La Moudjahida Annie Steiner sera inhumé aujourd'hui à El Alia    Liste contestée    Que faire pour réguler le marché ?    Reprise à la hausse des activités du commerce extérieur    Ligue arabe, ONU, UE et UA réclament «un retrait immédiat» des troupes étrangères    Le fils d'Idriss Déby intronisé président de la République    Le Conseil de sécurité face à ses responsabilités    La Super Ligue se déballonne, le foot européen doit recoller les morceaux    Le CRB enfonce le CABBA    Préparation des JO de Tokyo 25 athlètes en stage à Bordj-Bou Arréridj    «10 000 patients sont en attente d'une greffe»    Tajine de kefta aux œufs    Le pire est à craindre    «Contrainte majeure» pour certains, «normale» pour d'autres    La première édition du 2 au 5 juillet 2021 aux Ouacifs    Actuculte    FAF : Zetchi passe la main à Amara    RC Kouba : Six mois de suspension pour Ghalem    ARAMA DE RETOUR, NEGHIZ CONTACTE    La JSK a fait le job à Garoua, Sétif résiste à Johannesburg    7 décès et 182 nouveaux cas    Le lanceur d'alerte Noureddine Tounsi restera en prison    Grandiose marche nocturne à Akbou    Un procès peut en cacher un autre    Incendie au marché de gros des fruits et légumes    Cote d'alerte    Promenade des Sablettes : Campagne de sensibilisation à la sécurité routière    Création d'une société ENR mixte Sonatrach/Sonelgaz : Que deviendra le programme solaire des 1000 mégawatts ?    Lancement d'une étude macroéconomique    La Banque mondiale table sur un baril à 56 dollars en 2021    7070 météorites algériennes filent illégalement à l'étranger    "Nous devons entretenir notre mémoire"    Ecoles primaires: Les appels au débrayage se multiplient    Amnesty International: «Une nette baisse des condamnations à mort en Algérie»    Des Algériens parmi eux: 18.000 enfants migrants non accompagnés disparus en Europe    Un fonds de 7,55 millions d'euros pour les migrants    La nécessaire coordination    Le challenge de deux présidents    «Possibilité non négligeable» d'une victoire de l'extrême droite    15 quintaux de kif marocain saisis    La sanglante guerre d'usure des Houthis    L'Algérie ne tombera pas    Les islamistes rêvent de victoire    768 Logements sociaux électrifiés    Des milliers de travailleurs investissent la rue    L'art comme oeuvre marchande    Promouvoir la diversité linguistique amazighe    «Les centres d'archives sont une vitrine»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Sept compagnies arabes signent une convention d'échange de pièces détachées
Transport aérien
Publié dans Horizons le 07 - 11 - 2012


Sept compagnies aériennes arabes, dont Air Algérie, ont signé, avant-hier à Alger, un mémorandum d'entente pour l'échange de pièces détachées consommables des appareils. En plus d'Air Algérie, il y a Egypte Air, Middle East Airlines, Saudia Airlines, Qatar Airways, Kuwait Airways et Emirates Airways. « Le projet compte trois phases dont la première porte sur l'échange progressif avec un taux de départ, selon les pouvoirs d'achat des compagnies, des pièces détachées disponibles chez certaines de ces compagnies à celles qui n'en disposent pas au lieu de les importer de l'étranger », a expliqué, hier, à Alger le SG de l'Organisation arabe des compagnies aériennes (AACO), Abdul Wahab Teffaha, en marge de la 45e assemblée générale de l'Organisation. L'autre domaine concerne l'expertise de certaines stations de maintenance spécialisées au bénéfice des autres pays signataires qui n'en possèdent pas. Une telle expérience existe déjà en Europe, a relevé le SG de l'AACO. Le taux d'échange en question sera fixé bilatéralement entre les compagnies. « Le conseil d'administration de ce projet va se réunir pour définir ce taux d'échange de pièces détachées précises comme les réacteurs, les moteurs ou encore les lubrifiants », a-t-il développé en relevant qu'un appareil est composé de 55 000 pièces différentes consommables. S'agissant de la taxe carbone imposée par l'Union européenne, M. Teffaha dira : « Nous considérons que le programme européen n'est pas porteur sur le plan commercial et sur le plan règlementaire. Du coup, nous ne pouvons répondre en tant que compagnies. C'est aux gouvernements de prendre des initiatives dans ce sens », a-t-il indiqué. Il ajoutera que « cette mesure est illégitime et nous saisirons l'organisation mondiale de l'aviation civile (Iata : International Air Transport Association) qui travaille réellement sur le projet d'un programme mondial sur les impacts environnementaux ». Le SG de l'AACO a affirmé que les compagnies aériennes arabes possèdent les flottes des plus récentes dont la durée de vie est de 7,4 ans en moyenne, tandis qu'elle est de 17 ans pour les européennes, 22 ans pour les flottes américaines alors que la moyenne mondiale est de 18 ans. En somme, « les compagnies arabes ne refusent pas ce programme mais l'Europe ne peut l'imposer hors de son espace aérien », a-t-il soutenu. Interrogé sur la déclaration du PDG d'Air Algérie, Salah Boultif, qui avait proposé précédemment une amélioration des prestations de services et des tarifs au niveau des aéroports, M. Teffaha a répondu que « M. Boultif a insisté sur les aéroports européens, à qui nous demandons d'élargir leurs infrastructures pour absorber le trafic aérien ».

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.