La Sûreté nationale participe à une campagne de don de sang    Danemark: Laudrup allume l'UEFA !    Tottenham: Levy sème le doute sur un potentiel départ de Kane !    Reprise du pompage de l'eau au barrage de Boussiaba    La direction du tourisme table sur une meilleure gestion des plages    BRÈVES...    Le deux poids, deux mesures de l'Anie !    Les textes d'application enfin ficelés    Le Liberia remplace le Burundi    Cap sur le championnat    Euro 2020 : Le programme du jour    Timor oriental soutient, l'alliance des partis sud-africains condamne    Tensions sur fond de corruption    Un réseau de passeurs démantelé    Bengrina au-dessus des lois ?    Ouverture aujourd'hui des «Nuits du cinéma égyptien» en Algérie    Leçons d'un scrutin    Des Verts imbattables !    "CETTE SELECTION VA ME BOOSTER"    Pétition pour le retrait de confiance au ministre de l'Intérieur    L'Opep table sur une accélération de la reprise de la demande    Les membres officiellement désignés    Le hadj autorisé pour 60 000 Saoudiens vaccinés    Béjaïa : Difficile d'atteindre le 1% de votants    "Le taux de participation ne m'intéresse pas"    Déroulement du scrutin, vote de personnalités politiques et taux de participation à la Une de la presse    Le visa ou la harga    Arrêtées jeudi et vendredi: Plusieurs personnes libérées    L'impératif de l'investissement pour le G7    Députés, mécaniciens et plombiers    Pour préserver le cadre de vie et l'environnement de leurs quartiers: Des commerçants revendiquent des lieux pour l'entreposage de cartons    Gdyel: De nouvelles infrastructures pour la prochaine rentrée scolaire    Djamel Belmadi: «On a eu ce qu'on voulait»    Chambre de commerce et d'industrie de l'Oranie: Un séminaire pour le lancement de la 2ème promotion MBA Corporate    L'Algérie nouvelle, alea jacta est !    Les travaux de restauration des Arènes achevés: Des activités culturelles et sportives après la levée du confinement    La mission du futur gouvernement : Mettre en état un Etat qui était dans tous ses états (1ère partie)    Un casse-tête appelé «salles des fêtes»    Un Shopping Maul    93 millions de dollars à économiser    Un adolescent tué par des soldats sionistes en Cisjordanie    L'ONU constate une baisse des attaques    Le Président du Timor oriental réitère le soutien à la cause sahraouie    L'abécédaire de l'âme en peinture    Le cinéaste russe ne défendra pas son film    La force du côté obscur des salles!    Le FLN aspire à contribuer à l'édification des institutions de l'état    Un nouveau gouvernement formé au Mali    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Des partis s'y préparent
2017, année d'élections
Publié dans Horizons le 28 - 12 - 2016

Comment se présente 2017 pour les partis politiques ? La scène nationale devra vivre au rythme de la compétition électorale. Les élections législatives qui seront suivies des locales induiront un regain d'activités. La compétition va secouer les formations politiques qui se sont déjà mises dans le bain. La plupart ont intensifié leurs activités pour mobiliser et préparer « leurs troupes », à l'approche de la première échéance.
Le FLN, sous la direction de son nouveau secrétaire général, Djamel Ould-Abbès, a multiplié les sorties médiatiques ces dernières semaines. A chaque intervention, il a insisté sur la nécessité d'accélérer la cadence du travail partisan afin d'être au rendez-vous des échéances électorales. Selon Hocine Khaldoun, membre du bureau politique, « la commission électorale de préparation des législatives devra être installée la semaine prochaine ». « Son objectif est de renforcer les chances du parti en élaborant une bonne stratégie électorale », dit-il. « Pas question que le FLN perde sa place de leader sur la scène politique », clame-t-il. Le FLN se déploiera davantage sur le terrain lors des semaines et mois qui précéderont les élections. Seddik Chiheb, porte-parole du RND, affiche les mêmes ambitions. « Le RND va renforcer ses structures, multiplier les actions de sensibilisation pour faire passer le message du parti », a-t-il confié. Selon lui, « les sorties du secrétaire général donnent déjà de bons résultats ». Au-delà des victoires attendues et espérées au cours des prochaines élections, « le parti veut contribuer au renforcement du front intérieur par la sensibilisation, l'appel à la vigilance et l'explication du bien-fondé du programme du président de la République et de sa démarche de sortie de crise », explique-t-il. Chiheb estime que 2017 devra être une année « charnière et très particulière », aussi bien dans l'approfondissement de la démocratie que pour le renforcement de l'unité nationale.
« Les partis ont un rôle à jouer pour faire face aux multiples problèmes qui guettent le pays, notamment la crise économique et la situation sécuritaire », soutient-il. Le président de l'Alliance nationale républicaine (ANR), Belkacem Sahli, a souligné lui aussi que 2017 sera avant tout « une année de bataille électorale ». Il annonce qu'à partir de la semaine prochaine, son parti entamera une campagne de sensibilisation pour inciter les citoyens et les militants à participer aux prochaines échéances. « Nous visiterons de nombreuses wilayas aux quatre coins du pays pour mettre en avant l'importance de ces rendez-vous politiques », a-t-il soutenu. « Le 21 janvier 2017, nous organiserons une conférence nationale de formation au profit des responsables locaux, en ce qui concerne la gestion des cellules de communication et des réseaux sociaux », a-t-il ajouté. La précampagne devra être entamée dès le mois de février 2017, parallèlement à la campagne de collecte des signatures.
A l'en croire, dans certaines wilayas, l'ANR participera aux législatives sans collecte de signatures et dans d'autres, il doit répondre à cette exigence. Sahli a tenu à préciser que ces élections permettront au peuple d'exercer sa souveraineté populaire. « Il faut choisir des élus compétents et intègres qui peuvent relever les différents défis », insiste-t-il. Naâmane Laouar, membre dirigeant au MSP, juge que « 2017 est l'année des grands enjeux à la fois politiques et économiques ». Selon lui, « la réussite ne peut advenir sans l'organisation d'élections réunissant les conditions de transparence et de crédibilité des instances de contrôle ».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.