«Des forces non constitutionnelles gèrent le pays»    «La grève ne doit pas toucher le système pétrolier et gazier»    L'ADE prépare la saison estivale    L'après-Bouteflika a déjà commencé    Bronn forfait face au Swaziland et l'Algérie    Les Verts pour terminer sur une bonne note    Le GS Pétroliers passe en quarts    Saisie de 100 g de cocaïne et 12,5 kg de kif    Saisie de 9 322 comprimés psychotropes    ON A TOUJOURS REFUSE DE NOUS ECOUTER. AUJOURD'HUI, ON VA SE FAIT ENTENDRE    USM Annaba: L'attaque, ce maillon faible    RCK - Démission du président Farès: Un directoire mis en place    Le coup de pied de l'âne    Retards dans le lancement des VRD et malfaçons: Les souscripteurs AADL dénoncent    Tébessa: La pénurie d'eau s'installe    Seddik Chihab: Le pays est gouverné par «des forces anticonstitutionnelles»    Algérie - USA: Des experts du FBI pour la formation aux enquêtes sur les vols de patrimoine culture    Programme spécial vacances à la salle Ahmed Bey    2.150 logements AADL-2 livrés le 5 juillet    Refus des visas pour les Algériens    Réunion de travail entre les présidents de clubs et la FABB    Les joueurs poursuivent leur grève    Le corps du pilote italien Giovani Stafanit en voie d'évacuation vers son pays    Aide du PAM pour plus d'un demi-million de personnes    L'ONU présente un nouveau plan pour le retrait des combattants    200 millions d'euros de dégâts depuis le début du mouvement    Première section de formation pour les enfants autistes    Les postiers rejoignent el hirak    «Le mois de mars marqué par "les hauts-faits aux objectifs nobles" du peuple»    Cinq partis politiques lancent un «Rassemblement pour une nouvelle République»    Manifestations populaires et perspectives    Un artiste promis à un million de dollars au Japon    Cheïkh Aïchouba Mostefa dit Si Safa    Célébration du 57e anniversaire de la fête de la victoire    Lamamra maintient le cap    Cascade de démentis    VEHICULES CKD-SKD: Légère baisse de la facture d'importation    De pluies assez soutenues    Constantine : Fin des travaux de consolidation des stations du téléphérique    MARCHES POUR LE CHANGEMENT : Les personnels de la santé appellent au "respect de la Constitution", à "l'indépendance de la justice"    Tamanrasset : Adapter les textes régissant le commerce extérieur avec les spécificités des régions frontalières    Les derniers terroristes del'EI acculés au bord de l'Euphrate    El-Qods occupée: Escalade israélienne, condamnations et mises en garde palestiniennes    Crise au Venezuela : Washington parle de "négociations positives" avec Moscou    Après près de 30 ans à la tête du pays : Le président kazakh Noursoultan Nazarbaïev démissionne    France : La croissance 2019 revue en baisse à 1,4%, dit Le Maire    Ghardaïa, la 51e édition de la fête du tapis reportée sine die    Tlemcen : Les accords d'Evian au centre d'une rencontre    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Festival Hizia à Sétif : L'opérette «La pluie de la mémoire» sur scène
Publié dans Horizons le 05 - 06 - 2011


Le festival "Hizia du patrimoine et des arts populaires", inauguré à Sétif par le ministre du Tourisme et de l'Artisanat, a donné lieu à la présentation d'une opérette intitulée "La pluie de la mémoire", une superbe fresque qui nous replonge dans le faste des grands moments idylliques de la vie bédouine. Encore une fois, les comédiens en herbe de l'association «Bila Houdoud» sont parvenus à captiver l'assistance en présentant sur scène un majestueuse fresque sur la vie de deux être que la mort à séparé, de "superbes" tableaux chorégraphiques et musicaux relatant l'histoire d'amour de Hizia, fille d'Ahmed Belbey et de son cousin Seyid, signés Abdelouahab Tamhacht. Riche en couleur, de par les costumes d'époque et une belle maîtrise des artistes, le spectacle inédit a su rendre la charge émotionnelle de cette passion amoureuse immortalisée par le poète Benguitoun et interprétée par de grands chanteurs, dont Abdelhamid Ababsa et Rabah Driassa. Pas moins de 36 interprètes, parmi lesquels Abbas Chouar, Mourad Kamel, Saïd Harbi et, surtout la star de la chanson sétifienne, Cheb Arrès, qui en est à sa première expérience en tant qu'acteur. Le rôle principal a cependant été confié à la jeune Ibtissam Riahi, une des lauréates de l'émission Alhane oua chabab, qui a incarné Hizia, nom d'une jeune femme issue de la famille dominante des Bouakkaz de la puissante tribu des Dhouaouda, branche des Beni Hillal, dont les terres de parcours et de transhumance s'étendaient des riches plaines de Sétif où il faisait bon vivre l'opulence des grandes moissons, donnant le meilleur blé du «Baliouni». Quoi qu'il en soit, le poème est là pour témoigner de cet amour fou qu'avait porté un jeune homme pour une jeune femme qui valait à ses yeux, tout ce qu'il y a de précieux en ce monde et que le comédien a chanté avec les paroles du bédouin, langue pure du vécu, langue vivante de tous les jours. Dans ses envolées lyriques, Cheb Arres s'est distingué par une aubade pour la beauté de cette femme en décrivant toute sa féminité, osant lever le voile sur des jardins secrets et offrir à l'audience séduite par cette opérette, un hymne à la femme.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.