Tripoli : 9 morts dans le bombardement d'un dépôt militaire    Crise libyenne : Alger et Tunis affichent leurs inquiétudes    Sports mécaniques : Le CSMB s'illustre    Delort, quelle bonne pioche de Belmadi !    BAC 2019 dans la capitale : Plus de 58 000 candidats    606 retraits de permis de conduire au mois de mai    Baghlia : Manque de transport public    Théâtre régional d'Oran : Les hurlements d'Léo ce soir au théâtre    La crise, c'est eux!    L'AACC s'oppose à la dissolution de l'Office central de répression de la corruption    USM Alger: Un champion dans l'impasse    GC Mascara: Une AGO décisive demain    Ils revendiquent toujours le départ du nouveau directeur: La protesta des travailleurs du Complexe financier d'Algérie Poste se poursuit    Régularisation foncière à Sidi Maarouf: 125 familles de la cité Kaibi Abderrahmane interpellent le wali    ALGER N'EST PAS L'ALGERIE    114 comprimés psychotropes saisis, deux arrestations    Tlemcen: Un jeune tué à coups de couteau et de sabre    Une quinzaine de jours seulement après le début de la saison estivale: Déjà quatre décès par noyade    La saga judiciaire continue    Kamel Daoud hôte de la nouvelle librairie «Abdelkader Alloula»: « Ouvrir actuellement une librairie est plus courageux que d'écrire un livre »    Quelques scénarios de sortie de crise    Recul des Bourses en Europe : L'impact des tensions commerciales se matérialise sur les marchés    Hocine Achiou : "En un an, Boudaoui a eu une progression extraordinaire"    Mali : La liste des 23 enfin dévoilée    Le Sétifien Abdelmoumène Djabou signe pour deux saisons    «La situation actuelle du football africain m'inquiète et inquiète la FIFA»    Pour coopérer dans le secteur du gaz : "La Russie est un partenaire idéal de la Chine"    Pour renforcer prochainement la cartographie et la télédétection : Une caméra numérique de nouvelle génération à Oran    Hommage à Ahmed Kellil    Karim Djoudi et Amar Tou, placés sous contrôle judiciaire    Pourquoi les "actes de sabotage" contre les pétroliers ne profitent pas à l'Iran?    Le président déchu comparaîtra la semaine prochaine    ANP : Gaïd Salah en visite de travail et d'inspection à la 3e Région militaire    Dialogue… ?    Des noms communs devenus des toponymes composés    Crise Libyenne : al-Sarraj préconise des élections avant la fin de l'année    L'ancien ministre des Transports Amar Tou mis sous contrôle judiciaire    Connexion perturbée et silence des autorités    La gendarmerie annonce un dispositif special    Plus de 420.000 Algériens schizophrénes    La campagne présidentiellebat son plein    Renault : Le Maire et Senard jouent l'apaisement, se tournent vers l'avenir    Forum de la mémoire : Violation continue des droits de l'enfant sahraoui par le Maroc    "El faqir", premier spectacle de rue pour enfants à Oran    ACTUCULT    Des avocats comptent introduire une action en justice : Naïma Salhi s'attaque à Djamila Bouhired    Les enfants font leur «cinoche»    Le prix du chef de l'Etat Ali-Maâchi décerné à 24 jeunes talents    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





« L'engagement doit être envers le pays et le lecteur »
Grine à l'occasion du 54e anniversaire de la création d'Echaâb
Publié dans Horizons le 13 - 12 - 2016

« Que l'information soit fiable et que l'engagement soit non seulement envers le pays mais aussi envers le lecteur. C'est ce que nous attendons du quotidien Echaâb. » C'est ce qu'a indiqué, hier, le ministre de la Communication, Hamid Grine, lors de la cérémonie de célébration du 54e anniversaire de création de ce journal, organisée au niveau de son siège. « Un bon nombre de journalistes, dans le secteur privé et dans le secteur public, se posent des questions sur le rôle des journaux qui ne tirent qu'entre 10.000 et 20.000 exemplaires par jour. C'est une question légitime. Mais ce que je peux dire à ce propos, c'est qu'à l'ère des réseaux sociaux à travers lesquels, on diffuse des informations erronées, on diffame et on insulte, et avec l'avènement des journaux qui font dans le sensationnel, je dis heureusement qu'un journal comme Echaâb existe », souligne-t-il. Car le plus important, dit-il, en tant que lecteur, est que l'information soit fiable. Et en tant que ministre, confie-t-il, le plus important est que l'information soit fiable et que le journal fasse preuve d'engagement envers le pays mais aussi envers le lecteur.
« Nous voulons un journal qui suscite de la fierté chez le journaliste. Un journal où ce dernier puisse travailler dans la sérénité, la tranquillité. Le premier juge d'un journal, ce n'est pas le lecteur, mais le journaliste », indique-t-il. Pour lui, le journaliste qui travaille dans la sérénité produit un contenu fiable et de qualité. Tout en saluant le travail fourni par les journalistes d'Echaâb, le ministre les a appelés à être fiers d'appartenir à ce journal. « C'est vous qui faites ce journal, il faut en être fiers. N'oublions pas que la formation n'a pas d'âge. Dans ce métier, nous apprenons tous les jours », indique-t-il. La directrice générale d'Echaâb, Amina Debache, qui a annoncé le lancement officiel du journal électronique du même titre, a assuré que le quotidien est à l'actualité technologique et numérique. « Notre adaptation aux TIC se traduit par notre site Web, notre journal électronique, des applications mobiles, mais aussi la numérisation de toutes nos archives, de presse et administratives, qui remontent à 1962 », affirme-t-elle. Certes, signale-t-elle, le journal est passé par des périodes difficiles qui ont failli « assécher l'encre de ses plumes ».
« Mais nous avons veillé à ce que cela n'arrive pas, à pérenniser son rayonnement à travers les générations par le biais justement des nouvelles technologies tout en préservant sa ligne éditoriale dans le respect de l'éthique professionnelle », note-t-elle. La ministre de la Poste et des TIC, Imane-Houda Feraoune, qui considère que ce journal est l'un des symboles du peuple algérien et de la souveraineté nationale, a insisté sur le rôle des médias dans la construction du pays et l'orientation des lecteurs vers ce qui est utile. « Les médias nationaux ont contribué, avant l'indépendance, à porter la voix de l'Algérie sur la scène internationale et au lendemain de l'indépendance, à la construction du pays. Mais avec l'émergence du numérique, le rôle de ces médias a fondamentalement changé », constate-t-elle.
Leur rôle aujourd'hui, selon elle, est de chercher, dans la masse de contenus diffusés via le net et accessibles à tous, des informations qui soient utiles au lecteur algérien. « Les médias forment et éduquent. Et leur rôle dans ce contexte est d'orienter les lecteurs, les jeunes surtout, vers ce qui est important d'un point de vue économique, culturel et politique... C'est ainsi qu'ils contribuent à la promotion du pays qu'ils doivent aussi défendre », conclut-elle.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.