Avis consultatif de la CIJ, un pilier juridique pour faire taire tous les arguments sionistes    Kickboxing/ Ligue One Championship: Mahmoudi opposé au Japonais Taiki Naito le 3 août à Bangkok    L'OMS confirme la présence du virus de la polio dans les eaux usées de Ghaza    Aïn Temouchent: remise en service de la station de dessalement d'eau de mer de Beni Saf    Boughali s'entretient avec le président de l'Assemblée nationale du Nicaragua    G20: l'Algérie soutient la tenue d'une session extraordinaire du Conseil exécutif de l'UA    Présidentielle: le prétendant à la candidature Belkacem Sahli dépose son dossier    Présidentielle: le prétendant à la candidature Ahmed Gouraya dépose son dossier    Présidentielle: le prétendant à la candidature Bouamrioune Slimane dépose son dossier    Exportations hors hydrocarbures: les mesures prises pour l'encouragement des exportateurs mises en avant    Compétitions africaines interclubs 2024-2025: les représentants algériens obtiennent leurs licences africaines    Mondial 2025: la sélection algérienne en stage du 17 au 24 juillet à Alger    AADL 3: la plateforme d'inscription ouverte jeudi jusqu'à minuit comme dernier délai    Les résultats de l'examen du baccalauréat annoncés jeudi à 16h00    Assurance agricole: des journées de sensibilisation contre la DNC bovine    Festival de la poterie de Maâtkas: un art et un métier ancestral à préserver    Transports: inauguration du musée de l'ETUSA    Présidentielle: le Califat général de la confrérie Tidjania appelle à une participation massive autour du projet d'Algérie nouvelle    Création de dix sites d'exploitation du corail rouge    Un nouveau chef de Sûreté de wilaya    L'inaccessibilité des jeux aux citoyens ordinaires ne fera que diviser davantage la France    Bentaleb préside la cérémonie de sortie de la 9e promotion    Un rapport partiel présenté devant Faid    Une vengeance sans limites ?    Riche programme au profit des enfants de la communauté nationale à l'étranger    Repêchage d'un noyé, porté disparu à la plage de Fenar, à Ben Abdelmalek Ramdhan    Démantèlement d'une bande spécialisée dans le vol de motos    L'aveu d'échec de l'armée sioniste à Ghaza    Manifestation grandiose pour exiger la fin de l'agression sioniste    « La politique d'exportation vise à consolider les efforts de l'Etat »    Les vestiges d'un combat légendaire découverts    Classée au patrimoine culturel matériel national    En Egypte, le taxi-bibliothèque de Mohammed véhicule la lecture    Accord trouvé entre Ittihad Djeddah et l'AS Rome pour le transfert d'Aouar    «Des médailles olympiques les plus chères au monde»    TIZI-OUZOU : « VILLAGE POTEMKINE »    L'agonie du peuple palestinien, c'est le déjà-là de notre propre mort (*)    Algérie : le 5 juillet 1962, l'indépendance sous le coup d'Etat permanent    La décision du président de la République de se présenter pour un 2e mandat saluée    62 ANS APRES L'INDEPENDANCE : DIRIGEANTS OU NOUVEAUX COLONS    Algérie assoiffée : Une nation riche en pétrole, perdue dans le désert de ses priorités    Election présidentielle en Algérie. En avant toute vers la stagnation    Algérie : Manœuvres insidieuses autour de l'exploitation du gaz de schiste dans le Sahara    Le Président Tebboune va-t-il briguer un second mandat ?    Prise de Position : Solidarité avec l'entraîneur Belmadi malgré l'échec    Pôle urbain Ahmed Zabana: Ouverture prochaine d'une classe pour enfants trisomiques    Coupe d'afrique des nations - Equipe Nationale : L'Angola en ligne de mire    Suite à la rumeur faisant état de 5 décès pour manque d'oxygène: L'EHU dément et installe une cellule de crise    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



L'art des mosquées devance les maths
Deux américains viennent de publier une étude
Publié dans El Watan le 09 - 06 - 2007

Plus de 500 ans avant que les Occidentaux ne découvrent leur existence, les architectes musulmans utilisaient déjà des figures géométriques complexes pour décorer les mosquées ! C'est ce que révèle une récente étude publiée dans le magazine Science, menée par deux Américains, Peter Lu de Harvard et Paul Steinhardt de Princeton.
Une découverte incroyable quand on sait que l'utilisation des tuiles polygonales de décoration, appelées « girih », nécessite des calculs mathématiques très sophistiqués ! Les scientifiques ont d'ailleurs des preuves de conversations entre architectes et mathématiciens. « Cela montre que, soit les mathématiques ont joué un rôle important dans l'art islamique médiéval, soit les architectes s'en sont servi pour construire leur art plus facilement, explique le premier. Cet exemple signifie en tout cas qu'une culture, à qui on ne donnait que peu de crédit, était bien plus avancée qu'on ne le pensait. » Au XIIe siècle, l'art islamique se basait sur une technique jouant sur des dessins élémentaires répétés. En accord avec la tradition islamique de ne pas dépeindre des images de personnes ou d'animaux, beaucoup de bâtiments religieux ont été décorés de modèles géométriques de type étoiles et polygones, souvent recouverts par un réseau de lignes en zigzag. Le procédé s'est ensuite perfectionné jusqu'au XVe siècle pour aboutir à des compositions géométriques complexes, se rapprochant de celles découvertes en 1973 par le physicien britannique Roger Penrose. Il est possible de les voir sur les carrelages de mosquées à Ispahan en Iran et à Bursa en Turquie ou encore d'écoles coraniques à Baghdad, de lieux saints à Herat en Afghanistan et à Agra en Inde. « Je n'ai rien trouvé au Maghreb qui ressemble à ces motifs mais il pourrait y en avoir, précise Peter Lu. J'ai examiné toute l'Alhambra en Espagne mais je n'ai pas regardé dans le détail de nombreux motifs almohades ou almoravides en Algérie ou au Maroc. » Jusqu'à aujourd'hui, les historiens d'art supposaient que le pavage complexe avait été créé à la règle et au compas, mais l'étude suggère que les artisans islamiques ont employé une trousse à outils composée de formes, telles que le décagone, le pentagone, le losange et l'hexagone. « Ils ont probablement fabriqué des tuiles sur la base de dessins géométriques très précis de taille réelle, en utilisant des compas et des règles plates graduées, précise le chercheur. Puis, ils ont pu utiliser ces modèles pour délimiter les lignes des ornements qu'ils ont ensuite remplis. »

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.