Les candidats réitèrent leur appel à la consolidation du front interne pour préserver l'Algérie    Affaires montage automobile-financement de la campagne Bouteflika : Saïd Bouteflika renvoyé de l'audience    Vote des Algériens à l'étranger à la présidentielle : l'ANIE en appelle au respect de l'opinion de l'autre    L'USM Alger tient en échec le Petro Atletico    DEBAT TELEVISE POUR LA PRESIDENTIELLE 2019 : Un premier face à face équidistant entre candidats    Man United : Solskjaer fracasse Manchester City !    EL TARF : Saisie de 20 millions de cts en faux billets à Aïn Assel    ACCIDENTS DE LA ROUTE : 9 morts et 39 blessés en 48 heures    Energies renouvelables: bientôt une stratégie globale pour donner une vision claire aux investisseurs    Décès du chanteur kabyle Mesbah Mohand-Ameziane    «Je connais parfaitement vos problèmes»    Appel à une nouvelle journée de grève et des manifestations mardi    Au moins 7 000 personnes auraient été arrêtées    Ali Bongo prépare son fils pour lui succéder    Une quinzaine de morts dans un nouveau massacre    Le Premier ministre désigné de plus en plus isolé    Nouvelle mobilisation exceptionnelle    Les producteurs sous forte pression    Vers un Algérie-Belgique en mars prochain    Favorable au Chabab, le Doyen sur le gril    13 ateliers d'accompagnement organisés    La Cnac de Aïn Témouchent signe cinq conventions de partenariat    Boulettes de crevettes au gingembre    Des fauteuils et des tricycles distribués à Médéa    Création de plus de 22 000 postes d'emploi    ACTUCULT    Générale de la pièce "Ez'zaouèche" au TNA    Mohamed Attaf : "L'histoire des rois berbères doit être enseignée"    Chouiten, Laceb et Belkheir, lauréats de la 5e édition    Les balances et cette odeur insupportable …    Histoire d'une ville, côté oued, côté jardin    CSC: Redjradj annonce sa démission et met les propriétaires dans l'embarras    Athènes expulse l'ambassadeur libyen    La diaspora algérienne à l'unisson de son peuple    Le MJS l'a déclaré jeudi à Oran : «Le processus de partenariat clubs-entreprises est enclenché»    EN (U21) féminine : Alger abritera le tournoi de l'UNAF    Skikda : Le cadavre d'un pêcheur repêché    Galatasaray : Feghouli indisponible pour quelques jours    Port d'Oran: Près de 2 kilos de cocaïne découverts sur un bananier    Selon des sources sécuritaires: Un plan de sabotage fomenté par le MAK déjoué    Amnesty International dénonce «l'intensification des arrestations» en Algérie    La nouvelle loi des hydrocarbures à l'épreuve du terrain    Sebdou: Une bonbonne de gaz chargée d'explosifs découverte dans une station Naftal    Gaid Salah: L'Algérie forteresse impénétrable    Une «petite victoire» au goût d'inachevé: «Concessions» du ministère, insatisfaction chez les instituteurs    Mostaganem: Près de 100 mandats de dépôt en un mois    Chaïb Maâchi n'est plus    Arrestation d'activistes présumés du PNP    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'APC mise sur l'adjudication de ses biens
Patrimoine communal à Constantine
Publié dans Horizons le 28 - 09 - 2016

Après avoir revu, à la hausse, les taxes il y a quelques semaines (taxes de droits de fête ou droit de voirie, d'enlèvement des ordures ménagères...), l'APC a adopté une nouvelle mesure concernant le plafonnement des loyers. Selon la loi de finances qui fixe un seuil, la commune de Constantine a jugé, après délibération, de réévaluer, au maximum, les tarifs de location de ses biens commerciaux. Le but est de s'aligner à ce qui se fait dans le marché, a confié le secrétaire général de l'APC de Constantine, Nadir Bettine. « Nous avons, après le vote de l'Assemblée, décidé de l'augmentation des loyers dans les trois zones commerciales que nous avons instaurées pour la ville : la zone une à densité commerciale importante (comprenant les marchés principaux tels que Boumezou ou les Frères Bettou) dans laquelle le bail sera augmenté de 600%, la zone deux, dont l'augmentation sera de 500%, et enfin 400% en ce qui concerne la troisième zone », détaille le même responsable.
