Le Parti de la liberté et de la justice tient son 2e congrès    Naples : Une piste en Italie pour Adam Ounas    M. Lamamra présente à Malabo un exposé sur le rapport du président de la République sur la lutte contre le terrorisme et l'extrémisme violent en Afrique    Liverpool-Real Madrid : Les compositions d'équipes    Le partenariat avec des entreprises mondiales, principal axe de la politique énergétique nationale    Les Palestiniens célèbrent le 58e anniversaire de la création de l'OLP    Football / Ligue 1 algérienne : la JSK consolide sa place de dauphin    Ouverture prochaine d'un hôpital des urgences médico-chirugicales à Annaba    Variole du singe: le ministère de la Santé prêt à assurer la protection des citoyens    Des chercheurs et des moudjahidine reviennent sur le parcours révolutionnaire du défunt moudjahid Salah Boubnider    Tenue de la 3e session des concertations politiques algéro-vietnamiennes    Amnesty International appelle l'occupant marocain à arrêter de "harceler" les militantes sahraouies    Les jeunes appelés à demeurer fidèles au serment des chouhada et poursuivre les efforts pour le développement du pays    Tebboune en Italie: «Convergence totale» des points de vue    Equipe nationale: Sept nouveaux joueurs retenus par Belmadi    Boxe - Imène Khelif : Une footballeuse devenue championne de boxe    Le ministre du Travail: Une nomenclature des métiers en cours de finalisation    La liberté de tuer    Hadj: Début des procédures administratives    Une opération de contrôle des centres de remise en forme: Des produits chimiques périmés saisis    Gdyel: Deux blessés dans l'explosion d'un chauffe-bain    Rupture des médicaments: Le Syndicat national des pharmaciens rassure    APN: Déchéance de Mohamed Bekhadra de son mandat de député    Tiaret: Le percussionniste d'Ali Maâchi n'est plus    75ème édition du festival de Cannes - Entre l'Algérie et le Maroc, la guerre des Chiffons    Le Caftan bleu, le film mal cousu de Maryam Touzani en clôture d'Un certain Regard    Une sprinteuse algérienne aux portes de l'UTEP    Moscou accuse l'Occident de bloquer les exportations d'Ukraine    L'armée du Niger élimine une quarantaine de terroristes    Un «berceau de l'espoir» malgré de nouveaux défis    Mouvement dans les services externes    Me Bitam dame le pion à Salah Hadjam    L'accès sera-t-il réellement gratuit?    Le grand apport de l'arbre    Un réseau de dealers démantelé à Draâ Ben Khedda    La diplomatie parlementaire à l'honneur    La chèvre kabyle en voie de disparition    Les assurances de Zeghdar    La belle!    Brèves Omnisports    Bouslimani brandit «l'arme» médiatique    Tebboune visite la prison du roi numide Jugurtha    «Les cultures entretiennent un dialogue musical»    Le Président Tebboune regagne Alger au terme d'une visite d'Etat en Italie    Lancement de la chaîne parlementaire: ancrage de l'exercice démocratique    Agrément à la nomination du nouvel ambassadeur d'Algérie au Népal    L'ONU à l'épreuve des enjeux géopolitiques et stratégiques du 21ème siècle    Affaire GB Pharma: Ouyahia et Sellal condamnés à 3 ans de prison    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Israël menace les Palestiniens
Après la Demande d'adhésion à la CPI
Publié dans Horizons le 04 - 01 - 2015


L'occupant israélien frappe l'Etat palestinien au portefeuille et menace ses dirigeants de poursuites en justice. Vingt-quatre heures après le dépôt de la demande d'adhésion à la Cour pénale internationale (CPI), le gouvernement de Netanyahu annonce ses « sanctions ». Samedi dernier, il a gelé un transfert de 106 millions d'euros collectés pour le mois de décembre à la direction palestinienne qui a reconnu qu'elle rencontrait des difficultés à payer les fonctionnaires. Depuis les accords d'Oslo sur l'autonomie conclus en 1993, l'occupant collecte pour le compte de l'ex-Autorité palestinienne, devenue fin 2012, Etat observateur à l'ONU, des taxes qu'il lui reverse chaque mois et qui représentent près de la moitié du budget palestinien qui dépend essentiellement des aides étrangères. Les Palestiniens, qui ont l'habitude de subir ce type de pression, ont assuré ne pas reculer devant ces pressions. Le négociateur en chef, Saëb Erakat, a qualifié la décision israélienne de « nouveau crime de guerre ». « Ce n'est pas une aumône israélienne au peuple palestinien qu'ils ont gelée, mais notre propre argent, qui est légalement à nous », dira-t-il. « Une fois de plus, Israël répond à une de nos initiatives légales par une nouvelle punition collective illégale », a-t-il ajouté. L'occupant menace aussi de traduire en justice les dirigeants palestiniens pour « crimes de guerre ». Selon un communiqué attribué samedi à « des sources proches d'un responsable gouvernemental israélien », il envisage de les poursuivre devant les tribunaux aux Etats-Unis et d'ailleurs. Netanyahu, qui a laissé entendre qu'il ne laisserait pas la CPI poursuivre ses soldats, veut juger Hamas pour crimes de guerre. Il l'accuse d'utiliser les civils palestiniens comme « bouclier humain ». En dépit de cette menace, le mouvement, qui a le pouvoir à Ghaza, soutient la décision du président Mahmoud Abbas d'adhérer à la CPI. En cinquante jours, l'agression israélienne avait tué près de 2.200 Palestiniens, en grande majorité des civils, et fait plus de 70 morts du côté israélien, quasiment tous des soldats.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.