Communiqué du ministère de la Justice    Makri s'en prend aux «laïcs»    29 activistes relâchés en début de soirée    Tebboune préside aujourd'hui la réunion du Conseil des ministres    Une trentaine de détenus toujours en prison    Huile d'olive. concours international de Dubaï ; Un producteur algérien de Djelfa lauréat    1 530 milliards de dinars d'investissement sur 10 ans    Washington épargne le prince héritier Ben Salmane    «La communauté internationale doit assumer ses responsabilités»    Une suspension et des interrogations    Le ministre des Droits de l'Homme présente sa démission    Elles se sont déroulées dans le calme    Ligue des Champions: lourde défaite du CRB face à Mamelodi Sundowns    Trois candidats pour la présidence de la Fala    Affaire Diawara Banou, l'épilogue !    Man City : Pour Guardiola, ce que fait le club n'est pas normal    Le MCO enchaîne, l'Entente récupère son trône, la JSK dompte le Doyen    De l'inquiétude mais pas d'affolement    L'heure des comptes    Les dépouilles de deux personnes extraites d'une grotte    Le calvaire des résidents    L'islamisme contre le soufisme    "Abou Leila" et "Héliopolis" en avant-première à Batna    "L'avenir du secteur musical en Tunisie est incertain"    MAMMERI, DJAOUT ET LA MAIN DE L'ETRANGER    La situation sur les fronts de combat «sous contrôle» de l'Armée sahraouie    Acquisition de la raffinerie d'Augusta en Italie : Les gros mensonges d'Ould Kaddour    Enasel : Baisse des ventes de sels alimentaire et industriel en 2020    Mohamed Nassou n'est plus    AG Elective de la FAA : Le recours de Boukais rejeté    50 kilomètres en deux ans    Alors que le pétrole maintient son avance : L'OPEP+ face à un nouveau challenge    Organisée au Bastion 23 de la Casbah : Rencontre-débat sur les figures révolutionnaires de la bataille d'Alger    Prix du président de la République : Appel à participation pour les jeunes créateurs    La face cachée de Mammeri    Dans le but de relancer le processus de concession: La daïra lance une opération de recensement des biens communaux d'Aïn El Turck    El-Abiodh Sid Cheikh : La gare routière boudée par les transporteurs    Groupe Est: La passe de trois pour l'US Chaouia    Pour développer la coopération bilatérale: Le conseiller commercial à l'ambassade de France en visite à la CCIO    Accès via l'autoroute Est-Ouest: Le pôle urbain de Tlélat pris en otage par le gel du projet    Ce que doit la rue à l'urne    Rompre vite avec nos vieux démons    Médicament: Le SNAPO suspend son mouvement de protestation    El Kala: Le cadavre d'un homme repêché à l'ancien port    Qui veut canarder les ambulances ?    l'augmentation de la marge bénéficiaire, pointée du doigt    "Fitna" chez les Frères musulmans    Les 12 commandements de la phase transitoire    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Vers la relance de l'Alliance présidentielle ?
Elle attend l'adhesion de nouveaux partis
Publié dans Horizons le 23 - 09 - 2013


L'Alliance présidentielle va être relancée. En plus du FLN et du RND qui n'ont jamais annoncé officiellement sa dissolution l'Alliance présidentielle sera renforcée par de nouvelles formations politiques. Ainsi, après le lancement, la semaine dernière, d'une coordination entre le FLN d'Amar Saïdani et le TAJ d'Amar Ghoul, préparant ainsi l'adhésion prochaine du tout nouveau parti TAJ à cette alliance présidentielle, c'est le parti d'Amara Benyounès, le MPA (Mouvement populaire algérien) qui fera son entrée. « L'annonce officielle de cet événement va se faire dans les prochains jours », a affirmé, hier, Mohamed Djamaï, vice-président à l'APN, en marge de la cérémonie d'installation des instances de l'Assemblée. La nouveauté consiste en l'adhésion de députés indépendants. Un travail colossal a été effectué par les députés du FLN pour capter l'intérêt de ces députés sans appartenance politique. « Ils sont aujourd'hui 28 députés indépendants à avoir fait ce choix de faire partie de l'Alliance », a encore indiqué M. Djamaï. Parmi les objectifs de cette alliance, « le prolongement du mandat actuel de deux années ou le lancement d'une forte campagne pour un quatrième mandat du Président Bouteflika » dira-t-il. Après avoir défini les axes sur laquelle est bâtie la coordination FLN-TAJ, l'étape suivante est d'engager un travail sur le terrain. « Nous sommes en train de coordonner nos actions et d'unifier nos positions et points de vue concernant les développements que connaît la scène politique avec comme objectif primordial de préserver la stabilité du pays et assurer la pérennité des institutions », nous a déclaré Mohamed Kamel Abazi, chef du groupe parlementaire de TAJ. Outre l'élargissement de la coordination à la base des deux partis politiques FLN et TAJ, la prochaine étape portera sur la mise sur pied d'une coordination au niveau du Parlement. « Nous sommes en train de coordonner le travail pour avoir des positions unifiées, des décisions communes et des démarches cohérentes », a-t-il ajouté. « Nous allons même faire des propositions de projets de loi ensemble », précisera-t-il. A propos de l'officialisation du groupe parlementaire de TAJ, notre interlocuteur dira qu'« il n'y a pas de loi ou article de texte réglementaire qui interdit à l'APN de reconnaître ce groupe parlementaire ». « Notre groupe est composé d'une quarantaine de députés ayant un programme politique riche et diversifié allant dans le sens d'un développement serein et cohérent », a-t-il déclaré, affirmant que « la demande d'officialisation de ce groupe va être relancée ».

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.