Revalorisation
L'APC de Constantine, après un laisser-aller qui a duré des années, décide, enfin, de revoir ses tarifs qui, selon les élus et bon nombre d'observateurs, sont dérisoires, voire symboliques, par rapport à la réalité du marché. Un carré au marché des Frères Bettou est loué à moins de 5.000 DA, alors que son commerçant fait des rentrées d'argent de plusieurs millions par mois. « Tout cela est fini », fait savoir le P/APC, Mohamed Rira. La commune va plus loin en s'attaquant, cette fois-ci, à l'épineux problème de la gestion du marché de gros de la ville, le Magrofel. Durant la dernière session ordinaire de l'APC, les élus apprendront, avec stupéfaction, que l'entreprise de gestion des cimetières de la commune fait un bénéficie annuel de 1,2 milliard de centimes, tandis que l'Epic qui gère le Magrofel, pourtant l'un des plus importants marchés de gros de la région, enregistre à peine des gains de 200 millions de centimes. Une aberration pour les élus ainsi que pour le P/APC et son staff qui, après discussion, ont décidé, à l'unanimité, de dissoudre l'Epic et de revoir ainsi la gestion du marché.
« Lors de la prochaine session ordinaire, nous allons examiner toutes les propositions et réfléchir surtout à comment rentabiliser le Magrofel. L'Assemblée a décidé de la mise de son adjudication. Il va falloir arrêter les bilans, préparer les décisions et, d'ici la fin de l'année, nous espérons la dissolution de l'Epic qui le gère et le mettre en adjudication. La même décision sera prise pour la fourrière de la commune, administrée directement par les services de la commune, mais suite aux problèmes récurrents relatifs à sa gestion, elle sera, elle aussi, mise en adjudication », a déclaré Bettine. Cette revalorisation du patrimoine de la commune de Constantine, qui était très attendue par les élus ainsi que par les autorités locales, sera très avantageuse pour l'APC qui a besoin de « rentrées d'argent afin d'assurer un service de qualité, ainsi que les salaires des employés. Il y a des biens sous-loués, il y a des contentieux avec les locataires, il y a des locaux que nous avons récupérés et après une décision de justice, nous les avons mis en location depuis le mois de juillet dernier », dira Mohamed Rira.
Vers la création d'un service pour l'élaboration des cahiers des charges
Plusieurs opérations d'amélioration urbaine, inscrites depuis 2014, n'ont pas pu voir le jour à cause de problèmes administratifs, de signature de cahiers des charges. C'est ce que révèle un élu de l'APC de Constantine qui a indiqué, au cours de la dernière assemblée ordinaire, que la direction des réalisations, relevant de la commune, est incapable de fournir aux bureaux d'études et aux entreprises engagés dans les projets de simples documents pour retirer les cahiers des charges.
« Il a fallu quatre mois pour signer de simples papiers. Nous avons le budget nécessaire et à chaque session, nous soulevons le même problème, sans arriver à le résoudre. C'est pour cette raison que plusieurs projets connaissent des retards considérables », a-t-il ajouté. Le secrétaire général, Nadir Bettine, a reconnu, quant à lui, l'existence de ce problème, indiquant qu'il y a une sorte de démission morale du service concerné qui bloque systémiquement les bureaux d'études. Lors du débat qui a suivi, les élus ainsi que les chefs des secteurs urbains ont proposé de créer un bureau administratif qui se chargera d'élaborer les cahiers des charges avant leurs signatures. D'autres élus ont proposé que l'on sanctionne, désormais, les employés des administrations « payés à ne rien faire » et qui entravent, en plus, le fonctionnement de l'APC.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.