Salima Ghezali exclue du FFS    Cinq généraux-majors en prison    Un nouveau chef de cabinet pour Ould-Abbès    La 9e édition du Salon ERA s'ouvre aujourd'hui    Plein cap sur les wilayas frontalières    Trois condamnations à mort pour les meurtres de policiers    Les Verts à Cotonou pour la qualif'    Faut-il interdire le déplacement des supporters du CSC à Blida ?    La vaccination débute aujourd'hui    Priorité aux zones proches des oueds    Peau sèche, irritations    Les beautés saignantes    El Fahla sur scène    Une exposition sur le patrimoine audiovisuel à Alger    Super-coupe d'Algérie: La finale le 1er novembre à Blida    USM Bel-Abbès: Chérif El-Ouazzani est de retour    Guitouni: Tous les contrats de commercialisation de gaz, à long terme, seront renégociés    Condescendance et démesure    La dérive de trop de MBS    «Douar tiartia», El Hassi: Plus de 35 constructions et extensions illicites démolies    «Salmane m'a tuer»    Décès de l'ancien commandant de la Gendarmerie, Ahmed Boustila    2ème Assemblée générale d'AFRIPOL, à Alger: Lutte contre la criminalité et le terrorisme au menu    De bonnes affaires et optimisme chez les entrepreneurs    Hommage à Taha, Allam et Mandela    MC Oran : Du pain sur la planche pour le revenant Belatoui    MCA-CSC : Le Doyen en quête de confirmation    Ligue 2 Mobilis (10e journée) : L'US Biskra seul Dauphin, le WAT et l'ASMO se neutralisent (3-3) dans le derby    FAF: "Les futurs centres techniques fédéraux confiés à des formateurs étrangers"    Cité Foes : Les normes d'urbanisme bafouées    A quelques jours des législatives en Afghanistan : 18 soldats tués lors d'attaques des talibans    Journaliste saoudien disparu en Turquie : Riyad promet de répondre en cas de sanctions    Les cinq erreurs dans le discours de Mike Pence sur la Chine    Logement 4750 LPA à la traîne    Ouled Haddadj : 11 subventions APW non consommées    Glissement à Béni Amrane : 150 familles en danger    Croissance économique mondiale : "La montée des tensions commerciales pèsera sur la croissance mondiale", prévient Loukal    Antagonismes politiques jusqu'où ?    Que cent Mouwatana s'épanouissent    1er salon du recrutement 600 offres cherchent postulants    Nadia Matoub nous écrit    Elle a été violée par une quinzaine d'hommes    17 condamnations à mort pour des attentats contre des églises    Lakhdar Brahimi corrige Bernard Bajolet    Vivez "le Weekend Tunisie"    Ould abbès invite bouhadja à démissionner «Tu dois suivre l'exemple de Mehri et Messâadia»    Massacre du 17 octobre 1961.. L'appel des associations et partis français    «Mahiou» tire sa révérence    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le FFS exige l'arrêt immédiat des poursuites judiciaires
Ouverture aujourd'hui du procès de ses cadres à Ghardaïa
Publié dans El Watan le 18 - 01 - 2018

Le FFS réclame l'arrêt immédiat des poursuites judiciaires contre le secrétaire national du parti chargé de la solidarité, Mosbah Hamou, des membres du conseil national, des cadres de la fédération de Ghardaïa et des militants de la société civile.
Les cadres de ce parti comparaîtront aujourd'hui devant le tribunal criminel près la cour de Ghardaïa pour répondre aux accusations de «constitution d'association de malfaiteurs dans le but de renverser le régime», «incitation des citoyens à prendre les armes contre l'autorité de l'Etat» ainsi qu'«atteinte à l'intégrité territoriale du pays». «Ces militants, qui ont contribué activement à ramener le calme et à la recherche d'une solution pacifique et durable à la crise qui a ensanglanté cette région du pays, n'ont jamais dérogé à la lutte pacifique dans le cadre légal. Ils seront jugés sur la base d'un dossier monté de toutes pièces par les services de sécurité», affirme le premier secrétaire du parti, Mohamed Hadj Djilani, dans un communiqué.
«Est-il raisonnable que la justice poursuive des militants de notre parti pour des chefs d'inculpation aussi graves ?» s'interroge-t-il, soulignant que l'un des avocats de la défense, Me Nourreddine Ahmine, est également poursuivi pour «outrage à corps constitué» et «présentation de fausses preuves concernant un crime». Le FFS dénonce ainsi «avec la plus grande vigueur cette cabale judiciaire contre ses militants de Ghardaïa et met en garde contre toute pression, d'où qu'elle vienne, pour empêcher la justice d'exercer ses missions en toute indépendance». Le plus vieux parti de l'opposition affirme qu'il sera fortement présent à ce procès, à travers une délégation comprenant des membres de l'instance présidentielle, le premier secrétaire, le chef du groupe parlementaire, des membres du secrétariat national, des parlementaires, des élus et des cadres du parti.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.