AFFAIRE SOVAC : Ouyahia face à une nouvelle affaire de corruption    17e manifestation des étudiants: La mort de Morsi renforce la conviction d'un Etat civil    SOLUTION CONSTITUTIONNELLE : Gaïd Salah présente les arguments de l'armée    L'ONM : « La période de transition instituée par l'article 102 a engendré un échec total »    Rien que la présidentielle...    Le Conseil de la concurrence revendique une autonomie    «La corruption n'est pas un phénomène, c'est un système qu'il faudrait changer»    Ali Haddad écope de 6 mois de prison    Courrier des lecteurs    Serraj refuse tout dialogue avec Haftar    «Piratage de l'esprit»    Belmadi : "Il y a encore des choses à parfaire"    Cherif El-Ouazzani s'interroge ...    Salah Assad honoré pour l'ensemble de sa carrière à Doha    L'arrivée au Caire avancée de 24 heures    «Il est parti sans raison particulière»    Jean-Christophe Hourcade, nouveau préparateur physique    Nouvelles de l'Ouest    Trois candidats exclus pour fraude    102 élèves ont obtenu 10/10    Un candidat devant la justice    60 participants à Sidi M'hamed-Benaouda    Manifestation «Tlemcen, capitale de la culture islamique 2011» : Le chapiteau de tous les scandales    Le sujet de lettres arabes fait polémique    sortir ...sortir ...sortir ...    La judicieuse combinaison entre mémoire et histoire    Les deux faces d'un même dollar    Sant' Egidio bis?    Baccalauréat 2019 à Médéa : L'heure de vérité pour les 12 566 candidats    Une bonne nouvelle enregistrée lors du dernier entrainement des Verts à Doha    RC Relizane: Le président Hamri jette l'éponge    DES DIPLOMES COMME ORNEMENT    Sa gestion sera confiée à une EPIC de wilaya: La plage artificielle des Genêts officiellement ouverte l'été prochain    Une attitude pour le moins équivoque    Requête pour un réarmement moral de l'Algérie    Avionneur : Boeing veut réduire la portée et la durée de certains essais    Prévarication, concussion, corruption, dilapidation    Ecole supérieure d'infanterie de Cherchell : Sortie de neuf (9) nouvelles promotions d'officiers et de sous-officiers    Sénégal : Le "dialogue national" engagé, "nécessaire" ou "jeu de dupes"?    Après une pique à l'Iran : La Royal Navy a-t-elle déployé des troupes en mer d'Oman ?    Guerre commerciale : Tarifs douaniers, le "Guerre et Paix" de Donald Trump    Foire internationale d'Alger : Ouverture de la 52e édition ce mardi avec la participation de 15 pays    Seat algérie : main-d'oeuvre gratuite pour la première vidange    Rajoelina obtient la majorité absoluedes députés    Ali Haddad écope de 6 mois de prison ferme    Mohamed Morsi meurt pendant son procès    L'ex-P.-dg du CPA placé sous mandat de dépôt    130 millions DA pour l'aménagement de lazaouia de Sidi Cheikh    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





« Pas de grand impact sur les prix », selon l'Ancaa et l'Apoce
Hausse de la TVA sur les produits de consommation
Publié dans Horizons le 01 - 01 - 2017


Les citoyens ne ressentiront pas l'impact de la hausse de la TVA sur les produits de consommation. Cette dernière, en vertu de la loi de finances, a été relevée de 2 points, passant de 17 à 19%. L'Association nationale des commerçants et artisans algériens (Ancaa) relativise son choc tant redouté. Son président, Hadj-Tahar Boulenouar, indique à ce propos que ce taux est pratiquement « insignifiant ». « Le pouvoir d'achat ne sera nullement affecté par cette hausse et les prix des produits et services ne seront pas vraiment impactés. Un produit qui coûte 100 DA par exemple sera à 102 DA. Un appareil de 1.000 DA sera vendu à 1.020 », explique-t-il. Il ajoutera qu'avec le manque de monnaie chez nos commerçants, la plupart renonceront même à empocher quelques dinars. Le président de l'Association de protection et d'orientation du consommateur et son environnement (Apoce), Mustapha Zebdi, soutient aussi que la hausse de la TVA n'affectera pas les ménages, à condition que le nouveau taux soit bien respecté par les producteurs et les distributeurs. Selon lui, « le taux sera aussi appliqué sur le coût de la production et dans la chaîne de distribution ». « Certains producteurs et distributeurs pourront brandir ce prétexte pour amplifier le coût de la production et de la distribution. Ce qui impactera le prix final du produit », souligne-t-il en signalant la hausse, d'ores et déjà, des prix des pâtes. Il a appelé à ce que l'application de ce taux par les opérateurs soit accompagnée par des systèmes de régulation et de contrôle. Le président de l'Apoce rassure, toutefois, les consommateurs. « Les produits de large consommation subventionnés, tels le lait et le sucre, ne seront pas touchés par la TVA. Leurs prix ne connaîtront aucune hausse », assure-t-il. Le président de l'Ancaa, par ailleurs, affirme que l'application de la nouvelle TVA sur les produits ne pourrait être appliquée avant quelques mois. « Certes, la nouvelle TVA est effective à partir du 1er janvier. Cependant, elle n'est applicable que sur les produits qui vont être fabriqués ou vont être importés. Les produits importés ou produits localement stockés depuis 2016 ne sont pas concernés », dit-il. Les marchandises stockées qui seront écoulées dans les prochains mois ne doivent pas faire l'objet d'une quelconque hausse dans les prix de 2%. « Toute hausse dans les prix des produits dans les jours à venir sera injustifiée. Des importateurs nous ont confié avoir des stocks de 2016 qui permettraient d'alimenter le marché jusqu'au mois de septembre 2017. Ce qui nous laisse quelques mois de répit », fait-il savoir.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.