Le Premier ministre inspecte la nouvelle cité 1200 logements AADL à Sid Bel Abbès    Troubles au Mali: les représentants de l'UA, Cédéao, ONU et UE appellent à "la retenue"    Réserves énergétiques: le Président Tebboune ordonne l'exploitation de tous les gisements    Accidents de la circulation: 2 morts et 128 blessés en 24 heures    Industrie: Tebboune ordonne de promulguer les cahiers des charges avant le 22 juillet    La difficile mission de Belahcel    Le fabuleux déclin d'une incorrigible gaffeuse    Boukadoum en visite de travail lundi en Tunisie    Un nouveau volet dans le «dossier automobile»    Le Premier ministre entame une visite de travail dans la wilaya de Sidi Bel-Abbès    «La situation dans la wilaya n'est pas catastrophique»    Un travailleur humanitaire tué dans l'ouest du pays    Nouvelle manifestation contre l'arrestation d'un gouverneur en Russie    Les offrandes de Mahrez    La FAF prête à payer, mais sous condition    Sonatrach revoit sa stratégie de gestion    L'échéance repoussée d'un mois à l'autre    Démantèlement d'un réseau de trafic d'armes    Plaidoyer pour une implication plus significative des EPSP dans la lutte contre Covid-19    Hommage à Idir, symbole de toute une génération    Zoom sur la culture, la nature et la beauté du pays    Sur les traces de "Femmes ayant marqué l'histoire de l'Algérie"    Les grands chantiers de réformes pour créer un nouveau modèle de croissance    MC Oran : Les supporters du club mettent leur grain de sel    On vous le dit    Ligue des champions d'Afrique : Le Cameroun refuse d'abriter le Final 4    Fête de l'indépendance: le Président Tebboune reçoit les vœux des présidents de plusieurs pays    Un peuple indépendant en mal de souveraineté (2e partie et fin)    Concours du meilleur design de timbre-poste: les délais de participations prolongés    Bouira: Meurtre de la jeune avocate : les 3 mis en cause écroués    Le nouveau chef de la sûreté de wilaya installé    Covid-19: Les walis appelés à sévir    USM Bel-Abbès: Quatre milliards de centimes bloqués    Identité de papier    Artiste-peintre et professeur de dessin: Vibrant hommage à El Hachemi Mohamed    «Officiellement, je ne serai plus en place à compter du 24 juillet»    Meziane buteur, Benghit exclu    Comment intégrer les médecins libéraux ?    Crackers fromage-noix    Zeghlache donne les raisons du transfert de Boussouf    L'attestation d'affiliation téléchargeable désormais via l'espace «El Hanaa»    Banalisation de la mort jusqu'à quand ?    Atatürk immolé à Sainte-Sophie    Hommage au frère Belaïd Abdesselam    REPLIQUE AU TWEET DE MARINE LE PEN    Arnaque à la communication !    La reconversion des seconds couteaux    "Les médias publics doivent se réorganiser "de manière profonde"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Cela s'est passe un jour/ Aventures, drames et passions celebres
Les criminels à travers l'histoire (101e partie)
Publié dans Info Soir le 30 - 06 - 2010

Résumé de la 100e partie n Al Capone attire l'attention du Président des Etats-Unis, Herbert Hoover, qui donne aux agences fédérales l'ordre de le surveiller, ainsi que ses associés.
Au début du mois de mars 1929, Al a eu des problèmes avec trois gangsters qui étaient, jusque-là, ses alliés. il vient d'apprendre qu'ils l'ont trahi. Il a décidé de les liquider, mais à sa manière. Il les invite à dîner dans sa résidence, en compagnie d'autres hôtes, préparant en leur honneur un véritable banquet.
— Mes amis, leur dit-il, ce repas soude notre alliance, alors, mangez, buvez et amusez-vous !
Les trois suspects mangent comme des ogres. On s'amuse, on rit, on lance des plaisanteries, jusqu'à minuit. Puis, Capone se lève brusquement. Comprenant qu'il allait se passer quelque chose, les convives s'arrêtent de rire. Les suspects se regardent inquiets. C'est alors que Capone avance vers eux et, pointant un doigt accusateur vers eux, s'écrie :
— Je suis au courant de tout ! Vous croyez que vous pouvez m'avoir aussi facilement ? Je sais que vous m'avez trahi ! Le moment est venu pour que vous payiez votre traîtrise !
Les hommes, oubliant qu'ils ont laissé, comme les autres convives, leurs armes aux vestiaires, portent les mains à leurs poches. Al Capone fait un signe et ses gardes du corps se jettent aussitôt sur eux, les attachent sur leurs chaises et les bâillonnent.
Al Capone se saisit alors d'une batte de base-ball et s'approche du premier. Il le frappe de toutes ses forces, lui brisant les épaules, puis les bras, les jambes... Le deuxième puis le troisième subissent le même sort.
Al Capone fait alors signe à ses gardes du corps qui s'approchent des corps en charpie et, d'une balle dans la nuque, les achève.
— Voilà comme finissent ceux qui croient me tromper !
Un frisson parcourt la salle.
Tandis que Capone se pavanait, imposant sa suprématie aux autres gangsters, les autorités s'affairent à réunir suffisamment de preuves contre Capone pour le faire arrêter.
Le Président des Etats-Unis, Hoover, met la pression sur Andrew Mellon, le secrétaire au trésor, pour accélérer l'enquête.
Pour piéger Capone, Mellon va enquêter dans deux directions : celle de l'évasion fiscale, en prouvant que le gangster ne paye pas ses impôts, celle de la loi sur la prohibition, en prouvant qu'il la viole. C'est seulement une fois la preuve de ces délits apportée que Mellon, bénéficiant du soutien du procureur général, George E. Q. Johnson, va engager les poursuites et procéder ainsi à l'arrestation du bandit.
Pour mener l'enquête, Mellon a besoin non seulement de bons agents, qui sauront répondre aux attaques des criminels, mais aussi d'hommes qui ne se laisseront pas corrompre par Al Capone.
A cette époque, al Capone se vantait de tout faire avec son argent, y compris acheter des policiers et des magistrats, ce qu'il faisait réellement !
— Avec de l'argent, se plaît-il à répéter, vous pouvez tout faire !
Mellon réussit à recruter un groupe de jeunes hommes au passé irréprochable. Il place à leur tête celui qui lui paraît être le plus compétent, Eliot Ness, dont la troupe sera surnommée Les Incorruptibles. (à suivre...)


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.