Le journaliste de Canal Algérie Salem Azzi n'est plus    «Soyez prêts à toutes les éventualités!»    Absence de culture ou...    Une station pour chaque wilaya côtière    Le Sud libyen sur une poudrière    Elucubrations d'un ex-wali qui crie à l'innocence    «La Chine soutient fermement l'Algérie»    La troisième escale du périple africain    Des affrontements tribaux font 20 morts    Pas de finale pour Djokovic    Patrick Moster renvoyé    Bidani prêt pour la compétition ?    Les promesses de Benbouzid    Le dossier à fournir    Benhabylès veut-elle noyer le débat?    Le programme Renovators 2021 de Oppo    Le cinéma algérien à l'honneur    L'écrivain boukhalfa bittam manque à tizi ouzou    Liverpool : Trent Alexander-Arnold blindé    L'Algérie face à une vague pandémique meurtrière inédite    Musique. Décès de Salem Atakor, précurseur du heavy metal algérien    Liverpool : Van Dijk affiche un niveau "inquiétant" pour son retour    West Ham prépare une offre pour un défenseur de Chelsea    DES ENTREPRISES AU CHEVET DES HÔPITAUX    L'ICÔNE AUX DEUX COMBATS    Les médecins et les infirmiers à la retraite appelés en renfort    En Algérie, le système de santé est submergé par le variant Delta    Les islamistes tunisiens ne font pas l'exception !    Boxe : Ichrak Chaïb (75 kg), et Houmri (81 kg) éliminés    «La gestion de l'oxygène est archaïque»    2 femmes retrouvées calcinées dans leur domicile à Bou Ismaïl    Le quotidien français Le Monde enfonce plus le Maroc    L'Afrique du Sud s'oppose à l'octroi du statut d'observateur à l'entité sioniste    Le deux poids, deux mesures de Paris    Le PT dénonce les «immixtions étrangères»    «Ce n'est pas facile de courir deux lièvres à la fois»    Requins et méduses : Il n'y a aucune raison d'en avoir peur    Abrous Outoudert revient à la tête du quotidien Liberté    La rage de vivre    Crise politique en Tunisie : Le président Saïed s'inscrit dans la durée    On en a trop fait à propos de la méduse Physalie    Les problématiques de nos universités et facultés de médecine sont également de l'ordre des pratiques pédagogiques    Sortir l'entreprise de sa léthargie : un défi pour le gouvernement !    La révolution du numérique modifiera le nouveau pouvoir mondial    MOURIR LENTEMENT POUR SAUVER SA VIE    La mémoire nationale: Le contentieux archivistique franco-algérien pris en otage !    IL ETAIT UNE FOIS !    Wali/PAPW : le ménage artificiel    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Un atelier méditerranéen se tiendra en mai prochain à Alger
Réutilisation des eaux épurées dans l'agriculture
Publié dans Horizons le 10 - 03 - 2015


« Dans deux ans, nous pourrions disposer de capacités de production d'eau épurée de 1,2 milliard de mètres cubes », a affirmé, hier, le ministre des Ressources en eau, Hocine Necib, lors d'un point de presse animé en marge de sa visite dans la wilaya de Boumerdès. Necib a rappelé que « la réutilisation des eaux épurées dans l'irrigation est un axe stratégique pour le secteur ». C'est-à-dire, explique-t-il, « réutiliser l'eau épurée, c'est faire une économie d'eau. C'est non seulement un soutien aux investissements dans l'agriculture, mais aussi, les volumes utilisés à partir des stations d'épuration sont économisés sur les ressources naturelles dont celles des barrages et des nappes souterraines », s'est-il réjoui. « Nous sommes à nos débuts dans cette réutilisation, mais la décision est prise. Dès lancement d'une station d'épuration, on réalise des études en aval de toutes les Step pour identifier les périmètres irrigables », a-t-il souligné. Même si les initiatives ne sont pas très importantes, elles sont « prometteuses » et « encourageantes », selon lui. A l'issue de ce programme quinquennal, « nous atteindrons un objectif important, sachant que le nombre de stations va dépasser les 200 », a indiqué Necib. Quant à la réhabilitation des réseaux de distribution, il y a un programme pour une quarantaine de villes pour la mise à niveau, dont pour 17 d'entre elles, les études sont engagées. « D'ici à 2020, tous les réseaux seront réhabilités », a indiqué le ministre. S'agissant de l'éradication des fosses septiques, un programme national est mis au point. Dans les différents plans de développement, le secteur inscrit au fur et à mesure des opérations d'éradication. Depuis quelques années, il n'y a pas de cas de maladies à transmission hydrique. La wilaya de Boumerdès est un exemple dans ce domaine, puisque sur les 20.000 fosses septiques enregistrées, 10.000 ont été éradiquées, 5.000 sont inscrites dans le programme en cours et les 5.000 restantes seront inscrites dans le cadre de la loi de finances pour 2016. A l'horizon 2018, dans la wilaya de Boumerdès, la totalité des fosses septiques sera éradiquée, a-t-il promis. Par ailleurs, un atelier régional méditerranéen sur la réutilisation des eaux épurées, en collaboration avec l'Institut méditerranéen de l'eau, sera organisé début mai à Tlemcen, a annoncé le ministre en marge de sa visite. Pour rappel, une première réunion des ministres des Ressources en eau des 5+5 est prévue le 31 mars en cours. C'est à l'initiative conjointe de l'Algérie et de l'Espagne que cette réunion a été annoncée en marge de l'Assemblée générale des Nations unies en 2013, a noté le ministre. Un projet de stratégie commune en matière d'eau pour les pays du 5+5 sera adopté à l'issue de cette réunion, a-t-il ajouté, et un programme d'exécution de cette stratégie sera élaboré. Une autre réunion aura lieu à Washington en mai prochain avec des investisseurs américains. Cette rencontre s'inscrit dans la suite de la dernière mission américaine à Alger.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.