La charte d'éthique des pratiques électorales signée samedi    Benflis : «Les conditions sont loin d'être idéales»    Bengrina promet d'améliorer les conditions de vie du citoyen algérien    «Il faut adopter rapidement les solutions»    Le Gouvernement décide de régulariser leur situation dès novembre    Le ministre du Commerce s'entretient avec la ministre gabonaise de la Défense    SIG (MASCARA) : 4 personnes asphyxiées au monoxyde de carbone    Obésité, diabète et maladies du cœur: des spécialistes tirent la sonnette l'alarme    CAN-2021 (Eliminatoires)/Algérie-Zambie: l'équipe nationale évoluera en blanc    Mondiaux de Para-athlétisme (Poids F32) : deux nouvelles médailles pour l'Algérie    Etiquetage "colonies": appliquer la décision de la CJUE aux produits sahraouis    La communauté internationale exhortée à mettre fin à l'agression israélienne    Festival de danse contemporaine: une nouvelle génération de danseurs algériens émerge    EDUCATION : Vers une grève de 3 jours renouvelable dans les primaires    DIRECTION DES SERVICES AGRICOLES DE MOSTAGANEM : Vers l'ensemencement de 46112 hectares de céréales    UNE FOIS ELU A LA TETE DU PAYS : Tebboune promet l'égalité hommes-femmes    Zerouati participe jeudi et vendredi en Afrique du Sud à la Conférence ministérielle africaine sur l'environnement    Phase de Poules de la CAF : Le Paradou AC dans un groupe difficile    LFP – Sanctions : Huis clos pour le MCO et l'USMAn    Mise à jour. MC Alger – JS Kabylie : Le Mouloudia pour prendre le large    Port de l'emblème Amazigh : Le tribunal de Bab El Oued relaxe cinq jeunes détenus    Les campus au rendez-vous    Six contrats gaziers renouvelés par Sonatrach    Morales se réfugie au Mexique    Le SG de l'ONU appelle à "une coopération internationale"    Un collège fermé "à titre préventif" à Sétif    La question des réfugiés sahraouis examinée lors de la Conférence parlementaire régionale pour l'Afrique    Algérie-Chine: appel à la promotion des relations de coopération dans le domaine du tourisme    Les étudiants ont marché pour le 38e mardi    Que reste-t-il du grand clasico ?    Amrouche convoque 25 joueurs    La criminalité en hausse    Un mort et un sauvetage miraculeux de trois personnes    Rupture et montée en gamme    Vivre avec et contre le passé    Ecole de journalisme d'Alger : Quelle place pour la production amazighe dans les médias ?    Parc national du Djurdjura : Découverte d'ossements d'un ours brun    Economie: L'Algérie «dans le rouge»    Un conclave consacré aux dossiers du logement: Des instructions pour accélérer les travaux et l'affichage des listes    Lancement des Rencontres internationales du cinéma d'Oran: La phase des projections programmée pour février prochain    Tunisie : Le Premier ministre Youssef Chahed à Paris et Rome    Personnes interdites de stade : Les modalités d'établissement du fichier national fixées    Maroc-MCC : Accord de coopération pour la mise en œuvre du projet de gouvernance du foncier    Matérialisation des légitimes revendications populaires Les fondements directeurs de l'état de droit    Place aux entreprises algériennes    CONSTANTINE : Développer des approches scientifiques de protection des vestiges submergés    10e Fica : Projection de "L'envers de l'histoire", parcours d'une militante en Serbie    La situation de la femme créatrice dans le domaine de l'industrie cinématographique en débat    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Publications - «Nés sous X dans le monde arabo-musulman» de Mohamed Chérif Zerguine : Illégitimes ou pas soient-ils !
Publié dans Horizons le 04 - 04 - 2011

• «Nés sous X dans le monde arabo - musulman» de Mohamed Chérif Zerguine, publié à compte d'auteur. Mohamed Chérif Zerguine fait une démonstration du statut précaire sur le plan juridique, social, et religieux des enfants nés sous X. Il publie un ouvrage intitulé «Nés sous X dans le monde arabo-musulman», édité à compte d'auteur.
Dans une préface rédigée par Malika Benarab-Attou, députée au Parlement européen franco-algérien africain européenne, on peut lire, «Un ouvrage courageux qui ouvre la question et le projet d'un pari sur la vie. Je ne suis pas exégète et je ne me situerai pas dans le champ du religieux. Naître sous X, de nos jours encore, c'est risquer la mort à un taux très élevé. Naître sous X aujourd'hui, c'est subir le mépris ou l'évitement. C'est être nié-e dans son être, ne pas être reconnu-e. Ce livre offre une voie aux Algériens et aux Algériennes pour leur permettre de commencer à travailler, à consolider une société des vivants. Car protéger les enfants abandonnés, leur permettre de vivre en les protégeant, c'est accepter que la vie humaine quelle que soit ses conditions d'existence, est à protéger comme un bien précieux».
Dans l'incipit de cet ouvrage, Mohamed Chérif Zerguine mentionne dans les dernières pages en citant un passage du prophète Mohamed (QSSSL) «La meilleure maison des musulmans est celle où est hébergé un orphelin et où il est traité avec bonté, la pire des maisons des musulmans est où est hébergé un orphelin et où il est maltraité» (rapporté par Abu Hurayra).
Le lecteur peut donc suivre sans aucune difficulté la trajectoire d'un récit émouvant, étayé par le cas de ces enfants abandonnés, d'une étude juridique sur les pupilles et de nombreux documents explicitant le combat de l'auteur. Ce livre qui est un travail nécessaire, zoom la vie. L'ouvrage présente un réel particulier.
Ce livre est constitué de sept chapitres. Ceci concerne la forme. Quant au fond, il fait apparaître le génie de cet auteur. Il reste très attaché à ce thème que certains pourront apprécier ou encore rejeter. Cet auteur n'est pas découragé par les obstacles qu'il trouve. D'ailleurs, il est animé d'une bonne volonté pour atteindre ses objectifs. Une mention spéciale est attribuée à cet auteur, vu qu'il a eu cette belle audace de traiter un sujet, qui demeure, de nos jours encore tabou .
Il convient de dire que la thématique choisie par l'auteur n'est pas fortuite, vu qu'il a été lui-même un enfant abandonné. Cet essai est donc plus qu'une recherche ou qu'un plaidoyer, c'est un ouvrage vers la sérénité. Mohamed Chérif Zerguine espère de cette manière contribuer à l'épanouissement de tout enfant abandonné. Par son témoignage, il espère aider ces jeunes orphelins. L'auteur de ce livre, sensible, nous glorifie des valeurs humaines importantes. Il expose la nature humaine avec ses vertus et ses défauts. Il exprime et laisse transparaître ses états d'âme actuels, sa révolte face à un monde en perdition et ses illusions perdues.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.