Tebboune présente ses vœux au peuple algérien    Football / Ligue 1 algérienne : le NC Magra et le RC Arbaâ se neutralisent (0-0)    Sahara occidental: de Mistura à Moscou pour rencontrer Lavrov    Formation professionnelle: plus de 300.000 nouvelles places pédagogiques à la prochaine rentrée    Pneumologie : faire bénéficier l'Algérie de l'expérience de sa diaspora    Fédération algérienne de football (FAF) : "Le nouveau DTN sera connu au plus tard mi-décembre"    Cérémonies et activités religieuses à travers les différentes mosquées à l'occasion du Mawlid Ennabaoui    Man United : Ten Hag voit du positif dans la prestation de Ronaldo    Le président palestinien Mahmoud Abbas souligne l'importance du prochain Sommet arabe d'Alger    «Les engagements du Président concrétisés à 80%»    L'Algérie plébiscitée pour représenter l'Afrique au Bureau de l'Assemblée générale de la Conférence mondiale sur la justice constitutionnelle    Foot/ équipe nationale : "Belmadi va prolonger son contrat jusqu'au Mondial 2026"    Belaabed appelle les enseignants à s'acquitter de leurs rôles et contribuer à la promotion du système éducatif    Batna : réalisation d'une station mobile de transformation d'électricité "avant mars prochain"    Armée sahraouie: nouvelles attaques contre les forces d'occupation marocaines dans les secteurs d'Aousserd et Mahbes    Opéra d'Alger: le spectacle "Djazair zinet el bouldane" présenté au public    14e FIBDA : Rencontre à Alger avec Frédéric Ciriez, auteur du roman graphique, "Frantz Fanon"    Le processus de réforme auquel s'est engagé le Président Tebboune en vue du renouveau est désormais une réalité palpable    Des groupes organisés à l'origine de la spéculation illicite et la pénurie de certains produits alimentaires de large consommation    Benabderrahmane: Le Gouvernement oeuvre à trouver des solutions aux problèmes soulevés par les députés dans le cadre d'une approche participative    Visite de courtoisie chez Goudjil    L'Etat frappera d'une main de fer    Le Gouvernement œuvre à des solutions radicales    Chadli Bendjedid a consacré sa vie au service de son pays et de sa relance    Le SG de l'ONU rend hommage à l'Algérie    Tebboune adresse une invitation au président du Conseil de direction présidentiel au Yémen    L'Algérie gagne quatre places    Saisie de 7.143 unités de produits pyrotechniques    Algérie-Pays-Bas: Informer le citoyen sur le bon usage des fonds publics    162 médicaments en voie d'épuisement: «Le stock couvre moins d'un mois de besoins»    El-Bayadh: La nouvelle secrétaire générale de la wilaya installée    Oran: 29 harraga interceptés au large d'Arzew    À propos de l'homme qui promenait son âne    In memoriam Octobre 88    Embrouille    Tiaret: L'hippodrome «Kaïd Ahmed» plongé dans le noir    Algérie-Etats-Unis: Des relations «fortes et grandissantes»    Face aux déclarations incensées des néocolonialistes: Notre méfiance se doit d'être de mise    Comment oublier que nous avons été colonisés ?    L'UGTA se rebiffe    Le président Tebboune félicite les enseignants    Le MSP menace d'une «motion de censure»    Alerte à l'instabilité!    Fin imminente des travaux    Goudjil instruit la délégation parlementaire    Une semaine chargée pour l'ANP    La culture amazighe en deuil    Promotion ou restriction des mobilités?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Production du 1er catamaran pour l'aquaculture en mer
Partenariat dans le secteur de la pêche
Publié dans El Watan le 24 - 12 - 2016

Le partenariat 51/49, conclu au mois de février 2015 entre l'EPE/ Ecorep et le groupe français Piriou, vient d'aboutir à la construction du premier catamaran en aluminium d'une longueur de 17 m et d'une largeur de 6,20 m, équipé d'une grue d'une capacité de levage de 1,3 tonne, avec une prise d'une longueur de 15 m.
Le prix de cette catégorie de catamarans varie entre 60 à 65 millions de dinars. Le partenaire français, Piriou, s'est servi des plans des catamarans produits par ses chantiers dans le monde avant de concevoir un design de catamaran adapté à l'aquaculture en mer en Algérie. Selon Christol Eric, directeur général du chantier de construction navale de Bouharoun, le groupe français Piriou construit aussi le catamaran Wind-Farm, un engin destiné à l'entretien des éoliennes en mer et les catamarans pour le transport des voyageurs, y compris pour les activités touristiques. Ce premier catamaran se réalisera en 6 mois.
Certes, la technologie est complexe, mais la construction du catamaran se réalise suivant le souhait de l'investisseur. Les universitaires et les ouvriers algériens à Bouharoun avaient démontré leurs aptitudes dans ce domaine. «Il suffit de maintenir le rythme de l'énergie dans le travail et les objectifs de production seront dépassés, les salariés viennent de le prouver», reconnaît le gestionnaire français.
Dans l'attente de l'extension du chantier de Bouharoun (Tipasa), la capacité du groupe Ecorep/Piriou se limite pour l'instant à construire au maximum jusqu'à trois catamarans par année, après le recrutement de 20 autres ouvriers. La production des embarcations «petit métier» de 12 m, à l'unité de Bouharoun, est passée de 14, en 2014, à 50 en 2016, «toutes livrées», précise Eric Christol. A présent, l'entreprise algéro-française est en mesure de doter les fermes aquacoles en mer du catamaran de Bouharoun.
C'est un outil qui s'inscrit dans le processus de développement de l'aquaculture en mer, d'autant plus que la maintenance et la réparation des catamarans sont assurées par le groupe Ecorep/Piriou.
L'idée d'alchimie engagée par ce partenariat algéro-français vient de donner ses fruits. Le programme de l'aquaculture en Algérie s'annonce prometteur.
C'est un créateur de réelles richesses, si les actes suivent les engagements verbaux. Un investisseur algérien en aquaculture issu de la ville de Ténès (Chlef) vient de passer une commande d'un catamaran en aluminium pour l'aquaculture en mer d'une longueur de 17 m et d'un bateau support pour l'aquaculture d'une longueur de 7,5 m auprès de l'entreprise algéro-française.
C'est un précurseur qui s'est engagé avec ses propres fonds sur cet investissement. Sera-t-il encouragé par les pouvoirs publics ? Un autre point qui demeure énigmatique : il s'agit de l'acquisition, par le biais d'un avis d'appel d'offres international, d'un remorqueur de 70 tonnes par une entreprise publique auprès d'un constructeur naval français. Grâce à son expérience, sa technologie, ses compétences et ses produits de qualité, Piriou, ce constructeur naval de notoriété internationale, avait livré pas moins de 4 remorqueurs, qui sont opérationnels au niveau des ports algériens.
Ecorep/Piriou avait participé au dernier appel d'offres dans le but de construire en Algérie le premier remorqueur de qualité, identique à ceux construits en France et livrés déjà par Piriou, avec un moindre coût, notamment en ces moments de crise économique. Malheureusement, l'opérateur algéro-français avait été éliminé de la «course» par la société nationale algérienne. La construction du remorqueur en Algérie aura permis au moins le recrutement, la formation et le transfert technologique au profit de notre pays. Patriotisme économique et défense des intérêts nationaux où êtes-vous ?


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.