Prolongation de la suspension des cours d'une semaine    Entreprise portuaire de Skikda: hausse de 5% du volume des activités en 2021    Sétif: démantèlement d'un réseau international spécialisé dans le trafic de drogue dure    L'Algérie envoie une 4ème cargaison d'aides humanitaires au Mali    Cour d'Alger: début du procès en appel du général-major à la retraite Ali Ghediri    Maroc: le déficit budgétaire dépasse 7,6 milliards de dollars en 2021    Covid-19: l'urgence de se faire vacciner réitérée par le Pr Rachid Belhadj    L'information locale au centre des préoccupations    Quel avenir pour la force Takuba au Mali ?    JSK - Royal Leopards de nouveau annulé    Quid des nouveaux statuts de la FAF ?    Le Maroc et le Sénégal passent en quarts de finale    Mohcine Belabbas de nouveau devant le juge aujourd'hui    Les médicaments prescrits dans le protocole thérapeutique disponibles    Une politique difficile à mettre en œuvre    Quand les plans de l'AEP font défaut    Les secrets du président de la FIFA...    «On reviendra plus forts... Soyez en sûrs»    Le Chabab à une longueur du titre de champion de l'aller    Le gouvernement renonce à la suppression des subventions des carburants    Le refus de remplacement des candidats rejetés suscite l'ire des partis    Le procès du groupe Benamor à nouveau reporté    Des enjeux plus grands qu'un sommet    Participation algérienne à la 53e édition    La 1ère édition à Constantine en mai prochain    50 pièces de monnaie rares saisies à el Ogla    Tlemcen: Des habitants attendent toujours leur livret foncier    Loi de finances 2022 revue et corrigée : après les avocats, à qui le tour ?    Dans la vie, rien n'est acquis une fois pour toutes    Promotion des enseignants aux grades supérieurs: Le Snapest boycotte le concours    Es-Sénia: Le service des cartes grises fermé à cause de la Covid-19    Chlef: Un complexe sportif pas comme les autres    Jungle/Pub sur Internet ?    L'Afrique ou les changements anticonstitutionnels    Les Français accepteraient-ils d'être gouvernés par un président raciste ?    Albert Cossery : l'écrivain égyptien de l'indolente paresse et de la douce allégresse (1/3)    L'Algérie redessine les contours de la région    Le Tchad et la Libye veulent raffermir leurs relations bilatérales    Un challenge au sommet de l'UA    Cinq éléments de soutien arrêtés    Messi penserait à un retour au Barça    «Le pays est toujours ciblé»    Les preuves du complot    Le temps de l'efficacité    Les APC sans majorité absolue débloquées    Fermeture des espaces culturels    L'illusion d'un eldorado européen    Rachid Taha au coeur de l'actualité    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Plusieurs facteurs sont à l'origine de la baisse
Filière oléicole : la production en chute libre
Publié dans Info Soir le 11 - 05 - 2010


26 000 tonnes d'huile d'olive
Constat n La production oléicole a connu une baisse catastrophique cette année par rapport à la saison précédente.
Cette baisse était attendue, selon des responsables du ministère de l'agriculture. «Ce qui se dessine actuellement, c'est que l'année sera bonne pour l'olive de table et moins bonne pour l'olive à huile», avait déclaré à la presse le directeur de la régulation et du développement des productions agricoles au ministère de l'Agriculture et du développement rural, Amar Assabah, en marge d'une rencontre avec les professionnels de la filière oléicole. Les chiffres communiqués par le ministère de l'agriculture et du développement rural font état d'une production totale d'environ 3 millions de quintaux d'olives, dont 1,531 million de quintaux d'olives à huile et
1 427 000 d'olives de table.
La production d'huile d'olive s'élève, quant à elle, à
26 000 tonnes. La Kabylie, qui détient près de 80% de la superficie nationale consacrée à l'oléiculture, a connu cette année une chute de production et de rendements oléicoles.
Dans la wilaya de Tizi Ouzou, la campagne oléicole qui s'étire habituellement sur une durée moyenne de trois mois, n'a duré qu'une quinzaine de jours.
Durant cette courte période, il a été récolté, selon les statistiques de la direction des services agricoles, une quantité globale de plus de 134 500 quintaux (au lieu des
200 000 q attendus et surtout des 743 000 q réalisés l'année dernière) sur une superficie productive de
27 100 ha, dont une grande partie implantée sur le plateau de Maâtkas et l'oliveraie de Boghni. A Béjaïa, la campagne oléicole est si maigre que la collecte d'olives n'a pas dépassé les 300 000 quintaux contre un peu plus de un million de qintaux l'année précédente. Des rendements d'à peine 6,29 quintaux d'olives à l'hectare contre des prévisions établies à 15 q/ha et une production de 300 000 q, contre les 700 000 prévus.
Même situation dans la wilaya de Bouira, ou la moyenne produite par chaque hectare d'oliviers depuis le début de la campagne, soit la mi-novembre, est de 5 quintaux d'olives.
La moyenne enregistrée au cours de la saison précédente était de 22 quintaux à l'hectare. La superficie récoltée depuis le début de la saison avoisine les 3 500 ha. La superficie globale qu'occupe l'olivier dans la région de Bouira a atteint les 22 374 ha, dont la partie la plus connue en terme de productivité se situe dans un espace de 18 000 ha.
L'année 2009 a été également marquée, à El-Tarf, par une «légère baisse» de la production d'olives, comparativement à la cueillette obtenue à l'issue de la saison précédente. Quelque 25 200 q d'olives ont été récoltés au terme de l'actuelle campagne oléicole, générant 17 500 hectolitres d'huile, contre 26 000 q en 2008 pour 19 500 hl d'huile, soit une baisse de 17%.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.