Un remplaçant pour Ouyahia    Les étudiants ne désarment pas    Les avocats en grève aujourd'hui    Sonatrach revoit ses ambitions d'investissement à la baisse    8 opérateurs ont la mainmise sur le marché du médicament en Algérie    Démantèlement d'un réseau spécialisé dans la fuite d'argent vers l'étranger    En quête de modularité    En l'absence des titulaires    Sikazwé au sifflet    Belmadi maintient la pression sur ses troupes    Kalu, victime de déshydratation, apte à rejouer «à 100%»    Houassi invite les actionnaires à une réunion    Plusieurs festivités au menu    «Il n'y a pas de volonté politique de lutter contre la drogue»    Plusieurs agresseurs d'automobilistes appréhendés    La Fondation Casbah condamne    Qui protège la députée de la "honte" ?    Plan bleu de l'ETUSA : 17 dessertes vers les plages de la capitale    Drame à Azeffoun : Trois adolescents meurent noyés à Aït Chaffaâ    CAF - Supporters expulsés d'Egypte: La FAF écope d'une sanction financière    L'immonde troc proposé aux Palestiniens à Bahreïn    Chlef: Comment prévenir les feux de forêts    Appel à «mettre un terme» à la «grave dérive» que vit le FFS    Coupe d'Afrique des nations: La vente des récepteurs satellitaires et des téléviseurs boostée    LA PRIMEUR A L'HISTOIRE    Tribune - Les discours de haine embrasent le monde    La démocratie est la solution    Ouled Gacem (Oum El Bouaghi)    Signature d'une charte d'exploitation des nappes souterraines    D'énormes potentialités    Trump annonce des sanctions «dures» visant le Guide suprême iranien    Les propriétaires d'exploitation agricole réclament l'électrification agricole    Assassinat d'un jeune homme    Le HCA plaide pour la suppression de l'aspect facultatif    Un art, un sport de compétition et une thérapie    Toufik Hamoum à la tête d'un conseil technique    Mauritanie : El-Ghazouani élu président, l'opposition conteste    Crise anglophone au Cameroun : La difficile équation d'un dialogue à plusieurs inconnues    Guerre commerciale avec les USA : Comment pourrait répliquer la Chine à cette escalade ?    Ecole supérieure des blindés de Oued Chaâba (Batna) : Sortie de six promotions    Transfert : Billel Dziri nouvel entraîneur de l'USM Alger    Salon du Bourget : L'A321 XLR, le " game-changer " d'Airbus débute sa carrière en fanfare    Bourses : Les actions en Europe varient peu dans un climat prudent    Deux nouvelles attaques meurtrières dans le Nord    Les étudiants toujours mobilisés    Gaïd Salah en visite, à partir d'aujourd'hui    L'opposition en conclave le 6 juillet    Qui a trompé l'agence Sputnik ?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Ouverture de la Fête de la Poterie : Maâtkas renoue avec la tradition
Publié dans El Watan le 28 - 06 - 2008

Beaucoup de monde était au rendez-vous avant-hier à Maâtkas à l'ouverture de la 10e édition de la fête de la poterie après une éclipse qui aura duré 8 longues années.
Les membres du gouvernement étaient absents contrairement aux usages. Les élus et les représentants des autorités locales, les directeurs de la PME et de l'artisanat, de la culture, de la chambre des arts et métiers ont donné le coup de starter de la manifestation à la maison de jeunes locale. Une virée au village Aït Zaïm a ensuite permis à la délégation et les invités de découvrir les différentes étapes du processus de fabrication artisanale de la poterie mis en place spécialement par l'association culturelle « Tigejdit » qui a convié également ses hôtes à un gracieux banquet traditionnel. C'est là également que les autorités ont mis le feu au brasier de la cuisson traditionnelle en compagnie de potières villageoises.
Le travail effectué par « Tigejdit » a été remarquablement salué part l'ensemble des hôtes de Maâtkas. Il convient de souligner qu'une exposition a été aussi mise en place à la placette principale du village en plus d'un musée conçu comme maison traditionnelle kabyle où on pourrait replonger dans les scènes traditionnelles de la vie kabyle d'autrefois. La délégation s'est ensuite rendue au marché de la poterie qui se tient au CFPA de Maâtkas où des dizaines d'artisans attendaient depuis la matinée non seulement pour vendre ou exposer mais aussi pour faire part de leurs préoccupations socioprofessionnelles. Le vieux musée du site a été également visité. C'est dire que Maâtkas a vibré tout au long de la journée de jeudi dans une ambiance bon enfant. Le chef-lieu était embelli avec des couleurs et des fanions et des drapeaux et autres emblèmes dédiés à l'événement. Maâtkas a regagné son statut de carrefour national car, des visiteurs ont afflué aussi d'Alger, de Boumerdès, de Bouira, de Béjaïa et surtout des quatre coins de la wilaya de Tizi Ouzou. Les organisateurs s'attendent à des dizaines de milliers de visiteurs. Tout est mis en place pour la perspective. Des dizaines de jeunes bénévoles dirigés par le comité d'organisation et les élus sont tous vêtus de tee-shirts portant la marque de la fête de la poterie. Un grand hommage leur a été d'ailleurs rendu par le chef de daïra et les élus de Maâtkas. Ils travaillent avec désintéressement et sans contrepartie. « Pour peu que la fête réussisse ! », disent-ils en chœur à l'adresse des nombreux journalistes présents sur les lieux. En tout état de cause, le pari est réussi et la Fête nationale de la poterie est bel et bien relancée au grand bonheur des quelques 54 000 habitants de Maâtkas et plus particulièrement des artisans.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.