Coupe de la Confédération (Gr. B / 5e J): victoire de la JS Kabylie devant Coton Sport (2-1)    Gouvernement: examen d'un projet de création d'une autorité de régulation du marché du tabac    La Commission africaine des droits de l'Homme appelée à protéger les sahraouis dans les territoires occupés    Décès d'Idris Deby : la communauté internationale appelle à préserver la paix    Coronavirus: 182 nouveaux cas, 129 guérisons et 7 décès    Grandiose marche nocturne à Akbou    Perturbation dans l'approvisionnement en huile de table    Manojlovic, nouvel entraîneur    Le MJS invalide l'élection de Labane    Le MJS met la pression sur les élus    Le marché dans tous ses états    Bechar: installation du nouveau chef de la sûreté de wilaya    Les appels à la libération de Rabah Karèche se multiplient    Le Cnese fait peau neuve    Evolution technologique    Paré pour l'aventure    Youcef Bouzidi apporte ses précisions    Brahmia succède à Almas    Programme national des énergies renouvelables: création d'une société mixte Sonatrach/Sonelgaz    Le front social s'emballe    Installation d'un nouveau directeur des douanes    L'Algérie à la 146e place    Le président de SOS Bab El-Oued sous mandat de dépôt    Hausse au premier trimestre 2021    la liste des membres sélectionnés approuvée    Sécurité régionale et relance de l'UMA au menu    Pourquoi il faut rester vigilants    Les travailleurs de l'éducation maintiennent la pression    Béni Douala célèbre ses héros    La Chaîne II inaudible sur la bande FM    La chanson surprise de Lounis Aït Menguellet    Lutte contre la criminalité : Démantèlement de groupes criminels    Coupe arabe de la FIFA 2021 : L'Algérie sera présente au rendez-vous qatari    A partir de la citadelle d'Alger : Coup d'envoi des festivités du mois du patrimoine    Tiaret: La ville croule sous les ordures    Aïn El Turck: Une dizaine de baraques de fruits et de légumes démantelées    Chlef: Les infrastructures seules ne font pas le tourisme    La tomate n'a pas partout le même goût    Marche pacifique à Béjaïa    Le FMI livre ses prévisions    Les oligarques sont-ils de retour?    La Turquie maintient le flou    Fin des poursuites dans une affaire de déstabilisation de l'Etat    L'Algérie condamne l'attaque terroriste du village de Gaigorou    Attaque terroriste sur une base militaire dans le Nord-Est    Le patrimoine et la spiritualité à l'affiche    «Le livre en tamazight a fait des pas de géant»    L'ONDA a versé plus de 50 millions DA    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Fraude au baccalauréat: Les fraudeurs seront interdits de passer l'examen pendant 5 ans
Publié dans Ennahar le 01 - 12 - 2016

La ministre de l'éducation nationale Nouria Benghebrit a indiqué que son département ministériel appliquera "rigoureusement" les mesures d'interdiction de passer les épreuves du baccalauréat pour tout candidat se rendant coupable de fraude à cet examen.
Le ministère de l'éducation appliquera "avec rigueur" les dispositions règlementaires relatives à l'interdiction de passer les épreuves du baccalauréat contre les candidats qui se rendent coupable de fraude aux examens officiels, a averti Mme Benghebrit qui répondait à la question orale de la députée du front des forces socialistes (FFS) lors d'une séance plénière de l'assemblée populaire nationale (APN) sur les moyens de lutter contre les fuites aux examens officiels dans le contexte de progrès technologiques.
"L'interdiction est de cinq années pour les candidats scolarisés et de 10 ans pour les candidats libres", a expliqué Mme Benghebrit pour qui "ces mesures donneront à réfléchir aux candidats qui seraient tentés de frauder".
"1000 postulants au baccalauréat surpris en possession du téléphone mobile en classe d'examen ont été éliminés l'année dernière", a-t-elle fait savoir rappelant les mesures adoptées par le ministère, pour la session 2015, afin d'assurer le bon fonctionnement et la crédibilité des examens nationaux en sensibilisant notamment les parents à l'effet de mettre en garde leurs enfants contre les risques découlant de la fraude.
"A l'avenir les sujets du baccalauréat seront basés sur la compréhension et non sur la mémorisation tel qu'il est de vigueur actuellement", a soutenu Mme Benghebrit précisant que cet état de fait encourageait certains candidats à tricher.
Elle a ajouté que son département ministériel adoptera des mesures organisationnelles dont la sécurisation du site de l'office national des examens et concours (Onec) pour faire échec à toute tentative de fraude outre la mise en place d'appareils de brouillage au niveau des centres d'examens et l'affichage des objets interdits en classe d'examen.
"La lutte contre la fraude dans ce contexte de progrès technologiques fulgurant est une bataille inégale et quels que soient les moyens de dissuasion mis en oeuvre il subsistera toujours quelques aventuriers", a encore estimé Mme Benghebrit.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.