FLN: Ould Abbès démissionne    Présidentielle : on se perd en conjectures !    Le pétrole, toujours    Le FFS dénonce: Le projet de loi de finances 2019 «présenté de façon expéditive»    Devant le durcissement de la grève des mécanos: Air Algérie multiplie les suspensions    Ce n'est pas Trump le problème mais l'Amérique qui l'a élu    Europe: «Brexit or not Brexit ?»    EN - Les Verts dès demain à Lomé: Belmadi mobilise ses troupes    Quarante blessés à l'issue du match MCA-USMBA: Enquête sur une vidéo de supporter tabassé par des policiers    WA Tlemcen: Biskra, un cap important pour le Widad    Trois jours d'examens et contrôle continu: La nouvelle formule du bac en 2020    Constantine - Grippe saisonnière: Les stocks de vaccins épuisés en moins d'un mois    La commune d'El Kerma peine à établir la liste des bénéficiaires: 216 logements sociaux pour plus de 5.000 demandes déposées    France 1914-1918 : centenaire de l'Armistice, le 11 novembre    Le virus des primaires    Est-il Halal de prier à la grande mosquée d'Alger ?    Hamas plonge Israël dans une crise politique    Bedoui : " L'Algérie est sur de bons rails vers un lendemain meilleur "    Situation économique et sociale alarmante dans la wilaya de Khenchela :    En maintenant son budget : L'Italie refuse de plier face à Bruxelles    FLN : Démission de M. Ould Abbes pour des raisons de santé    M. Kamal Aksous : La sous-traitance a été victime de l'économie de rente et des importations à large échelle    Bouteflika convoque le collège électoral    FLN : Ould Abbès "débarqué"    Les assiettes foncières inexploitées seront mises à la disposition des porteurs de projets    La JSK renoue avec la victoire    Des otages druzes libérés portent en triomphe Bachar el-Assad    Arnaud Montebourg nouveau président de l'Association    2e édition du prix Cheikh Abdelkrim-Dali à Alger    Saisie de 144 kg de viande blanche et 1 914 unités de fromages    Projet de réorganisation du baccalauréat: Une campagne d'information lancée en 2018/2019    Journées d'études sur la labellisation des produits artisanaux à Tlemcen: La poterie de Bider et la dinanderie de Constantine retenues    Le Hamas et l'Etat hebreu: Crise politique en Israël    ORAN : 4 ‘'harraga'' arrêtés sur la plage de Bomo    LE PRESIDENT BOUTEFLIKA CONVOQUE LE COLLEGE ELECTORAL : Les sénatoriales pour le 29 décembre    FLN : Djamel Ould Abbès démissionne après un malaise    La surcharge des classes irrite les enseignants du lycée Saoudi-Abdelhamid    «Les joueurs ont une revanche à prendre»    Selon Bernaoui «l'organisation a coûté 5 millions de dinars»    Olufadé libéré, Boukari et Gilles Sunu forfait    L'échec programmé de Rome    Donald Trump s'en prend avec virulence à la France et à Emmanuel Macron    Tayeb Louh, publiquement désavoué par Ould Abbès    CSC-USMBA : de la gloire au déclin    Ne plus "donner d'argent aux enfants de migrants africains"    Célébration du Mawlid Ennabaoui : Activités et concours dans les écoles coraniques    Disney : Les exploits des super-héros font les affaires de Mickey    Décès :La légende de la bande dessinée américaine Stan Lee n'est plus    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Réminiscence - Boualem Titiche, grand maître de la «Zorna» : Le souffleur de mélodies
Publié dans Horizons le 17 - 08 - 2010

Grand maître de la “Ghaïta”, qui ne connaît pas au fait Boualem Titiche ? lui qui a marqué de son sceau l'âge d'or de la musique algérienne. Pour la petite biographie, Boualem Mansouri dit Titiche naquit à El-Biar à Alger le 27 avril 1908 au sein d'un famille de mélomanes dont le père Hadj Ahmed (1867-l932), originaire de M'zaïta (Mansourah), est lui même un maître zornadji qui s'inscrit dans la noble lignée des grands maîtres de la “Ghaîta” tels Sid Ahmed Zernadji, El Hadj Ouali, Bouchakchak, Kouchouk, Sadani (décédé en 1933 à Chicago aux Etats Unis d'Amérique). Héritant du pseudonyme ''Titiche'' attribué à son père à cause d'un défaut de langue, ce virtuose de Ghaïta est une figure prestigieuse d'un art musical aux racines populaires incarnant le vieil Alger. Il débuta à l'âge de 13 ans au sein du groupe de son père, zornadji de talent, en l'accompagnant aux “tbiblettes” (petits tambours). En 1932, il fonda son propre orchestre et fréquente El-Mossilia et El-Djazaïria. Il était apprécié et sollicité au moment des fêtes de mariages et des festivités culturelles organisées à Alger. Musique militaire d'origine turque, jouée en plein air, dans les villes de garnison telles Alger, Béjaia, Blida ou Koléa du 16ème siècle jusqu'à la conquête coloniale, la “zorna” s'est développée dans la pratique rituelle religieuse et a évolué tout en s'attachant au chant Chaâbi pour lequel elle servait d'ouverture. Grâce à Boualem Titiche qui la dota de deux rythmes spéciaux, El Aadjani et EI-Quaiyate, elle devint structurée.
L'ensemble des musiciens de la “zorna” ont un habit traditionnel : Serwal testifa, un gilet brodé de fil d'or appelé bédiaâ et une chéchia stamboul sur la tête.
Dans un souci de contribuer à la préservation de cette musique, Boualem Titiche l'a enseignée au conservatoire d'El-Biar. Plusieurs artistes parmi lesquels ses élèves ont été influencés par son genre tels que Mourad Guesmi (au tbal), Halim (à la Ghaïta) et Moumène qui créa par la suite sa propre troupe ''Nouba". Il mourut le 1er décembre 1989 à Alger.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.