Le Conseil de la monnaie et du crédit décide de doubler le capital minimum des banques    Y a-t-il un avion dans le pilote ?    Beda sur le front    La répudiation politique est-elle l'ADN du FLN ?    Débit minimum à 2 méga et baisse des prix    Air Algérie s'explique et appelle les grévistes «à la raison»    Plusieurs annonces au Sénat    Le trumpisme : entre ruptures et continuité    Les 4 samedis    Echauffourées à Bab-el-Oued    La succession du Nigeria est ouverte, l'Algérie en outsider    Les Aiglonnes renoncent au boycott    Le cancer de la thyroïde, le troisième cancer féminin en Algérie    Un merveilleux «Safar» à travers l'art    Réouverture «au premier trimestre 2019»    Sakta brise le silence    Blida : Réalisation future de locaux commerciaux pour les jeunes    Ornières et nids-de-poule à Aïn Beïda    L'ornière de la violence    Produits pyrotechniques : Les douaniers procèdent à d'importantes saisies    Nouvelles d'Oran    Blida : Le ministre des Affaires religieuses et des Wakfs anticipe la célébration du Mawlid Ennabaoui Charif    «Ce pays qui n'a jamais voulu de moi, je l'aime pourtant !»    Europe - Brexit : pour le meilleur et pour le pire    Lunetterie: Plus de 700.000 articles contrefaits saisis en 2017    La folie des sénatoriales    Bouclé hier par les forces de l'ordre: Nuit de rares violences à Bab El-Oued    Oran: Un cadavre de migrant rejeté par la mer    Le service de maternité du CHUO saturé: 1.200 hospitalisations et 800 accouchements en un mois    Ould Abbès dégagé ?    Ligue 1 : PAC 2 CABBA 0: A sens unique    EN - Mohamed Farès forfait: Belmadi face aux aléas    Ligue 2: Gros chocs à Biskra et Chlef    Des témoins gênants que Ryad va promptement éliminer    Aïn Temouchent: Baba Aroudj a sa stèle    30e anniversaire de la proclamation de l'Etat de Palestine : M. Bouteflika réitère le soutien "indéfectible" de l'Algérie au peuple palestinien    France Football: Ahcène Lalmas au top des 10 icônes oubliées du foot africain    Prévention des risques d'inondations à Alger: Un plan préventif de la SEAAL pour contrôler plus de 60 points noirs    Il entamera sa rééducation dans quelques jours    Violence aux stades : El Habiri au chevet des policiers blessés à l'issue du match MCA-USMBA    Enigme et interrogations    Consolidation de la démocratie participative    92 commerces fermés    L'Onu lève ses sanctions    Partenaires pour un hommage à Alloula    Gabon : La Constitution modifiée pour pallier l'absence du président malade    En bref…    Tout un programme pour l'Algérie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





USM Annaba : Le crash des tuniques rouges
Publié dans El Watan le 19 - 04 - 2008

L'équipe a plus que jamais besoin de la solidarité des Annabis. Rien ne va plus au sein des tuniques rouges de L'USM Annaba.
Le club fétiche de la Coquette est en plein tourmente, et rien n'augure de bon, tant la débandade est totale au sein du club. Devant la démission successive qui a caractérisé le club des rouges et blancs, l'on ne sait plus où donner de la tête. Ainsi, Annaba est en plein désarroi, conséquence du comportement néfaste de certains « hooligans ». Actuellement, le fiasco est total et semble être irrémédiable, tant les événements se sont succédés à un rythme quasi infernal. Depuis l'élimination des enfants des rives de la Seybouse, la ville de Annaba a sombré dans un climat de deuil. Les fans de l'USM Annaba, qui n'ont rien compris, sont sidérés et abasourdis par le comportement de leur équipe. Même la défaite du MC Alger face au petit poucet de l'Ouenza n'arrive pas à les consoler. Le président, Aïssa Menadi, qui jurait par tous les saints après l'élimination de son équipe en 1/4 de finale de la coupe d'Algérie, et surtout en raison des dépassements des « hooligans » de ne plus s'occuper des affaires du club, a tenu parole. Il a fini par jeter l'éponge. Il sera suivi, une journée plus tard, par les deux autres principaux dirigeants, en l'occurrence Smaïn Kouadria, vice-président, et le trésorier, Abdelhamid Houamri. Après la démission-surprise de Menadi, le coach Amrani, qui est le sixième entraîneur à prendre le train en marche de l'USM Annaba depuis le début de la saison, a menacé de partir à son tour. « Si d'ici le début de la semaine, le président du club ne revient pas sur sa décision, je serai obligé de partir ». Aujourd'hui, et afin de sauver ce qui reste à sauver, des notables de la ville appellent, par conséquent, à la sagesse de tous.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.