Qui a gagné au "grand oral" ?    Le vote commence chez la communauté algérienne à l'étranger    Programme du 21e jour de la campagne électorale    Marches de soutien au scrutin du 12 décembre    Saïd Bouteflika se mure dans le silence    LPA: Les communes d'Alger procéderont à la convocation des souscripteurs fin décembre    Petrole : La Libye va maintenir sa production autour de 1,25 million de barils par jour    Projet de loi relative à l'organisation territoriale du pays Un acquis pour la redynamisation du développement dans le Sud    Entre saut qualitatif et lacunes    France : Plus de 800 000 manifestants contre la réforme des retraites selon l'Intérieur    Syrie : Erdogan annonce un nouveau sommet Turquie-France-Allemagne-Grande-Bretagne en février    En réplique à la taxation des GAFA : "L'attaque de Trump est en dessous de la ceinture"    Les parlementaires rappellent Trump à l'ordre sur la solution à deux Etats    Chine : l'achat d'un téléphone conditionné au scan du visage    Ligue des champions (2e J) Défaite de la JS Kabylie face à l'ES Tunis    Incendie du centre d'entraînement Flamengo condamné à indemniser les familles des victimes    Les femmes plus touchées que les hommes    Cinéma : Trois films algériens primés au festival d'Al Qods    "L'Algérie contemporaine, cultures et identités" : Un nouvel essai en ligne de Ahmed Cheniki    Théâtre : La pièce "Ez'Zaouèche" présentée à Alger    Vote des Algériens à l'étranger à la présidentielle : l'ANIE en appelle au respect de l'opinion de l'autre    Les candidats réitèrent leur appel à la consolidation du front interne pour préserver l'Algérie    Affaires montage automobile-financement de la campagne Bouteflika : Saïd Bouteflika renvoyé de l'audience    L'USM Alger tient en échec le Petro Atletico    Man United : Solskjaer fracasse Manchester City !    EL TARF : Saisie de 20 millions de cts en faux billets à Aïn Assel    ACCIDENTS DE LA ROUTE : 9 morts et 39 blessés en 48 heures    Energies renouvelables: bientôt une stratégie globale pour donner une vision claire aux investisseurs    La Cnac de Aïn Témouchent signe cinq conventions de partenariat    Les producteurs sous forte pression    Boulettes de crevettes au gingembre    Des fauteuils et des tricycles distribués à Médéa    13 ateliers d'accompagnement organisés    Appel à une nouvelle journée de grève et des manifestations mardi    Au moins 7 000 personnes auraient été arrêtées    ACTUCULT    Générale de la pièce "Ez'zaouèche" au TNA    Mohamed Attaf : "L'histoire des rois berbères doit être enseignée"    Chouiten, Laceb et Belkheir, lauréats de la 5e édition    Les balances et cette odeur insupportable …    CSC: Redjradj annonce sa démission et met les propriétaires dans l'embarras    Athènes expulse l'ambassadeur libyen    Skikda : Le cadavre d'un pêcheur repêché    Le MJS l'a déclaré jeudi à Oran : «Le processus de partenariat clubs-entreprises est enclenché»    EN (U21) féminine : Alger abritera le tournoi de l'UNAF    Galatasaray : Feghouli indisponible pour quelques jours    Une «petite victoire» au goût d'inachevé: «Concessions» du ministère, insatisfaction chez les instituteurs    Mostaganem: Près de 100 mandats de dépôt en un mois    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Nekkaz dépose une plainte contre Saadani pour diffamation
Suite aux accusations dont il a fait l'objet
Publié dans El Watan le 03 - 11 - 2016

L'ancien candidat à la présidentielle de 2014 et homme d'affaires, Rachid Nekkaz, a déposé hier une plainte pour diffamation au niveau du tribunal de Bir Mourad Raïs contre l'ancien secrétaire général du FLN, Amar Saadani.
Cette plainte intervient à la fin de l'ultimatum fixé par Nekkaz à Saadani de présenter des excuses suite aux propos qu'il a tenus à son encontre le 5 octobre et l'accusant d'être «manipulé par le général Toufik», ancien patron des Services de renseignement. «Nous sommes là devant le tribunal de Bir Mourad Raïs et, dans le calme, nous venons déposer une plainte car nous avons confiance en la justice de notre pays», explique Nekkaz sur une vidéo publiée hier en live sur sa page facebook.
Ses avocats, maîtres Cherbal et Bakouri, se sont chargés d'introduire la plainte auprès du juge. «Nous laissons les avocats faire le travail de réparation et de justice à l'endroit d'un responsable politique qui a oublié les principes de base de la courtoisie dans une démocratie», indique Nekkaz. Pour rappel, Amar Saadani, dans une sortie médiatique le 5 octobre dernier — qui lui aurait coûté sa place de secrétaire général du FLN — avait tiré, en plus de Nekkaz, sur nombre de responsables comme le général Toufik, les anciens officiers de l'armée française, Abdelaziz Belkhadem, Soufiane Djilali et les signataires de la lettre des «19», devenus 14. Il accusait l'ancien patron du DRS d'être «à la tête des officiers de l'armée française et de servir la France».
Dans la foulée, il imputait le rôle «d'agitateur» à Rachid Nekkaz, «actionné par Toufik pour perturber» la campagne présidentielle de 2014. Pis encore, Saadani accusait Toufik d'être derrière les événements tragiques de Ghardaïa et les mouvements de protestation survenus dans le sud du pays, faisant le lien entre ces événements et les déplacements de Nekkaz dans ces régions. Notons que Saadani reproche surtout à Rachid Nekkaz d'avoir lancé une campagne de dénonciation de ses biens immobiliers en France.
Nekkaz avait même orchestré, via les réseaux sociaux, une campagne pour la collecte d'un maximum de signatures de citoyens algériens pour le dépôt d'une plainte collective en France et en Algérie contre Saadani pour «détournement de fonds et blanchiment d'argent (…), 500 millions de dollars auraient été détournés en Algérie.
Et des achats immobiliers auraient été effectués en France par la famille Saadani avec cet argent», dit-il dans son appel diffusé sur le Net. Rachid Nekkaz s'est par ailleurs fait connaître ces derniers mois par ses vidéos enregistrées en France devant les biens immobiliers des hauts responsables algériens à l'instar de Amar Saadani, Abdessaleam Bouchouareb et la fille du Premier ministre, Abdelmalek Sellal.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.