Le FLN sauve les meubles    La Chine veut contrer la remontée des prix    Hanoï, la capitale confinée    Les matchs de la JSK face au CRB et à l'USMA fixés    Carapaz et Szilagyi au sommet pour la première journée    Vaste programme de sensibilisation contre les incendies    Soin douceur et anti-âge pour les mains    À l'origine d'une crise !    La Cantera, il était une fois Bab-El-Oued, nouvel ouvrage de Mahdi Boukhalfa    Le clan de Oujda, Saadani ou Cheb Khaled, qui a donné les numéros de téléphone aux Marocains ?    La FIJ et le SNPM interpellent le Maroc    Nourine suspendu par la FIJ    Na Hussein Dey : Les Nahdistes s'enlisent    Sensibilisation sur la rationalisation de la consommation de l'énergie électrique    Une passerelle numérique vers les services d'assistance sociale    Sûreté nationale: Intelligence et lutte contre cybercriminalité    MC Oran: Encore une saison ratée !    Des tests techniques pour un meilleur débit d'Internet    Mystérieuse tentative d'assassinat du président malgache    Une autre forme de normalisation ?    Chlef: La tomate industrielle veut éviter les «invendus»    Les langues maternelles au chevet de l'Education : les conseils de la Banque mondiale !    Les grandes sociétés américaines sont-elles au-dessus des lois ?    Naïveté et réalité du monde    Belazri retenu comme juge de ligne    Melih et Sahnoune officiellement engagés    Benchabla passe en 8es de finale    208 migrants secourus en 48 heures    Affrontements avec la police à Sydney    L'Exécutif sur les chapeaux de roue    Une délégation chinoise arrive en Algérie    Le retour au confinement de nouveau abordé    Rym Feroukhi sur le podium    Quand la joie se transforme en deuil    Où est l'Etat?    Le paiement en ligne est opérationnel    Tebboune installera officiellement le nouveau gouvernement    L'ambassade d'Algérie en France porte plainte contre RSF pour diffamation    Ce que veulent les Américains au Mali et en Libye    Des endroits féeriques à visiter    L'Unesco n'inscrit finalement pas Venise sur cette liste    Abdelmalek Boussahel n'est plus    Des bourses attribuées à des chercheurs algériens    TRÊVE SANITAIRE À TIZI OUZOU ET À BEJAIA    LE SNAPO PLAIDE POUR UNE VACCINATION DANS LES OFFICINES    Il a rencontré jeudi le responsable de l'ANIE : Tebboune met le cap sur les locales    Il avait repris hier à 73,80 dollars : Le pétrole fait du surplace après avoir recouvré ses pertes    Quelle cyberstratégie pour l'Algérie?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Le patrimoine au service du tourisme
Atelier scientifique sur les Parcs culturels de l'Ahaggar et du Tassili
Publié dans Horizons le 26 - 10 - 2016


Valoriser le riche patrimoine culturel et naturel à travers les cinq parcs culturels du pays, encourager les Algériens à investir ces immenses aires riches en potentialités touristiques, mais aussi aider la population locale à s'intégrer davantage dans le développement de leurs régions respectives sont entre autres, les objectifs du projet de « Conservation de la biodiversité d'intérêt mondial et utilisation durable des services éco-systémique dans les parcs culturels en Algérie ». Il est mis en œuvre par le ministère de la Culture, le Fonds de l'environnement mondial par le truchement du Programme des Nations unies pour le développement. Samedi et dimanche prochains, dans la ville de Tazrouk, dans la wilaya de Tamanrasset, se tiendra un atelier intitulé « Journées scientifiques de Tazrouk ». Les travaux porteront sur deux parcs culturels (Ahaggar et Tassili). Les experts et représentants de plusieurs secteurs vont tenter de booster le tourisme national dans les deux régions. « Nous visons à travers cet atelier à dégager une stratégie de base pour le développement du tourisme national dans les parcs culturels de l'Ahaggar et du Tassili », a expliqué Salah Amokrane, le directeur du projet. Il a insisté sur la nécessité d'impliquer fortement les populations locales dans ce processus. Les deux parcs connaissent une tradition touristique bien ancrée depuis au moins cinq décades. Les Tassilis de l'Ahaggar et N'azdjer sont considérés comme d'importants atouts pour le tourisme saharien. Leur exploitation souffre néanmoins d'un manque de visibilité permettant une meilleure mise en valeur. « Le tourisme dans ses régions se limite le plus souvent aux paysages naturels sinon à quelques stations de l'art rupestre. Ce constat nous ramène à réfléchir sur un programme qui inclura une réelle dimension culturelle au tourisme national », poursuit notre interlocuteur en rappelant que plusieurs des atouts culturels, immatériels notamment, sont inscrits sur la liste représentative de la convention de l'Unesco de 2013, tels la Sbeiba, l'Imzad, le Sbouaâ, l'Ahelil... Il s'agit également d'exposer les richesses faunistiques et floristiques dont regorgent les deux parcs. Plusieurs sujets seront abordés durant ces deux jours de travaux placés sous l'égide du ministère de la Culture et la wilaya de Tamanrasset. « Développement de l'écotourisme permettant l'essor d'un tourisme national dans la région », « présentations de deux projets-pilotes concernant les deux parcs, sites de Tihoudaine du Tassili, et Tefedest-Serkout pour l'Ahaggar » seront les deux axes des débats. Des sorties dans quelques villages comme (Idèles, station rupestre de Tioukine, Hirafok, In Amguel, Tit...) sont prévues.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.