La position de Berlin sur le statut du Sahara occidental est la cause des frictions entre l'Allemagne et le Maroc    Un projet d'attentat déjoué à Alger    «Un courant obscurantiste tente de faire dévier la révolution»    Beldjoud préside l'installation du wali    Bou-Arréridj Verdict le 10 mars    La défense dénonce un mauvais traitement du détenu    À quel scénario s'attendre ?    Huiles de table - Communiqué de Cevital    Améliorer d'abord les conditions de vie    Tebboune reçoit les présidents de 3 partis    L'ambassade de France s'explique    Le parti AfD placé sous surveillance policière    Derbies au Centre, duels à l'Est et à l'Ouest    Mouassa s'éclipse, Abbès s'annonce    Cristiano Ronaldo rejoint Pelé avec 767 buts... ou pas    5 décès et 163 nouveaux cas    Mahrez, étincelant    2 armes à feu récupérées par les services de sécurité    Le Comité scientifique préconise une démarche spécifique    Le nouveau geste de Macron    Participation de 216 maisons d'édition    Lancement de la 1re édition du Festival international du court métrage d'Imedghassen    Des experts se penchent sur la restauration du mausolée d'Imedghassen    Skikda… Bariq 21 lance Green Farm    Bilan du MDN 49 narcotrafiquants arrêtés    Djilali Sofiane: Certains slogans scandés lors du Hirak pourraient mener au "dérapage"    Quel impact sur l'industrie de raffinage?    Varane, signature imminente?    La disette de Suarez inquiète    Messi fixe une deadline pour son avenir    RASD: la guerre contre l'occupant sera étendue jusqu'à la libération des territoires occupés    L'APLS poursuit ses attaques contre les forces d'occupation marocaine    Arrivée de l'avant-garde d'une unité d'observateurs du cessez-le-feu    La mafia du foncier dénoncée    Bourita sur des charbons ardents    Laurent Gbagbo absent mais pourtant omniprésent    L'Algérie tend la main à sa diaspora    La dépendance au pétrole se confirme    Un grand humaniste engagé    La gratin intellectuel rapproche les deux rives    Du caviar pour les siens    Education: Le ministre renoue le dialogue avec les syndicats    Ras El Aïn et Haï Sanawber: Relogement prochain de 3.000 familles    11.015 comprimés psychotropes saisis et un réseau démantelé    Rivière asséchée !    Récupération du foncier industriel inexploité: «Une première étape pour relancer l'activité économique»    El quinqui de ma grand-mère et l'antonomase    Démantèlement d'un réseau à Tipaza    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La Fifa nomme deux médiateurs pour « résoudre les conflits » avec son personnel
Football
Publié dans Horizons le 04 - 01 - 2017


Ces deux médiateurs, Nirmala Dias et Andreas Blattmann, qui ont débuté leur mission mardi, sont des juristes basés à Zurich et spécialistes du droit du travail et de la médiation. Ils sont chargés de « travailler avec les employés de la Fifa pour déterminer des options afin de résoudre des conflits et des questions posant problème », selon un porte-parole de la Fifa. En plus de leur mission au sein de la Fifa, ces deux « avocats indépendants poursuivront leur collaboration au sein de leur cabinet d'avocat respectif », ajoute la Fifa. Leur champ d'action « sera interne et non pas avec les fédérations. Pour cela, il y a un département gouvernance dont le directeur est le Grec Theodore Giannikos », précise une source proche de la Fifa. Depuis l'élection en février 2016 de son nouveau président Gianni Infantino, la Fifa s'est séparée de plusieurs cadres de haut niveau, écartés parfois « sans ménagement, selon une autre source proche de l'instance. Fin octobre, le directeur médical Jiri Dvorak, en charge de l'antidopage, a dû vider son bureau. « Il n'était pas dans mon intention de quitter la Fifa de façon aussi abrupte », a réagi ensuite le Tchèque. Parmi les autres évictions, celles de plusieurs responsables du développement ou des relations avec les fédérations et de l'Allemand Ralf Mutschke, responsable de la sécurité et ancien d'Interpol ou encore du directeur du musée de la Fifa, Stefan Jost. Voulu par Blatter et inauguré par Infantino, le musée dans lequel 140 millions de francs suisses (130 millions d'euros) ont été investis, est d'ores et déjà promis à la fermeture, selon une source proche. Egalement congédiés, deux chefs de service qui, selon des sources concordantes, avaient informé la commission d'éthique de présumées violations du code d'éthique par Infantino à travers notamment l'utilisation de jets privés. Des informations à l'origine de l'ouverture d'une enquête finalement classée sans suite. Pour expliquer ces départs, la Fifa évoque « des restructurations ».

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.