EXAMENS DE FIN D'ANNEE A MASCARA : Plus de 45.000 candidats face aux épreuves    SIDI BEL ABBES : 03 mineurs arrêtés pour vol    «L'arrestation de Louisa Hanoune est une atteinte aux libertés démocratiques»    Les pharmaciens d'officine protestent    Unions de wilaya UGTA : Les travailleurs appellent à une grève générale le 22 mai    Egypte: attentat contre des touristes près des pyramides    Pétrole: le panier de l'Opep se maintient plus de à 72 dollars le baril    L'appui de Benflis    Paidoyer pour une conférence de concertation    Quelques vérités bonnes à dire    «Il y a eu un manque de rigueur dans la formation des enseignants»    Les bénéficiaires peuvent contracter un nouveau prêt    Faible adhésion des politiques, rejet sur les réseaux sociaux    Manœuvres saoudiennes et émiraties    La contestation veut un civil à la tête de la transition    Ankara va produire les S-500 avec Moscou    Le NAHD dans tous les esprits    L'ES Tadjenant dernier qualifié pour les demi-finales    Le GS Pétroliers s'offre son 20e championnat d'Algérie    Mahrez : "Je retiens cette fin de saison ..."    M'bolhi rejoindra le CTN avant le 27 mai    Bélaïd et Sahli aux côtés d'une pléthore de plaisantins    Les universitaires dans la rue pour commémorer leur journée    Réflexion et débats au programme à Oran    Nette diminution des cas en 2018    Le nouveau directeur contesté    Les étudiants se réapproprient le 19 Mai    ACTUCULT    Cheveux d'ange au miel    Tajine malsouka au poulet    Boxe : Début du hirak sportif ?    Ces chantiers qui n'en finissent pas    Du talent à revendre    On vous le dit    L'événement estival    L'armée syrienne dément avoir utilisé des armes chimiques à Lattaquié    Deux candidats pour succéder à Haddad    L'alternative de la dernière chance    Le peuple algérien se classe premier de l'Afrique    Des membres de la société civile, des politiques et des universitaires réagissent    Les joueurs en grève    Chacha TV pourra-t-il concurrencer Netflix en Algérie?    Almodovar ne tourne pas rond, tant mieux!    Jusqu'au bout de la nuit à Tizi Ouzou    "Une tempête" aux Glycines    Sahara Occidental-Maroc : Une loi instrumentalisée contre la liberté de la presse    Coupe d'Angleterre: Troisième trophée domestique pour Mahrez et Manchester City    Des législatives sur fond d'enjeu climatique    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La Fifa nomme deux médiateurs pour « résoudre les conflits » avec son personnel
Football
Publié dans Horizons le 04 - 01 - 2017


Ces deux médiateurs, Nirmala Dias et Andreas Blattmann, qui ont débuté leur mission mardi, sont des juristes basés à Zurich et spécialistes du droit du travail et de la médiation. Ils sont chargés de « travailler avec les employés de la Fifa pour déterminer des options afin de résoudre des conflits et des questions posant problème », selon un porte-parole de la Fifa. En plus de leur mission au sein de la Fifa, ces deux « avocats indépendants poursuivront leur collaboration au sein de leur cabinet d'avocat respectif », ajoute la Fifa. Leur champ d'action « sera interne et non pas avec les fédérations. Pour cela, il y a un département gouvernance dont le directeur est le Grec Theodore Giannikos », précise une source proche de la Fifa. Depuis l'élection en février 2016 de son nouveau président Gianni Infantino, la Fifa s'est séparée de plusieurs cadres de haut niveau, écartés parfois « sans ménagement, selon une autre source proche de l'instance. Fin octobre, le directeur médical Jiri Dvorak, en charge de l'antidopage, a dû vider son bureau. « Il n'était pas dans mon intention de quitter la Fifa de façon aussi abrupte », a réagi ensuite le Tchèque. Parmi les autres évictions, celles de plusieurs responsables du développement ou des relations avec les fédérations et de l'Allemand Ralf Mutschke, responsable de la sécurité et ancien d'Interpol ou encore du directeur du musée de la Fifa, Stefan Jost. Voulu par Blatter et inauguré par Infantino, le musée dans lequel 140 millions de francs suisses (130 millions d'euros) ont été investis, est d'ores et déjà promis à la fermeture, selon une source proche. Egalement congédiés, deux chefs de service qui, selon des sources concordantes, avaient informé la commission d'éthique de présumées violations du code d'éthique par Infantino à travers notamment l'utilisation de jets privés. Des informations à l'origine de l'ouverture d'une enquête finalement classée sans suite. Pour expliquer ces départs, la Fifa évoque « des restructurations ».

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.