Quatorze propositions aux futurs candidats à l'élection présidentielle    ACCORD MAROC-UE: Le Polisario saisira de nouveau la justice européenne    FORMATION PROFESSIONNELLE : Plus de 3000 postes pour la prochaine rentrée    BILAN DE LA GENDARMERIE NATIONALE A MOSTAGANEM : Plus de 17.000 permis retirés en 2018 !    L'INTERSYNDICALE BOYCOTTE LA RENCONTRE AVEC LA MINISTRE : La menace plane sur les écoles d'Oran    Abderrazak Dourari, professeur de linguistique au Temps d'Algérie : « Pourquoi j'ai quitté l'Académie Tamazight »    Tirs de gaz lacrymogènes sur des manifestants près du Parlement    La répression n'est qu'un «avant-goût», avertit le porte-parole présidentiel    Le WA Tlemcen retrouve le podium, l'ASO Chlef trébuche à Kouba    Nette victoire du CS Constantine devant le TP Mazembe (3-0)    L'ES Sétif s'enfonce dans la crise    La démarche prudente de Ali Benflis    La déclaration de la main-d'œuvre étrangère, un autre souci pour la Cnas    Convocation du corps électoral : fin de récréation ?    Vers le remboursement des sondes urinaires    1 004 agneaux, dont 414 atteints de peste et fièvre aphteuse, ont péri    Dieu peut-il offrir une Ferrari ?    L'épopée d'un roi bâtisseur    Plusieurs réserves levées    Ich Liebe Dich Frau Angela !    La présidentielle lancée    Tiaret: Un ancien bâtonnier tire sa révérence    Tipasa: 7 morts dans une collision entre deux bus    Ouled Rahmoune: 26 milliards pour l'aménagement urbain    Coupe d'Algérie «Réserves» : 1/8e de finale: PAC - WAT et NAHD - ASO, principaux duels    Migration: Mettre en place une nouvelle gouvernance    En 2017 en Algérie: Le salaire net moyen à plus de 40.300 dinars    Relizane: Projets AADL attendent réalisation    « L'Année miraculeuse » présenté à l'hôtel «Liberté»: Débats divergents autour du dernier roman de Mohamed Magani    El-Bayadh: 25 milliards pour la restauration du ksar de Boussemghoun    Des organisations appellent à la mobilisation citoyenne    Création prochaine d'un orchestre amazigh    Fatima Rachedi lauréate du concours national    Le FLN salue la décision du Président Bouteflika    D'autres engagements en perspectives    RDC : La Cour constitutionnelle proclame Félix Tshisekedi président de la République    Russie : Le procureur Mueller qualifie d'"inexactes" des allégations explosives contre Trump    Iñigo Errejon s'affranchit de Podemos    Chine : La croissance devrait avoir freiné à 6,4% au 4e trimestre    La police se dote du systéme afis    Retour sur le CES 2019 : À Las Vegas, du concret pour ménager la planète    La Haute instance indépendante de surveillance des élections installée    Dix chargeurs et une quantité de munitions saisis à Jijel    La JS Saoura n'avait pas bien compris le jeu adverse    Le MCO a sorti la tête de l'eau, mais le plus dur reste à faire    Darfalou se blesse au genou    L'Algérie favorable...    APN : La convocation du corps électoral a barré la route aux aventuristes    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Plus de 400 000 placements prévus pour 2018
Agence nationale de l'emploi
Publié dans El Watan le 18 - 01 - 2018

L'Agence nationale de l'emploi (ANEM) prévoit, durant l'année en cours, de placer 400 000 nouveaux demandeurs dans le secteur économique et 100 000 autres dans le cadre des dispositifs d'aide à l'insertion professionnelle (DAIP) et contrat de travail aidé (CTA). C'est ce qu'a déclaré, hier, Mohamed Tahar Chaalal, directeur général de l'ANEM, invité du forum d'El Moudjahid.
En plus de ces placements, il ajoute une série de nouveautés qui vont permettre de connecter les deux branches de l'emploi, à savoir l'offre et la demande. Parmi ces nouveautés 2018, il annonce le lancement prochain d'une application mobile qui permettra à l'employeur ainsi qu'au demandeur d'accéder à la plateforme de l'Anem plus facilement et à tout moment. Les nouveaux demandeurs d'emploi pourront ainsi s'inscrire en ligne et gratuitement.
Dans son plan d'action, l'ANEM prévoit également de mettre en place un système d'accompagnement personnalisé des demandeurs et l'introduction de nouveaux moyens de communication avec tous les usagers de sa plateforme. Lors de cette rencontre, M. Chaalal a exposé le bilan de l'année qui s'avère, selon ses appréciations, très satisfaisant. En effet, durant cette période, 450 000 demandeurs ont été placés dans le monde du travail. Sur ce chiffre, 398 749 des placements ont été faits dans le secteur économique, dont 350 867 sont des placements classiques et 32 664 dans le cadre du CTA. Durant toute l'année, seulement 36 demandeurs ont été recrutés de manière directe sans passer par l'ANEM. Sans surprise, il explique que près de 80% des recrutements ont été faits par le secteur privé, contre 21% pour le secteur public.
Refuse-t-on des offres d'emploi à l'Anem ? La réponse de son premier responsable est affirmative et chiffrée. «Durant l'année passée, nous avons comptabilisé 213 837 refus de postes d'emploi dont 35% dans le secteur de l'industrie, 34% dans les services et 29% dans le BTPH. Les raisons sont souvent liées à la pénibilité, la rémunération et même le refus de travailler dans le secteur privé. La majorité des demandeurs n'ayant pas accepté des postes d'emploi sont des hommes et 60% d'entre eux ont un niveau d'études moyen et primaire», explique M. Chaalal, qui a appelé les jeunes ayant quitté les bancs de l'école à s'orienter vers la formation professionnelle qui leur offre de belles opportunités de travail. Le bilan très riche exposé par le directeur de l'ANEM fait également état de 1 142 669 demandeurs d'emploi enregistrés jusqu'au 31 décembre dernier. La majorité de ces demandeurs (79%) sont des primo-demandeurs et 77% ont moins de 35 ans.
Concernant le niveau d'instruction, 31% des demandeurs sont des universitaires et 22% ont suivi une formation professionnelle. Autre constatation : 34% des demandeurs ont plus d'un profil, ce qui représente une opportunité et facilite le recrutement. Pour l'offre d'emploi, qui a totalisé 452 844 postes, le secteur privé reste prédominant avec un taux dépassant les 77%. Les secteurs recruteurs sont, sans surprise, les services, l'industrie, le BTPH, puis l'agriculture avec seulement 3%. Signalons que, selon les statistiques de l'ONS, le taux de chômage, évalué à 10,5 en septembre 2016, a connu une hausse de près de 2% (12,3%), puis a rechuté en septembre dernier à 11,7%.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.