La chute finale    Report du procès de Tahkout au 6 juillet    Sonatrach et ENI signent plusieurs accords    Le wali envisage de recourir au confinement partiel par localité    Agence CNAS : Une campagne d'information sur la plateforme numérique AraaCom    ONU: adoption d'une résolution exigeant "une cessation générale des hostilités" pour contrer le Covid19    Europe : L'Otan met en place un nouveau plan de défense    Pandémie de Covid-19 : La Tunisie impatiente de recevoir des touristes maghrébins    On vous le dit    Communiqué de l'AJSA    Du sens du patriotisme en Algérie    Hausse des contaminations à la covid-19 à chlef : Aménagement d'une nouvelle unité d'hospitalisation des malades    Aït Yahia Moussa : Stress hydrique dans les villages    Tizi Ouzou : Défaillance dans l'alimentation en électricité    Oran: décès de l'artiste Tahar Refsi    L'hommage de son ancien élève Noureddine Melikchi, expert à la NASA    Chlef: Des souscripteurs AADL en colère    La tablette et les diplômés chômeurs    La mère des batailles    Gouvernement: Les zones d'ombre et le reste    Le journalisme, ce « champ de mines et de ruines » !    Sidi Bel-Abbès : Une élue dévouée tire sa révérence    8 décès et 365 nouveaux cas en 24 heures    Les avocats dénoncent les conditions d'organisation du procès    Vers de profonds changements dans le secteur de l'énergie    La FAF s'est fixé une date butoir    Youcef Benmicia, nouveau président    Vu à Tizi Ouzou    Le coup de gueule du Pr Ryad Mahyaoui    Le pétrole progresse,    L'université pilier de l'économie du savoir ?    Répression contre l'opposition à Hong Kong    L'épreuve    L'infrangible lien...    La communauté internationale fait bloc derrière la Palestine    Poutine dénonce les nouvelles sanctions américaines    "La crise sanitaire a éveillé les consciences"    Mohamed Sari à la tête du Conseil national des arts et des lettres    "Senouci est un patriote qui a donné son cœur pour l'Algérie"    DGSN : 3000 logements location-vente pour la police    TRIBUNAL DE SIDI M'HAMED : Ali Haddad condamné à 18 ans de prison ferme    La libération de Karim Tabbou statuée aujourd'hui    Le procès de l'homme d'affaires Mahieddine Tahkout reporté à lundi prochain    Foot/Reprise des compétitions: Amar Bahloul appelle les clubs à faire preuve de "flexibilité"    ONU-Barrage du Nil: le Conseil de sécurité soutient l'UA pour régler la crise    Report de l'AGEx au 7 juillet    CAN-2021 : La compétition décalée à 2022    Zetchi : «Benzema est 100% algérien»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le nouveau mode opératoire des trafiquants de produits pyrotechniques
Les pétards dissimulés au milieu de marchandises importées légalement
Publié dans Horizons le 06 - 12 - 2016

« Les trafiquants ont procédé à l'introduction de ces produits interdits d'importation dans des opérations commerciales légales. Ils activent toute l'année, pas uniquement à l'approche de la fête du Mawlid Ennabaoui Echarif », a expliqué, lundi dernier, Rezki Hannad, sous-directeur chargé de la lutte contre la contrebande à la Direction générale des Douanes, lors de son intervention à la journée d'étude sur la violence dans les stades organisée par la DGSN. Le responsable a souligné que les trafiquants ont adapté leur activité au changement des comportements des citoyens. « La demande sur les fumigènes et les différents types de produits pyrotechniques n'est plus occasionnelle. Ces produits sont utilisés à la longueur d'année, lors des fêtes de mariage et les manifestations sportives », a-t-il précisé.
Les pétards provenant de la Chine sont introduits via les ports par des importateurs sur de fausses déclarations, a-t-il ajouté. La Direction générale des Douanes a intensifié le contrôle au niveau des ports et des frontières terrestres, notamment à l'est du pays, a fait savoir le sous-directeur chargé de la lutte contre la contrebande. En effet, l'Inspection régionale des douanes d'Oran a saisi une quantité importante de produits pyrotechniques dans des conteneurs lors de trois opérations. Les opérateurs avaient déclaré de la quincaillerie et dans certains cas des manches à balai mais le contrôle opéré par scanner lors du transfert des conteneurs vers l'entrepôt a révélé qu'il s'agissait de produits pyrotechniques. En effet, depuis le début de l'année, les services des douanes ont enregistré 120 infractions liées à l'importation illégale de ces produits.
Le sous-directeur de la lutte contre la contrebande a mis l'accent sur l'importation illégale des produits dangereux sur la santé publique et l'économie nationale, notamment la drogue. Le même responsable a mis en avant l'efficacité du plan d'action mis en place dans le cadre de la lutte contre la contrebande sous toutes ses formes. « Une baisse sensible a été constatée dans l'activité des trafiquants et contrebandiers en 2016, grâce aux efforts des douaniers, mais c'est également le fruit de la coordination opérationnelle notamment avec l'ANP au niveau des frontières. La contrebande est liée au crime transfrontalier et au terrorisme. La stratégie de la DGD repose essentiellement sur le travail de renseignement et la coordination », a-t-il assuré. Pour les douanes, le trafic des produits pyrotechniques dépasse le cadre des accidents domestiques. « Il s'agit aussi d'une question de sécurité nationale. »


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.