Déconfinement progressif: "la FNTT appelle à des mesures strictes à l'égard des transporteurs privés"    Covid-19: aucun cas enregistré dans les camps des réfugiés sahraouis et les territoires libérés    Réunion OPEP: il ne faut pas se contenter des résultats réalisés à ce jour    Le chef d'AQMI Droukdel tué par l'armée française    ONU : Mimouni à la tête du Comité des Conférences de l'AG    IN AMENAS : La 41ème brigade blindée de l'ANP exécute un exercice avec tirs réels    MOSTAGANEM : Un rendement prévisionnel de 13 quintaux/ha de céréales    EVOLUTION DE LA SITUATION SANITAIRE : L'Algérie a atteint le pic le 29 avril dernier    Dzair TV met les clefs sous le paillasson    Le ministère sahraoui de la Culture dénonce le vandalisme du patrimoine matériel et immatériel dans les territoires occupés    115 nouveaux cas confirmés et 8 décès enregistrés en Algérie    Transport urbain: adoption de mesures préventives en prévision de la reprise de l'activité    Affaire des enregistrements téléphoniques : La justice se met en branle    Retour à la compétition : Medouar préconise un dépistage massif des joueurs    Le monde vient de connaître son mois de mai le plus chaud jamais enregistré    Hamel condamné à 12 ans de prison ferme    BLIDA RESPIRE    Rassemblements citoyens à Tazmalt et Akbou    LE HIRAK, UN NOUVEL ETHOS ET DES VICTOIRES…    Les enfants d'El Hamri avaient annoncé la couleur : le rouge et blanc    Hussein Si Ahmed, un artiste céramiste : A la fortune du potier    Violente Amérique !    Présidents des clubs de l'Ouest: La réunion reportée à une date ultérieure    Sidi Bel Abbès: Assemblée de l'APW sous tension    Des températures «au-dessus de la normale» prévues cet été    OM Arzew: L'affaire des dettes devant la justice    Le crime de Minneapolis    Coronavirus Covid-19 : une maladie sans visage, un visage sans maladie !    Investissement: Du nouveau pour l'octroi de terres agricoles    LA NECESSAIRE LECTURE APPROFONDIE    Le ou la COVID ?    Le Consul général de France à Alger s'exprime    Un "dangereux" terroriste capturé à Aïn Témouchent    Ghannouchi fragilisé    Les conseils de classe convoqués ce lundi    L'ONU crée une mission d'appui à la transition    1 300 civils tués et plus d'un demi-million de déplacés en 8 mois    La mineuse de la tomate fait des ravages    Les factures Sonelgaz salées à Jijel    Sit-in de souscripteurs devant le siège de l'AADL    "La fin du système Bouteflika" passée à la loupe    L'Algérie représentée par la poétesse Nina Lys Affane    Lancement de spectacles virtuels pour enfants    LUTTE CONTRE LE TERRORISME : Un "dangereux" terroriste capturé à Aïn Témouchent    "Heureusement que nous avons gagné le procès de Malo"    L'épreuve    L'infrangible lien…    Affaire de détournement de foncier agricole :12 ans de prison ferme à l'encontre de Hamel    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Equipe nationale A J-36 du Mondial
Les choix de Saâdane face aux contraintes
Publié dans Info Soir le 06 - 05 - 2010

Enfin n Rabah Saâdane a livré, hier, lors d'une conférence de presse, la liste des 25 joueurs retenus pour la stage de Crans-Montana en Suisse et le programme des Verts jusqu'au Mondial.
A chaque fois qu'il se retrouve en face de la presse algérienne, le sélectionneur national Rabah Saâdane affiche une certaine nervosité et une tendance à être sur la défensive, dans certains cas même de l'agressivité. Pour quelqu'un qui invite son auditoire à plus de sérénité, il y a de quoi se poser des questions, alors que sur des plateaux de télévisions étrangères, Saâdane affiche une amabilité et une affabilité déconcertantes. Certains présents sont même allés jusqu'à dire que Saâdane a été sérieusement contrarié dans la confection de sa liste des 25 joueurs, ce qui l'a mis sous pression et dans un état de nervosité. Et tout le monde aura deviné d'où venait la contradiction et la pression, car seul le président Mohamed Raouraoua avait le droit de discuter le choix du sélectionneur et personne d'autre. C'est pour cela d'ailleurs, qu'à un moment donné de la conférence, Saâdane s'est écrié : «Les joueurs, ce sont mes choix et je les assume. Je sais que si j'échoue demain, je serai seul et j'en suis convaincu.» Est-ce à dire que l'entente Saâdane - Raouraoua n'est pas aussi solide qu'on le pense ou comme l'affirment les deux hommes à chacune de leurs apparitions médiatiques ? C'est un pas que nous n'oserons pas franchir pour l'instant, laissons donc le temps faire les choses. L'essentiel c'est qu'aujourd'hui, Saâdane a fait son choix, réaliste où le nombre des joueurs locaux s'est rétréci comme une peau de chagrin, où seuls les gardiens de buts et un défenseur (Laïfaoui) font partie des 25 pour le stage en Suisse. Le souci premier de Saâdane était, selon ses propres mots, de reconduire la même ossature et maintenir l'équilibre au sein de la sélection et donc de l'effectif, mais les aléas sont toujours là pour chambouler l'ordre établi, notamment les blessés (Bezzaz, Bouazza, Belhadj, Yebda, Bougherra, Lacen et bien sûr Meghni), que des cadres et des titulaires. Du coup, Saâdane s'est propulsé dans l'après-Mondial puisqu'il a décidé de rajeunir son effectif, de combler les besoins poste par poste et compartiment par compartiment, laissant la porte ouverte à d'autres éléments, comme Chakouri, Cherfa et autre Feghouli d'intégrer l'Equipe nationale dans les mois qui suivront la Coupe du monde, car d'autres échéances attendent les Verts (CAN-2012 et 2013, Mondial-2014). Un autre critère, parmi ceux mis en avant par Saâdane, pour le choix de ses joueurs : la motivation. «Est-ce que tu viens ou pas en
sélection ?», explique le sélectionneur lorsqu'il approche les joueurs, notamment les nouveaux ; et c'est ainsi qu'un Guedioura lui répond, selon lui, «Oui coach, je suis à 2 000% avec la sélection.» Contrairement à Abdelmalek Ziaya qui n'a pas, toujours selon Saâdane, répondu aux sollicitations du staff technique affichant des réticences que le Cheikh expliquera par un manque de maturité de ce joueur pourtant pétri de qualités. «Ce joueur a besoin d'être orienté, guidé, et de progresser. On ne va pas le sanctionner car nous sommes avant tout des éducateurs, mais on ne veut pas le forcer à venir non plus. Il en assume la responsabilité.» Les joueurs locaux n'ont pas suffisamment le niveau pour faire une Coupe du monde. Pis encore, Saâdane ira plus loin : «Si nous avions joué avec les joueurs locaux seulement, nous ne serions jamais allés en Coupe du monde. Vous avez vu, comme moi, le niveau de l'équipe A' et je ne peux pas encore attendre pour montrer à un joueur comment se positionner sur un terrain de football !» . Aujourd'hui, Saâdane n'a qu'un seul dilemme : reconstituer son équipe et la préparer le mieux possible pour entamer le Mondial tambour battant. Pour lui, il y a 35 millions d'Algériens et autant d'entraîneurs, et il préfère ne pas trop entrer dans les détails pour expliquer le choix de tel ou tel autre joueur.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.