Présidentielle du 12 décembre: Taux de participation global de 39,93%    Présidentielle: l'annonce des résultats définitifs entre le 16 et le 25 décembre    OGC Nice: Atal, Vieira donne des précisions    Présidentielle: le taux de participation par wilayas annoncé à 15h    Bordj Bou Arréridj: changement du lieu de vote pour "harcèlements d'opposants" au scrutin (ANIE)    Bureaux de vote fermés, urnes saccagées    Brèves    Les citoyens hostiles au vote de plus en plus nombreux dans les rues d'Alger    Présidentielle: "une opportunité pour une nouvelle République fondée sur les jeunes"    L'Algérie condamne "avec la plus grande force" l'attaque contre l'armée au Niger    Nouveaux pourparlers de paix à Juba entre rebelles et Khartoum    Préserver cette institution de solidarité entre générations    Vers le report des 32es de finale de la Coupe d'Algérie    MCO : La voie royale pour les Oranais    Résiliation du contrat du gardien de but Salhi    Casoni viré, Mekhazni-Meguellati pour l'intérim    Ligue-Présidents de club professionnel : Le bras de fer éternel    Un an de prison dont 3 mois fermes contre le dessinateur «Nime»    Projet de traduction des plus importants écrits algériens en langue française    ACTUCULT    Est-ce un constat amer ou un brûlot ?    Bangkok en haut du classement    Cinq morts dans une attaque des shebab    Fin de la phase aller le 21 décembre    Air Algérie contrainte d'installer une cellule de crise    165 foyers raccordés au gaz naturel    La frontière algéro-tunisienne ne sera pas fermée    La circulation routière fortement perturbée    Un boycott inédit en perspective    Exportation de 460 000 tonnes de ciment    Eric Zemmour sera jugé le 22 janvier prochain    Le triptyque de l'édification de la citoyenneté    Ouverture de plusieurs ateliers et clubs artistiques et pédagogiques    Trois auteurs présentent leurs nouveautés au public    COP25 sur le climat : La protection de la nature cherche sa place    FAF - Coupe d'Algérie - 32èmes de finale: ASAM - JSK et CSC - NCM en tête d'affiche    Formation professionnelle : S'adapter aux évolutions    Constantine: Plus de 8.400 capsules de psychotropes saisies en moins de 10 jours    Dans la nuit de la prison d'El-Harrach    Maroc: Une pétition déposée au Parlement pour l'abrogation de lois "liberticides"    Relizane : Près de 6.400 employés dans le cadre du DAIP concernés par la confirmation    Polémique au Mali : Le chef de la Minusma à Kidal serait sur le départ    Afrique du sud : La Sud-Africaine Zozibini Tunzi est Miss Univers 2019    Gabon : L'opposant Jean Ping dénonce la " monarchisation de la République "    Tunisie : Les parlementaires doivent être à la hauteur de leur responsabilité    La voie de la vérité historique    Oran : L'ex-directeur de l'agence foncière de Bir El-Djir condamné à 3 ans de prison ferme    Patrimoine immatériel du sud: Des Hauts plateaux aux Oasis, la chanson saharienne    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Coup de cœur -Lazhari Labter signe son ouvrage à la librairie d'El Biar : La renaissance de la bande dessinée
Publié dans Horizons le 04 - 01 - 2010

Lazhari Labter n'est pas un dessinateur professionnel. Il est éditeur et grand passionné de bande dessinée. Sa maison d'édition lui donne ainsi l'occasion de faire paraître les publications concernant cet art. Bien mieux, Lazhari Labter s'implique personnellement dans la bande dessinée Il vient de publier dans sa propre maison d'édition un parcours historique de quarante ans, apportant la lumière à la bande dessinée algérienne dans un panorama s'étendant de 1969 à 2009.
La bande dessinée, timide à ses débuts, s'est rapidement imposée dès la première décennie de l'indépendance et cela, grâce au talent rare et au génie d'artistes convaincus de l'utilité de leur tâche. L'âge d'or de la bande dessinée algérienne se situe dans les années soixante-dix et quatre-vingts. Les publications ont fleuri. La décennie noire a interrompu ce formidable élan. La reprise a été lente dans les années 2000, car l'intérêt du public s'est amoindri.
Les artistes devenaient moins motivés, manquant d'inspiration. Nombreux parmi eux désespéraient de leur métier. La renaissance de la bande dessinée a lieu avec l'avènement du premier festival en 2008. La maison d'édition Lazhari Labter a pris, au cours de cette rencontre, la commande de la publication d'ouvrages de bande dessinée, lançant de nouveau le marché. Dans ce sens cette maison d'édition a publié l'album de Mohamed Bouslah intitulé, «Le Dingue au bistouri» puisé du roman de Yasmina Khadra. La deuxième édition de ce festival international de la bande dessinée plus élaboré et qui a eu lieu l'année dernière, a encore accentué cette tendance à la hausse de l'intérêt porté à cet art. Lazhari Laber y publie un album d'un artiste africain.
Cet intérêt s'est poursuivi avec la place de choix que le festival panafricain a réservée à la bande dessinée. Une exposition a regroupé pendant deux mois, les meilleures oeuvres d'artistes africains. Cette vitrine constitue un terrain d'incitation pour nos dessinateurs nationaux.
Le livre de Lazhari Labter est un peu le résumé de ces explications, confirmant la renaissance de la bande dessinée. Il comprend huit chapitres dont un réservé exclusivement à l'histoire de M'quidech, ce magazine de la bande dessinée dont le premier numéro a paru en février 1969.
L'ouvrage de Lazhari Labter constitue aussi une véritable encyclopédie sur le monde et les acteurs algériens de la bande dessinée.
«Panorama de la bande dessinée algérienne 1969-2009», Lazhari Labter, Editions Labter 2009, 2300 pages, Prix public : 1500 DA


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.