La Revue nationale volontaire sur la mise en œuvre des ODD présentée par l'Algérie à New York    Duel au soleil des Pharaons    Concentration maximale chez les Verts    Les Verts se remettent au travail    Mesures légales pour relancer la production    Mahdjoub Bedda placé sous mandat de dépôt    Juventus: De Ligt explique son choix    Eliminatoires de la CAN 2021: L'Algérie connait ses adversaires    Bahloul échoue aux élections du conseil exécutif de la CAF    Des noms et des questions    Sit-in devant la cour d'Alger pour la libération des détenus : La solidarité s'élargit    Trump accusé de racisme par le Congrès    Printemps arabe et trêve estivale    Collectif d'avocats : «Les quatre enfants du général Hamel sont libérés, les détenus d'opinion encore sous mandat de dépôt»    A la conquête de la seconde étoile !    Vendredi particulier en Algérie et au Caire    Baccalauréat 2019 : Les résultats connus aujourd'hui    Relogement de 71 familles    Arrestation de plusieurs malfaiteurs dans différentes localités    Arrestation de trois étudiants en flagrant délit de chantage    Révolution populaire : mémoire, identité et avatars constitutionnels    ACTUCULT    La mise en œuvre de l'Accord d'Alger sur le Mali toujours «en cours»    Pour une nouvelle gouvernance locale autour de pôles régionaux    Des personnalités conduiront le processus    La protection de l'enfance, «une responsabilité collective»    Brèves de Boumerdès    Oran : Un vaste réseau de trafiquants de véhicules démantelé    Le Forum civil pour le changement dévoile ses treize personnalités    La sonelgaz dévoile un nouveau modèle de consommation    Concours Cheikh Abdelhamid Benbadis    Bouira retrouve son ambiance nocturne    Village Sahel (Bouzeguène) : Ouverture, demain, du Festival Raconte-arts    Des habitants tirent la sonnette d'alarme: Oran impuissante face aux chiens errants !    Doit-on s'inquiéter du mode de gouvernance de Sonatrach ?    Transition, débat politique et euphorie footballistique : mobilisations collectives et fluidité politique    A quand le «provisoire» de ce «gouvernement» ?    Des points de vente pour l'approvisionnement des boulangers: 33 minoteries fermées à Oran    Chlef: Du nouveau pour les chemins communaux    La footballisation des esprits ou la défaite de la pensée    Algérie : «Pour enchaîner les peuples, on commence par les endormir»*    L'épuration ou le crime d'« indignité nationale »    Banques : Wells Fargo accroît son bénéfice, la marge d'intérêts sous pression    Niqab en Tunisie: "Montrez-moi patte blanche ou je n'ouvrirai point"    Saisie en 2012 : L'OMC donne raison à la Chine contre les USA    Syrie : Les combats s'intensifient à Idleb aggravant la situation humanitaire    Le calvaire des usagers    Les élues démocrates répondent à Trump    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'ARAV brandit un dernier avertissement aux chaînes TV
Pour diffusion de programmes religieux obscurantistes
Publié dans El Watan le 30 - 11 - 2016

L'Autorité de régulation de l'audiovisuel (ARAV) interpelle et menace les chaînes de télévision publiques et privées.
Dans un communiqué rendu public hier, l'instance que préside Zouaoui Benhamadi met en garde, une nouvelle fois, ces chaînes contre la diffusion de programmes — de contenus religieux notamment — de nature à semer et alimenter toute forme de radicalisme. L'ARAV recommande à ces médias de «faire preuve de vigilance» et de bannir «l'intolérance et la haine», devenue un sport national pour certaines chaînes de télévision privées.
«Il est fortement conseillé aux institutions audiovisuelles, publiques et privées, sous peine de sanctions, d'observer une vigilance à toute épreuve pour bannir l'intolérance et la haine dans la diffusion des programmes locaux ou d'importation, susceptibles de semer et d'alimenter toute forme de radicalisme», demande l'ARAV dans son communiqué, qui sonne comme un dernier avertissement adressé à ces chaînes, déjà rappelées à l'ordre par le passé pour les mêmes motifs. La réaction de l'Autorité est intervenue, selon le communiqué, suite à un constat établi après un suivi des programmes diffusés. «Après avoir observé que le paysage audiovisuel dans le domaine religieux donne à voir des dérives obscurantistes, à entendre des discours dont la violence incite à l'instabilité, à la discorde et à la fracture sociales, ce qui représente un réel danger pour notre pays, l'ARAV note qu'il arrive trop souvent que ce discours s'accompagne de fatwas décrétées par des prédicateurs autoproclamés, sans formation adaptée à leur action et à leur responsabilité, souvent mal intentionnés, parfois instrumentalisés», lit-on dans le même communiqué.
Depuis sa création, l'ARAV a dû réagir plusieurs fois contre les dérives enregistrées sur certaines chaînes où de pseudo-imams appellent même au meurtre. Pour prévenir ce genre de dépassement, l'ARAV révèle qu'elle a «conformément à ses missions, jugé utile d'initier, ces dernières semaines, des rencontres avec les responsables des plus hautes institutions du pays, ayant une autorité incontestable dans le domaine de la spiritualité et de la religion, en l'occurrence le président du Haut Conseil islamique et le ministre des Affaires religieuses et des Wakfs, ainsi que d'autres personnalités religieuses».
«Au terme de ces rencontres riches en enseignement, l'ARAV a mis en place à son niveau une plateforme de réflexion qui lui a permis de dégager un ensemble de principes directeurs, à même de faire valoir cette volonté commune de défense d'un islam en harmonie avec notre histoire et notre culture, au nom de la cohésion sociale et de l'unité nationale», explique l'ARAV. Et d'ajouter : «Ce sont ces principes qui animeront les actions de l'ARAV dans le cadre de la loi, en accord avec ses missions légitimes en matière de régulation du secteur de l'audiovisuel et dans le respect du droit imprescriptible à la liberté d'expression.»


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.