Un vent de fronde souffle sur le RND à Béjaïa    Deux jeunes citoyens arrêtés, puis relâchés    Le maire de Chemini devant la cour d'appel de Béjaïa aujourd'hui    Rompre avec le statu quo    De l'eau trouble et malodorante dans les robinets    "L'ouverture du capital d'entreprises publiques n'est pas un dogme"    Condamnations en série après un appel à la normalisation avec Israël    "Je suis au CRB pour gagner des titres"    Le NAHD en réel danger    Des attestations pour une cinquantaine de chasseurs formés    Pas de changements pour la rentrée universitaire    "De l'importance de la littérature postcoloniale pour le vivre-ensemble"    Rabat s'est fourvoyé dans le choix de son nouvel allié    62 listes ont retiré le dossier de candidature à Oran    Au-delà des grandes formules...    Islam Slimani : «Les deux derniers matchs avec les Verts m'ont fait du bien»    Real : Courtois analyse le match nul face à Villareal    Ayoub Ferkous 77e et Abdelkrim Ferkous 81e    Six sports de combat domiciliés au Centre des conventions    L'ANPHA renouvelle son engagement à contribuer au développement du secteur pharmaceutique    Tayeb Louh face à ses juges    Sensibilisation sur la vaccination en Algérie    Tebboune rassure les responsables locaux    Sachez que...    2 244 écoles fermées en raison des menaces terroristes    Inauguration de la saison culturelle    Mondial 2022 : Un trio sénégalais pour Niger – Algérie    Flux migratoires : Cinq pays appellent à une juste répartition dans l'Union européenne    7es Journées nationales du monologue    Agressions et vols, un mandat de dépôt    Essais nucléaires français en Algérie: Faire appel aux obligations du Traité de non-prolifération    Face aux salaires, la circonspection    Djelfa: Une fillette tuée et un garçon blessé par un poids lourd    La sculpture est-elle «maudite» ?    En perspective des JM 2022 d'Oran: Des instructions pour la réhabilitation du Théâtre de verdure    Des retards qui font mal    Feu sur les spéculateurs!    Retrouvailles chaleureuses entre Lamamra et lavrov    Au moins huit militaires tués dans une embuscade    La vie a repris ses droits    Une saga diplomatico-judiciaire    Brèves    Le MAE chinois appelle à promouvoir le processus de règlement politique    Les indépendants à l'assaut des communes    L'Algérie renforce son dispositif de contrôle des voyageurs    L'Algérie face au triangle hostile    Reprise du programme culturel et artistique    Journée portes ouvertes    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



« Apporter les correctifs au secteur »
Recensement général de l'Agriculture
Publié dans Horizons le 18 - 01 - 2013


Le comité technique opérationnel, chargé de la préparation et de la réalisation du RGA, a été officiellement installé, hier, au siège du ministère de l'Agriculture par le ministre, comme le stipule le décret de décembre 2011. « Le recensement général de l'Agriculture (RGA) permettra de recenser les exploitations et leur environnement, en amont et en aval, pour apporter les correctifs au secteur », a déclaré, hier à Alger, le ministre de l'Agriculture et du Développement rural, Rachid Benaïssa, en marge de l'installation du comité technique opérationnel chargé de préparer et réaliser ce projet. Une enveloppe de 1,27 milliard DA est allouée à ce 3e RGA, réalisé depuis l'indépendance, et le 4e dans l'histoire du pays, avec 900 millions DA dans le cadre de la loi de finances pour 2013, a fait savoir le ministre. La période de préparation durera jusqu'à fin août prochain, puis interviendra la phase de réalisation du RGA à la fin septembre ou début octobre, au lendemain de la fin de la campagne agricole, a souligné M. Benaïssa. Le recensement s'étalera sur trois mois pour se clôturer avant la fin de 2013, soit durant le 4e trimestre de l'année en cours, a-t-il précisé. Ce RGA sera complet dans la mesure où un fichier des exploitations agricoles sera réalisé, des intrants en amont et en aval de l'agriculture mais aussi des thématiques, telles que celle de l'eau ou encore le matériel agricole et même le marché, seront inclus dans le recensement. Pour ce RGA, 1.500.000 questionnaires seront élaborés, puis s'en suivra la formation des effectifs en charge de ce recensement, soit 11.000 personnes dont 800 enquêteurs, selon Hocine Abdelghafour, directeur des statistiques agricoles et des systèmes d'information. La nouveauté consiste en la numérisation totale des données, qui ne négligera aucune source dont le cadastre, les contrats de performances du secteur, les Offices interprofessionnels, les informations du Bureau national d'études pour le développement rural (Bneder), l'Agence spéciale algérienne (Asal), la direction générale des Domaines, l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'Agriculture (FAO), le Centre national d'études et d'analyses pour la population et le développement (Ceneap) et l'Office national des statistiques (ONS). Le ministre a recommandé « l'utilisation des techniques les plus modernes pour ce RGA, plus rapides, moins chères, plus fiables et contrôlables surtout ». Pour lui, la dernière loi d'orientation du secteur permettra de mettre en place le Système d'informations agricoles et rurales (Siar). Ainsi, le plan 2014-2020 sera abordé avec les correctifs nécessaires grâce au RGA. A la fin de son intervention, le ministre a instruit les différents services à entamer, « tout de suite », le travail, car dans moins de trois semaines, le comité se réunira pour faire le point. Pour sa part, Abderazak Boudjemaâ, sous-directeur à la direction générale du Cadastre, a signalé que son service « est bien avancé, avec plus de 85% de taux d'avancement du recensement sur le terrain qui permet de travailler avec des données réelles et non déclaratives ». Pour rappel, le premier recensement avait été réalisé en 1973, le second en 2001, alors qu'il était prévu un recensement tous les 10 ans.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.