Air Algérie :désinfection des avions en prévision de la reprise des vols domestiques    Aménagement prochain de 15 services d'urgences médio-chirurgicales à Alger    Algérie-Italie : signature à Alger d'un mémorandum d'entente sur le dialogue stratégique    CAHIER DES CHARGES LIE A LA CONSTRUCTION AUTOMOBILE : Le ministère de l'Industrie dément tout changement    Le Maroc dissimule ses pertes face à l'armée sarhaouie    COMMENÇANTS IMPACTES PAR LE COVID-19 : Les conditions d'indemnisation fixées    EN VUE DE VENIR A BOUT DE CETTE PANDEMIE : L'Algérie appelle la communauté internationale à l'entraide    Djerad: la Zlecaf, un choix stratégique pour l'Algérie    L'artiste M'hamed Bouhaddaj expose ses nouvelles œuvres à Tlemcen après 30 ans d'exil à l'étranger    Juventus: Paratici visé par une enquête pour l'examen d'italien truqué de Suarez    DGI: la souscription de la déclaration de l'impôt sur la fortune de 2020 prorogée à fin décembre courant    Une récolte de 372 000 quintaux attendue    Ouverture d'un tronçon de 10 km aux véhicules légers    Incident à la station-service du Caroubier    Ferhat Aït-Ali Brahim montre la voie bancaire    Saidal signe un nouveau mémorandum    Spectre ou menace réelle ?    Seulement 8 députés pour 5 ministres    Yacine Mebarki se pourvoit en cassation    Fragile consensus politique en Libye    «Nous sommes en Europe, au milieu de deux extrémismes, qui, d'ailleurs, se nourrissent mutuellement»    La Chine, "plus grande menace pour la démocratie"    Vers un dénouement de la crise du Golfe    Rencontre entre les ministres des Affaires étrangères jordanien et israélien    Le militant écologiste Karim Khima acquitté    LDC. MC Alger – Buffles FC (Bénin) : Le Doyen l'emporte sur tapis vert !    ES Sétif : Le retour de Fahd Halfaïa    Js kabylie : Mellal parle des objectifs du club    Benaraïbi, Baup et six joueurs atteints de coronavirus    USMBA-MCA mardi    Résultats Ligue 1    Quand le Parlement européen secoue le cocotier    Les «qui-tu-quistes» aux abois    Les militants de RAJ réclament la réhabilitation    Rumeur et inquiétude : le convalescent et le syndrome du prédécesseur    Fin tragique pour le petit Yanis    7 arrestations pour trafic d'armes et de stupéfiants    Le président de l'APW interpelle le ministre de la Santé    Le niveau des barrages en nette hausse    Un hymne à l'amour et à la jeunesse    Une expérience unique dans le monde arabe    L'observation des oiseaux à Central Park, rare loisir en temps de Covid    Une «Histoire du fils» qui dure un siècle    Le théâtre britannique s'invite virtuellement au TNA    Les chaines qui diffuseront les rencontres de nos Pros, ce samedi    Sit-in annoncé devant les directions de l'éducation: Les directeurs des écoles en colère    LE LONG TUNNEL NOIR    Mgr Henri Teissier sera inhumé le 9 décembre à la basilique de Notre Dame d'Afrique    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le Haut-Conseil islamique du Mali appelle à la signature de l'accord d'Alger
Crise malienne
Publié dans Horizons le 03 - 05 - 2015


Le président du Haut-Conseil islamique du Mali, l'imam Mahmoud Dicko, a appelé les groupes politico-militaires du Nord à déposer les armes et à signer l'accord de paix et de réconciliation au Mali, paraphé le 1er mars dernier, à Alger. Lors d'un meeting, à Bamako, organisé ce week-end par la société civile, l'imam Dicko, cité par des médias, a « lancé un appel pressant, un cri du cœur aux frères du MNLA, du HCUA et du MAA pour leur dire assez, assez de sang, assez de misère ». « Nous leur tendons la main fraternelle, la main du pardon et de la réconciliation », a-t-il dit. La signature officielle de l'accord de paix intermalien est prévue le 15 mars courant à Bamako. Le gouvernement et les mouvements engagés dans la plateforme d'Alger, à savoir le Mouvement arabe de l'Azawad (dissident), la Coordination pour le peuple de l'Azawad et la Coordination des mouvements et fronts patriotiques de résistance avaient paraphé cet accord le 1er mars dernier à Alger. Cependant, la Coordination des mouvements de l'Azawad, regroupant le Mouvement national de libération de l'Azawad, le Haut-Conseil pour l'unité de l'Azawad et le Mouvement arabe de l'Azawad, avait demandé « une pause » pour consulter leur base militante avant de parapher le document. Selon Dicko, l'accord d'Alger « est différent des autres accords parce que c'est le peuple malien qui se veut garant de cet accord, c'est le peuple qui va assurer sa mise en œuvre ». Il a estimé que cet accord « est une occasion inédite » que la Coordination doit saisir. « Le peuple malien a assez souffert, il y a eu assez de misère. Il faut avoir pitié des enfants, des hommes et femmes, qui sont dans cette situation de misère dans les camps des réfugiés », a-t-il conclu. Par ailleurs, pour l'ancien Premier ministre malien, Ahmed Mohamed Ag Hamani, qui s'est exprimé lors de ce meeting, « il y a un certain nombre de raisons pour dire que cet accord est une chance pour tous les Maliens épris de paix et de justice qui veulent sauver le Mali ». « Il nous reste une chose, c'est l'union sacrée des patriotes maliens, les vrais », a-t-il dit.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.