Tebboune présente ses vœux au peuple algérien    Football / Ligue 1 algérienne : le NC Magra et le RC Arbaâ se neutralisent (0-0)    Sahara occidental: de Mistura à Moscou pour rencontrer Lavrov    Formation professionnelle: plus de 300.000 nouvelles places pédagogiques à la prochaine rentrée    Pneumologie : faire bénéficier l'Algérie de l'expérience de sa diaspora    Fédération algérienne de football (FAF) : "Le nouveau DTN sera connu au plus tard mi-décembre"    Cérémonies et activités religieuses à travers les différentes mosquées à l'occasion du Mawlid Ennabaoui    Man United : Ten Hag voit du positif dans la prestation de Ronaldo    Le président palestinien Mahmoud Abbas souligne l'importance du prochain Sommet arabe d'Alger    «Les engagements du Président concrétisés à 80%»    L'Algérie plébiscitée pour représenter l'Afrique au Bureau de l'Assemblée générale de la Conférence mondiale sur la justice constitutionnelle    Foot/ équipe nationale : "Belmadi va prolonger son contrat jusqu'au Mondial 2026"    Belaabed appelle les enseignants à s'acquitter de leurs rôles et contribuer à la promotion du système éducatif    Batna : réalisation d'une station mobile de transformation d'électricité "avant mars prochain"    Armée sahraouie: nouvelles attaques contre les forces d'occupation marocaines dans les secteurs d'Aousserd et Mahbes    Opéra d'Alger: le spectacle "Djazair zinet el bouldane" présenté au public    14e FIBDA : Rencontre à Alger avec Frédéric Ciriez, auteur du roman graphique, "Frantz Fanon"    Le processus de réforme auquel s'est engagé le Président Tebboune en vue du renouveau est désormais une réalité palpable    Des groupes organisés à l'origine de la spéculation illicite et la pénurie de certains produits alimentaires de large consommation    Benabderrahmane: Le Gouvernement oeuvre à trouver des solutions aux problèmes soulevés par les députés dans le cadre d'une approche participative    Visite de courtoisie chez Goudjil    L'Etat frappera d'une main de fer    Le Gouvernement œuvre à des solutions radicales    Chadli Bendjedid a consacré sa vie au service de son pays et de sa relance    Le SG de l'ONU rend hommage à l'Algérie    Tebboune adresse une invitation au président du Conseil de direction présidentiel au Yémen    L'Algérie gagne quatre places    Saisie de 7.143 unités de produits pyrotechniques    Algérie-Pays-Bas: Informer le citoyen sur le bon usage des fonds publics    162 médicaments en voie d'épuisement: «Le stock couvre moins d'un mois de besoins»    El-Bayadh: La nouvelle secrétaire générale de la wilaya installée    Oran: 29 harraga interceptés au large d'Arzew    À propos de l'homme qui promenait son âne    In memoriam Octobre 88    Embrouille    Tiaret: L'hippodrome «Kaïd Ahmed» plongé dans le noir    Algérie-Etats-Unis: Des relations «fortes et grandissantes»    Face aux déclarations incensées des néocolonialistes: Notre méfiance se doit d'être de mise    Comment oublier que nous avons été colonisés ?    L'UGTA se rebiffe    Le président Tebboune félicite les enseignants    Le MSP menace d'une «motion de censure»    Alerte à l'instabilité!    Fin imminente des travaux    Goudjil instruit la délégation parlementaire    Une semaine chargée pour l'ANP    La culture amazighe en deuil    Promotion ou restriction des mobilités?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Breyten Breytenbach
Un militant des causes justes
Publié dans Info Soir le 24 - 09 - 2011

Débat n En marge du 16e Sila, une rencontre a eu lieu, jeudi, avec le poète sud-africain Breyten Breytenbach.
Né au Cap en 1939, il a, par son militantisme pour la liberté et le droit à la citoyenneté, longtemps combattu l'apartheid. Un engagement qui lui a valu sept ans d'emprisonnement.
Dans son intervention, Breyten Breytenbach, qui s'est désolé de l'absence d'échanges et de circulation, et donc de partage, entre les intellectuels algériens et sud-africains, a, d'emblée, déclaré la nécessité de créer un partenariat favorisant l'échange d'expériences entre auteurs et intellectuels algériens et sud-africains et la circulation, en conséquence, des livres entre les deux pays.
«Il faut créer une commission culturelle bipartite, débarrassée des lourdeurs administratives, pour rapprocher les hommes de culture sud-africains et algériens. L'Afrique du Sud et l'Algérie qui ont des traditions de lutte pour leur indépendance, se sont perdues en chemin ces dernières années et devraient renouer les liens distendus», a-t-il dit.
Ainsi, l'appel de l'intellectuel sud-africain s'appuie, selon lui, sur la ressemblance historique pour la lutte contre l'injustice et pour le droit des peuples. «Il y a une ressemblance frappante entre nos deux peuples en termes de construction post-indépendance», a-t-il dit. Et d'expliquer : «Parce que l'une, s'agissant des Algériens, était marquée par le refus du joug de l'ancienne puissance coloniale, et parce que l'autre a été caractérisée, pour les Noirs sud-africains, de se débarrasser du diktat de la minorité blanche dominante.»
Breyten Breytenbach, qui n'a cessé de réitérer son souhait que les peuples se connaissent mieux dans le respect de l'échange culturel pour mieux se comprendre, a déclaré que son vœu sera exaucé dans un avenir proche.
Abordant la question palestinienne, Breyten Breytenbach, qui est également essayiste, dramaturge et peintre, dira : «Je suis un fervent [et inconditionnel] défenseur de la cause palestinienne.»
Pour cela, il a été taxé d'antisémite.
Le poète sud-africain est un ami de Mahmoud Darwich. Il a tenu, à cette occasion, à rendre un hommage appuyé au poète palestinien, disparu en 2008. «Mahmoud Darwich a continué à écrire et à vivre et à garder espoir sans se complaire de la puissance qu'il avait, car il avait opté pour le dialogue».
Rappelons que Breyten Breytenbach a participé, en 2009, à Alger, à l'hommage à Mahmoud Darwich, qui avait pour titre «Darwich, une vie de poésie».
S'exprimant sur la relation qu'il entretenait avec ce poète, l'intervenant dira : «C'est une admiration et une volonté de vouloir comprendre sa vie et son œuvre, qui remonte à très loin.
C'est aussi une amitié qui est très ancienne. Nous nous sommes rencontrés, il y a très longtemps, et nous nous sommes vus à plusieurs reprises. J'étais très passionné par la manière avec laquelle il traduisait sa poésie et sa vie de poète en tant que militant et personnage public. Il était un exemple pour nous tous.
Sur l'attitude mitigée des Etats-Unis à reconnaître la Palestine comme un Etat jouissant de tous ses droits dans le concert des nations, Breyten Breytenbach dira à juste titre que «cela devrait détruire leur crédibilité morale». Et de s'interroger : «Peut-on promouvoir la démocratie sans cela ? Il faut mettre les puissances étrangères devant leurs mensonges et leurs incohérences morales, la France incluse».
Y. I.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.