteurs AADL 2001-2002.
«De ce fait, nous pourront confirmer ou infirmer cette information dont nous avons eu vent par le biais de la presse», explique-t-il. Et si les concernés se réjouissent qu'une étape de plus soit franchie dans leur long combat pour l'accès au logement, ils craignent toutefois des modalités désavantageuses à leur égard.
«S'il est décidé que les versements soient espacés de quelques mois, cela ne posera pas problème, même si les augmentations tarifaires font que réunir cette somme n'est pas chose aisée. Toutefois, selon les rumeurs, on nous demandera de payer en quasiment une fois le montant des deux tranches.
Ce qui sera très difficilement réalisable, voire impossible», se plaint-il. «D'ailleurs, selon les réponses que l'on aura auprès de l'AADL, nous escomptons contester ces dispositions», prévoit-il.
Depuis le lancement de ces programmes, les autorités sont coutumières des dates butoirs repoussées indéfiniment et des promesses d'avancement qui n'aboutissent pas. «Cela fait 15 ans qu'on attend nos logements. Et depuis la relance des projets, nous allons d'annonce en annonce, de publicité mensongère en contre-vérité», déplore M. Slimani.
Et de citer les cérémonies et autres déclarations rapportées régulièrement par les médias, mais qui ne sont qu'apparences. «Il a été plusieurs fois dit que les clés des logements ont été remises aux souscripteurs, ou encore que tant d'appartements ont été livrés», rappelle-t-il. «Pourtant, les logements dont les propriétaires ont reçu les clés ne sont pas habitables puisqu'il n'y a ni eau, ni électricité, ni gaz, que les cités sont encore en chantier, que les gardiens ferment carrément l'accès aux immeubles à partir de 16h et qu'il n'y a absolument aucun équipement», énumère M. Slimani.
Et si les dernières sorties médiatiques des autorités concernées promettent que tous les souscripteurs à ce programme seront logés à la fin de cette année, il semble qu'ils devront encore attendre plusieurs mois.
De même, les souscripteurs au programme AADL 2 attendent depuis des mois que les déclarations de la tutelle se concrétisent,et qu'ils soient convoqués afin de procéder au versement de la deuxième tranche. Le ministre avait annoncé, au mois de juillet dernier, que cette opération aurait lieu durant le mois d'août, ce qui n'a pas été fait. Ce qui «devrait» avoir lieu en septembre, selon l'article d'El Khabar, qui cite une source du ministère.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.