Metz : Boulaya fait son retour face au PSG    300 milliards de dinars en deux ans    La mise au net de Amar Belani à l'ambassadeur du Maroc    L'ONU très inquiète des expulsions d'Haïtiens par Washington    Une demi-victoire pour Trudeau, réélu mais toujours minoritaire    Quelles prérogatives pour les élus ?    Niger-Algérie à Niamey à 17h    Séminaire pour les arbitres d'élite    15 joueurs déjà engagés    NAÂMA, MOSTAGANEM, RELIZANE , EL-TARF , JIJEL    Un pas vers l'école numérique    1 mort et 14 blessés    Hatab Sarajevo traduit en anglais    Focus sur le cinéma espagnol contemporain    La crédibilité se gagne sur le terrain, pas dans les communiqués de condoléances !    La justice se saisit du dossier    Mustapha Bendjama de nouveau devant la justice d'Annaba    "Le remaniement de l'effectif de la JSK peut être un avantage pour les FAR"    Un stage en Tunisie pour préparer l'Asec Mimosa    Un sénateur du FFS exige la libération des détenus politiques    Tentative de putsch avortée au Soudan    Le Parlement vote une motion de censure contre le gouvernement    Inondations et villes bloquées    La forêt, un gisement inexploité    Saïed maintient les mesures d'exception    Les prix poursuivent leur hausse    877 employeurs concernés à M'sila    Rencontre avec Saïd Boutadjine autour de l'oeuvre katébienne    «Un centre de recherche dédié à la science et à la technologie en projet»    Tipaza: L'autoroute Bou Ismaïl-Zeralda fermée à cause de la pluie    Suppression des pénalités de retard des cotisations à la CASNOS    Où sont passés les indépendants ?    Le SNAPO met en garde: Réticence des citoyens à se faire vacciner     Tebboune reçoit un appel téléphonique de Macron    Quel avenir pour les entreprises publiques ?    Quelle solution outre que la révision des salaires ?    Koeman tire sur ses joueurs    Des dépotoirs à ciel ouvert    Tebboune tient son engagement    Le gouvernement impulse une nouvelle dynamique    Le retour du FFS    Des partis politiques à la traine    un conseil national du tourisme?    Intense activité pour Lamamra à New York    L'événement est reporté pour le 2 octobre    Appel à candidatures    Ces chanteuses kabyles qui ont bravé les tabous    Le FFS appelle à renforcer les prérogatives des élus locaux    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



« Je suis très heureuse de visiter ce beau pays »
Luyanna (compositeur et interprète portugaise) :
Publié dans Horizons le 12 - 08 - 2014

Luyanna est auteur, compositeur et interprète de musique latine urbaine. D'origine portugaise et âgée de 25 ans, elle rencontre déjà un franc succès en France avec plusieurs hits Latino. Elle a dernièrement donné un concert à Alger aux côtés de Papi Sanchez, dans le cadre de la manifestation « Wellsound » qui se poursuit jusqu'au 25 juillet au chapiteau de l'hôtel Hilton, Alger, à l'initiative de « Wellcom advertising ». Rencontre.
Que signifie déjà votre nom ?
Luyanna signifie en amérindien pluie qui tombe. En plus, j'adore mon nom. Il est original.
Peut-on connaître vos débuts ?
Je baigne dans la musique latine et amérindienne depuis ma plus tendre enfance. Je dois admettre que je suis une grande passionnée de la culture et de l'histoire des Indiens d'Amérique. Après l'obtention de mon bac, j'ai intégré l'école de formation musicale professionnelle « Studio International des Arts de la Scène » à Paris. Au programme, il y avait des cours de chant, de danse, de théâtre et de comédie musicale. J'ai été soutenu et surtout découverte au grand public grâce aux producteurs de Lucenzo « Faouze et Fabrice ». De là, je me suit produite en première partie des concerts de Lucenzo, suivi d'un featuring avec un girlsband brésilien « Braziamor », qui m'aidera beaucoup pour réaliser, à Saint-Martin, mon premier vidéoclip « Baila Baila » puis, d'une rencontre exceptionnelle avec le roi du Reggaeton « Don Omar ». Depuis, j'ai collaboré avec plusieurs artistes internationaux comme le groupe Vénézuélien « Chino et Nacho » sur un de leurs titres « Nina Bonita » qui fut classé Numéro 1 dans tous les charts d'Amérique latine.
Quels sont vos genres musicaux favoris ?
Je m'inspire énormément de la musique latine urbaine et reggaeton.
Le public algérien vous connaît surtout à travers votre duo avec Papi Sanchez sur le titre « Enamorame ». Parlez-nous de cette collaboration...
Notre première rencontre s'est faite en studio à Paris lors de l'enregistrement du titre « Enamorame ». On a tout de suite accroché musicalement et j'ai compris que l'on allait continuer de travailler ensemble. La preuve, on a enregistré un autre single ensemble. Il s'intitule « Amare ». Vous vous rendez pour la première fois à Alger. Parlez nous de cette visite. Comment avez-vous trouvé le public algérien ?
J'ai effectué une visite à Alger. J'ai beaucoup aimé la Casbah. Je suis très heureuse de visiter ce beau pays. Il est vrai que je ne maitrise pas les notions de la musique algérienne. Cela dit, je maitrise la danse orientale. Je suis aussi très heureuse de voir que ma musique s'exporte et que je puisse m'exprimer dans d'autres pays. Pour moi, la musique n'a pas de langue, pas de frontière. J'excelle dans la musique latine urbaine.
Des projets en cours ?
Je compte enregistrer plusieurs singles avant de réaliser mon premier album « Libertad ». Je viens d'achever un single « Outro Luga ». Nous avons tourné le clip en Amazonie. « Outro Lugar » veut dire (un autre endroit), en duo avec L. Rayan, adaptation du hit de Stevie Wonder « Another Star » 1976 en Portugais. Il sera extrait de la compilation « Dacao Brazil Party » et est retenu pour le thème musical brésilien par la chaîne de télévision TF1 comme projet de l'été 2014.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.