Présidentielle 2019: Le report, une solution à «l'impasse» ?    Exception d'inconstitutionnalité: Le plaidoyer de Louh    Tébessa: Un programme d'urgence pour l'eau potable    Argent de la diaspora: Les Algériens, derniers de la classe    Leurs dossiers acceptés mais ils ne peuvent accéder au site pour le paiement: Sit-in des souscripteurs devant la direction régionale de l'AADL    Un pacte self-service    FAF - Coupe d'Algérie (1/32e et 1/16e de finale): Place aux émotions et gare aux surprises !    LFP - Championnat national: Statut professionnel, gestion amateur    Ligues 1 et 2: Où est passé le bilan chiffré de la compétition ?    Axe Gdyel - Hassi Ben-Okba: Un octogénaire meurt dans une collision entre un camion et une voiture    Tebessa: 2 à 15 ans de prison dans une affaire de terrorisme    Affaire du magistrat tué à Sidi Bel-Abbès: L'épouse de la victime, sa fille et un complice écroués    Au fil... des jours - Communication politique : nouvelles du front ! (2ème partie)    Le pouvoir d'en haut, la confiance d'en bas    Karim Wade saisit la Cour de justice de la Cedeao pour pouvoir être candidat    Kia Al Djazair introduit le GPL sur 3 de ses modèles    Land Rover Algérie : Plusieurs offres promotionnelles aux ateliers SAV    Des milliers de manifestants marchent pour les libertés    Le FLN pour une nouvelle sérénité    1ère Foire commerciale intra-africaine Participation de l'Algérie au Caire    Copa Libertadores : River Plate s'adjuge le titre face à Boca Juniors    Le poids de la crise    La poursuite de l'ouverture chinoise renforcera sa croissance    Les solutions "miracles" de Chakib Khelil    Benghabrit hausse le ton et menace…    Un test de dépistage en 10 minutes    Ouyahia contrarié ?    18ème Salon AutoWest : L'industrie automobile nationale à l'honneur    Commémoration du 58e anniversaire des manifestations du 11 décembre 1960 : Aïn Témouchent abritera les festivités nationales    Master-class d'instruments traditionnels en décembre    La vie perturbée de la CAN-2019    Un pacte mondial sur les migrants mort-né    Six personnes ont trouvé la mort en 24 H    «Prémunir le retour à la décennie noire qui a failli détruire l'Etat national»    Ghezzal retrouve la compétition    L'Algérien Ferhat retrouve ses talents de passeur    L'ONPLC annonce l'élaboration d'une cartographie des dangers de corruption    Nabila Goumeziane : «L'œuvre de Mohya, une référence de notre patrimoine»    «Am not your negro» et «L'autre côté de l'espoir» lauréats des Grands prix    «Brossi» décroche la «Grappe d'Or»    ORAN : 2 ‘'passeurs'' arrêtés et une barque saisie    Repêchage de deux corps sans vie sur deux plages de Ben M'Hidi    Le communiqué déroutant de la coalition    «C'est un jour important pour moi»    AUDI, la marque surprise du salon Autowest    Violation des droits d'association, d'expression et de manifestation: Un appel pour éviter le scénario des «Gilets jaunes»    Tolérance, ONG, mosquées, campus: Les clarifications du ministre des Affaires religieuses    Huawei : La directrice financière soupçonnée de fraude par les Etats-Unis    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Publications - «Nés sous X dans le monde arabo-musulman» de Mohamed Chérif Zerguine : Illégitimes ou pas soient-ils !
Publié dans Horizons le 04 - 04 - 2011

• «Nés sous X dans le monde arabo - musulman» de Mohamed Chérif Zerguine, publié à compte d'auteur. Mohamed Chérif Zerguine fait une démonstration du statut précaire sur le plan juridique, social, et religieux des enfants nés sous X. Il publie un ouvrage intitulé «Nés sous X dans le monde arabo-musulman», édité à compte d'auteur.
Dans une préface rédigée par Malika Benarab-Attou, députée au Parlement européen franco-algérien africain européenne, on peut lire, «Un ouvrage courageux qui ouvre la question et le projet d'un pari sur la vie. Je ne suis pas exégète et je ne me situerai pas dans le champ du religieux. Naître sous X, de nos jours encore, c'est risquer la mort à un taux très élevé. Naître sous X aujourd'hui, c'est subir le mépris ou l'évitement. C'est être nié-e dans son être, ne pas être reconnu-e. Ce livre offre une voie aux Algériens et aux Algériennes pour leur permettre de commencer à travailler, à consolider une société des vivants. Car protéger les enfants abandonnés, leur permettre de vivre en les protégeant, c'est accepter que la vie humaine quelle que soit ses conditions d'existence, est à protéger comme un bien précieux».
Dans l'incipit de cet ouvrage, Mohamed Chérif Zerguine mentionne dans les dernières pages en citant un passage du prophète Mohamed (QSSSL) «La meilleure maison des musulmans est celle où est hébergé un orphelin et où il est traité avec bonté, la pire des maisons des musulmans est où est hébergé un orphelin et où il est maltraité» (rapporté par Abu Hurayra).
Le lecteur peut donc suivre sans aucune difficulté la trajectoire d'un récit émouvant, étayé par le cas de ces enfants abandonnés, d'une étude juridique sur les pupilles et de nombreux documents explicitant le combat de l'auteur. Ce livre qui est un travail nécessaire, zoom la vie. L'ouvrage présente un réel particulier.
Ce livre est constitué de sept chapitres. Ceci concerne la forme. Quant au fond, il fait apparaître le génie de cet auteur. Il reste très attaché à ce thème que certains pourront apprécier ou encore rejeter. Cet auteur n'est pas découragé par les obstacles qu'il trouve. D'ailleurs, il est animé d'une bonne volonté pour atteindre ses objectifs. Une mention spéciale est attribuée à cet auteur, vu qu'il a eu cette belle audace de traiter un sujet, qui demeure, de nos jours encore tabou .
Il convient de dire que la thématique choisie par l'auteur n'est pas fortuite, vu qu'il a été lui-même un enfant abandonné. Cet essai est donc plus qu'une recherche ou qu'un plaidoyer, c'est un ouvrage vers la sérénité. Mohamed Chérif Zerguine espère de cette manière contribuer à l'épanouissement de tout enfant abandonné. Par son témoignage, il espère aider ces jeunes orphelins. L'auteur de ce livre, sensible, nous glorifie des valeurs humaines importantes. Il expose la nature humaine avec ses vertus et ses défauts. Il exprime et laisse transparaître ses états d'âme actuels, sa révolte face à un monde en perdition et ses illusions perdues.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.