«La détermination des populations, seule voie pour en finir avec un système»    Retour des djihadistes maghrebins constitue une réelle menace pour le vieux continent    Real Madrid : Un énorme coup dur pour Zidane dans le dossier Hazard ?    Programme de classification et de restauration    Le ministère opte pour un dispositif spécial    Libération de deux journalistes libyens enlevés par les pro-Haftar    Confusion autour de l'expiration du délai    La revanche posthume de Ferhat Abbas    Le quota global plafonné à 2 milliards de dollars    Gaïd Salah élude la question du scrutin présidentiel    L'intimidation n'a pas payé    Oman tente de "calmer les tensions"    Le Brexit fait tomber Theresa May    Démission surprise de l'émissaire de l'ONU    Vers le forfait de Belaïd et de Sahli    Une compétition internationale par club    Kebir : "Il faut sortir le grand jeu face au CSC"    Les Algérois signent l'acte 14 de la contestation    Sept nouveaux hôtels touristiques bientôt en service    Pas moins de 690 familles exclues de la liste du logement social    Oran : 9 familles se réfugient à la mosquée Pacha    Une mineure de 13 ans libérée par la police    Le souci des sans-bourses…    «Le régime est aux abois et la victoire est toute proche !»    Après l'automobile, l'Exécutif tranche dans l'alimentaire    Man City évoque la rumeur qui envoie Guardiola à la Juventus    Kwiret esselk, du goût et des forces    JSK - Mellal: «J'espère que le CSC respectera l'éthique sportive»    Le peuple à la croisée de son destin    De la démocratie et des femmes : Pour Louisa Hanoune    Un ouvrier tué après la chute d'un monte-charge    Violence dans les stades: La FAF sur la même longueur d'onde que le MJS    Tribune - L'Afrique que nous voulons tous : une terre d'opportunités    Ahnif: Un mort et un blessé dans une collision    L'école des gourous    Création d'un comité de surveillance    L'Ukraine en l'espace d'un iftar à Alger    Le gouvernement suspend les pourparlers avec la mission onusienne    Facebook supprime trois milliards de comptes    La candidature de Berraf acceptée    Huawei prépare son propre système d'exploitation    La violence contre les femmes très présente dans les dramas arabes    Projections de films documentaires au Ciné-planète    Divertissement garanti!    La voie constitutionnelle à mi-parcours    Un Iftar en l'honneur des médias    Plus de 4.000 commerçants mobilisés à Alger    Haro sur les infractions de change    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Grève des avocats : La journée de protestation massivement suivie
Publié dans Horizons le 22 - 06 - 2011

Photo : Archives. Les avocats du barreau d'Alger ont observé, hier, une journée de protestation à la cour d'Alger pour marquer leur opposition au projet de loi portant organisation de leur profession.
Ainsi, les protestataires ont boycotté les audiences programmées dans les cinq tribunaux d'Alger, à savoir Abane Ramdane, Bir-Mourad-Raïs, El Harrach, Husseïn Dey et Bab El Oued ainsi que celles de la Cour où ils se sont regroupés en fin de matinée.
Dans une conférence de presse organisée à la cour d'Alger, le bâtonnier Abdelmadjid Sellini a estimé que ce projet qui est en totale contradiction avec les directives en matière de réformes lancées par le président de la République. «Nous ne voulions pas nous pencher sur ce statut avant que les réformes, constitutionnelles, notamment ne soient confirmées. Nous aurions pu emboîter le pas aux avocats des autres pays arabes et protester dans la rue mais nous ne l'avions pas fait. Nous avions préféré attendre les réformes. Mais il y a certaines parties qui profitent de cette situation, où les consultations sur les réformes sont en cours, pour imposer, d'une façon précipitée, ce projet de statut», explique-t-il en soulignant que les robes noires peuvent changer de position, opter pour les grands moyens si cela s'avérera nécessaire.
«Nous préférons mille fois le retrait carrément de la profession plutôt que de se soumettre à ce projet où le nom du ministre de la justice et garde des Sceaux est évoqué 42 fois ! Si nos revendications resteront sans échos, nous durcirons le ton», avertit-il en indiquant que l'étape à suivre dépend du conseil de l'union des bâtonniers et des ordres des avocats.
A propos des bâtonniers, il faut savoir que 8 sur 15 sont contre ce projet, soutenu paradoxalement par le bâtonnier national et qui est aussi celui de Constantine. «Les bâtonniers qui sont contre ce projet appellent le bâtonnier national à la tenue, en urgence, d'une réunion extraordinaire qui pourra s'ouvrir aux ordres des avocats pour savoir avec exactitude qui est pour et qui est contre ce projet. Mais nous savons d'ores et déjà que la majorité des ordres des avocats sont contre ce projet.
Notre démarche à suivre dépendra de la réaction des autorités qui ont le pouvoir de retirer ce projet», dit-il en rappelant que, par ce projet, les avocats ont été mis devant le fait accompli. «Le ministre avait pourtant promis au président de l'union des bâtonniers d'accepter tous les amendements de ces projets», ajoute-t-il.
Rappelons que les avocats s'opposent au nouveau projet érigeant leur profession, le jugeant «liberticide».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.