Oran: la perturbation dans l'alimentation en eau potable bientôt réglée    Environnement: Boudjemaa se félicite du lancement de l'Initiative nationale de restauration du barrage vert    Les Iraniens aux urnes vendredi pour élire un successeur à Hassan Rohani    Euro 2020 : la Belgique renverse le Danemark    L'Algérie se dirige vers l'accession à l'OMC    Bac 2021: 5.084 détenus attendus dimanche prochain    Signature d'un mémorandum d'entente entre trois établissements touristiques publics pour une saison estivale 2021 réussie    Coronavirus: 382 nouveaux cas, 245 guérisons et 7 décès    Real Madrid: Benzema salue son "frère" Ramos    Euro 2020 : Une triste première dans l'histoire de la sélection allemande    Le Wali de Bechar limogé    Sahara occidental: "la position de Madrid n'a pas changé et ne changera pas"    «Le RND est une partie de l'Alliance présidentielle»    La surprenante révélation de Kaïs Saïed    Les Verts pour leur résurrection    Le Graët ne désespère pas pour une revanche Algérie-France !    L'ESS face à l'écueil Bordjien, derby indécis à Alger    Coudées franches pour Tebboune    Baadji: "le peuple algérien a barré la route à ceux qui voulaient faire échouer les élections"    Plus de 900 kg de produits avariés saisis et détruits    Vers le pass sanitaire    Journée mondiale de l'enfant africain: le ministère de la Culture trace un programme artistique riche    Première édition des Journées nationales du cinéma amateur    Mounia Meddour membre du jury d'«Un certain regard» du Festival de Cannes    Le festival national culturel des musique et danse diwane délocalisé à Aïn Sefra    Le Britannique Karim Khan élu procureur général    Le MSP pose ses conditions    Une production de près de 165 000 quintaux de céréales prévue    Lancement de la campagne de vaccination    Le procès de l'affaire Sonatrach 1 renvoyé sine die    Une subvention de Mobilis    Ultime chance de reprise    La Palestine de nouveau sous les bombardements    HISTOIRE D'UN HOMME D'EXCEPTION    Vibrant hommage à Josette et à Maurice Audin    Monologue de l'Algérien irreprésentable    Acheter la rumeur et vendre la nouvelle !    L'Onplc s'unit à la Gendarmerie nationale    Alger «nettoyée» de Daesh    Plusieurs opérations menées par l'ANP    Plus de 13.000 bénéficiaires convoqués    Le Makhzen sombre dans l'agonie    Un soldat nigérien tué, deux soldats français blessés    Dégel furtif au bord du lac Léman    Ça traîne!    "Notre victoire, c'est celle de l'Algérie nouvelle"    Cabale médiatique contre l'Algérie    L'APN fait tomber les peaux mortes    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Véhicules électriques, la nouvelle menace pour l'Opep
Analyse de Bloomberg New Energy Finance
Publié dans El Watan le 16 - 07 - 2017

Alors que les pays consommateurs tentent de trouver des alternatives aux hydrocarbures, notamment en produisant des gammes de véhicules roulant à l'énergie propre et moins coûteuse, les pays exportateurs de pétrole, eux, se rendent compte qu'une telle tendance risque de devenir une réelle menace pour leurs ventes.
Selon une étude de Bloomberg New Energy Finance, le risque est bien réel, car la demande sur les voitures électriques est en constante croissance. «Les grands producteurs de pétrole commencent à prendre les véhicules électriques au sérieux en tant que menace à long terme», indique l'agence spécialisée en prédisant que l'effet de la commercialisation des véhicules propres réduira la demande de pétrole de 8 millions de barils d'ici 2040, soit plus que les productions iranienne et irakienne combinées. «La popularité croissante des EV (electric vehicles) augmente le risque que la demande de pétrole stagne dans les décennies à venir, mettant ainsi en doute le devenir des 700 milliards de dollars par an entrant dans les industries des combustibles fossiles», indique BNEF. La même étude estime que «le nombre d'EV sur la route aura des implications majeures à la fois sur les constructeurs automobiles, les compagnies pétrolières, les compagnies d'électricité et autres». BNEF prédit aussi que le nombre des véhicules électriques dépasse les modèles de voitures à essence et diesel d'ici 2040, et le nombre de véhicules hybrides enfichables atteindra 530 millions, soit le tiers du nombre total mondial de voitures.
L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) a relevé, quant à elle, sa prévision du nombre de véhicules électriques d'ici 2040 à 266 millions d'unités contre une précédente prévision de 46 millions d'unités. L'Opep s'attend aussi à une baisse de moitié du nombre de véhicules roulant au diesel. L'Agence internationale de l'énergie (AIE) a elle aussi doublé ses attentes sur l'utilisation des véhicules électriques. L'AIE estime la taille de la flotte de 2030 à 58 millions d'unités, contre 23 millions dans une première estimation. Exxon Mobil envisage aussi une hausse de l'utilisation des véhicules électriques pour atteindre les 100 millions d'unités contre 65 millions, alors que BP prévoit un boom de 100 millions de véhicules dès 2035. La compagnie Statoil ASA estime pour sa part que les EV représenteront 30% des nouvelles ventes d'ici 2030. «De nombreux analystes affirment de plus en plus que le marché se développera rapidement, car presque tous les constructeurs automobiles mettent sur le marché des dizaines de nouveaux modèles EV», précise l'agence Bloomberg. L'Opep a d'ailleurs averti dans son rapport sur le marché du pétrole, rendu public mercredi dernier, que les ventes de véhicules électriques dans certaines régions d'Asie pourraient amortir la demande en pétrole dès 2018. Les constructeurs automobiles envisagent un plan combiné pour vendre 6 millions d'EV par an d'ici 2025, et 8 millions en 2030, indique Blommberg New Energy Finance. Le tout électrique est aussi envisageable pour certains d'entre eux, comme Volvo qui table sur un moteur électrique dans chaque voiture d'ici 2019.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.