Les opérateurs désirant produire ou importer le gel hydro-alcoolique invités à retirer une pré-autorisation    Registre de commerce: 11.427 nouveaux inscrits en mars    Barça : Bartomeu obtient la démission de six membres de la direction    Barça : Messi réagit à la rumeur qui l'envoie à l'Inter Milan    Ouargla/Covid-19 : initiative d'un groupe de jeunes au profit de la polyclinique de Sidi-Khouiled    Coronavirus à Chlef : un médecin volontaire pour soigner les paysans dans les zones reculées    Tlemcen : Belkhir Nesrine, une infirmière face au coronavirus    Coronavirus: l'agenda culturel chamboulé en Algérie    OPEP + : Accord pour une réduction de 10 millions de barils/jour dont 200 000 barils pour l'Algérie    Le Front Polisario déplore l'"inaction" et "le silence" du Conseil de sécurité    Revue El Djeïch: une cohérence totale entre le Président de la République et l'ANP    Yémen: cessez-le-feu unilatéral pour prévenir une propagation du Covid-19    94 nouveaux cas confirmés et 30 nouveaux décès en Algérie    Real Madrid: le rétropédalage de Kroos sur la baisse des salaires    Report du jugement et proposition de procès à distance    M.Belhimer adresse ses condoléances "les plus attristées" à la famille du défunt Mohamed Baghdadi    Le Général Rachedi nommé directeur général adjoint de la Sécurité intérieure    Le journaliste Mohamed Baghdadi n'est plus    "Avec le Ramadhan, la reprise de la compétition devient de plus en plus difficile"    Belaïdi : "Je m'entraîne le matin en forêt"    Suspension de la rotation des Casques bleus    L'Adra lance une cagnotte    Ali Mecili ou l'initiateur de l'organisation de l'opposition    Les marchés pétroliers entre doute et optimisme    2 morts dans le crash d'un hélicoptère de l'armée    La FIFA contre les championnats à blanc    Ben Mohamed, poète "Mes seules angoisses sont alimentées par la situation politique du pays"    Lancement d'un concours national de scénario    Le vécu d'une femme à l'écriture miraculeuse    Le permafrost, un milieu peu connu    Malgré des débits supplémentaires : Facebook tourne au ralenti    «Nous sommes tous dans le même bateau»    Covid-19 en Europe : Le confinement commence à payer mais gare au relâchement    L'ONU condamne les bombardements d'un hôpital à Tripoli    Confinement culturel et solidaire sur les réseaux sociaux : Un artiste par jour avec la galerie Le Paon    Mila: Plus de 3 quintaux de viande blanche saisis et détruits    Bouira: Collecte de sang aux malades    En difficulté de remboursement de leur endettement bancaire et de renouvellement de leurs lignes de crédit d'exploitation: Dispositif particulier d'aide aux petites et moyennes entreprises publiques et privées    Education: Des syndicats et des parents d'élèves demandent le report du bac et du BEM    LA TERRE TOURNE EN ROND    Le temps qui passe: Le temps relatif    Sa composition, son organisation et sa mission définis au JO    L'Armée détaille son plan de bataille    JOURNEE MONDIALE DE LA SANTE : Le Président Tebboune rend hommage au secteur de la santé    Covid19-Foot: le payement des frais d'engagement et amendes ajourné    Coronavirus ou pas, le régime algérien réprime    Mohamed Kaïdi remplace Mohamed Bachar    Youcef Gamouh ou le reflet dans l'art de siffler    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Histoires vraies
Un gros rocher noir (1re partie)
Publié dans Info Soir le 18 - 04 - 2004

Thérésa, la jeune femme brune, penche légèrement la tête en avant. Son front se plisse car elle a le soleil dans ses yeux noirs. Elle a la peau mate, le visage intelligent, et ce nez assez fort qu?ont souvent les Péruviennes. Elle a vingt-neuf ans.
«Vous ne pouvez pas, dit-elle, vous lancer seul dans une aventure aussi périlleuse.»
Les mains sur les hanches, Thérésa s?adresse à Michel, un homme de quarante ans, grand, mince et brun ; un visage long aux joues creuses, un physique d?athlète, d?explorateur et de savant. Bref, un bel homme.
«Mais vous savez bien, Thérésa, que personne ne veut m?accompagner.
? Alors, Michel, il faut renoncer.»
Michel éclate de rire. Comment renoncerait-il alors qu?il a déjà surmonté la plus difficile des épreuves : l?administration ? Maintenant qu?il a obtenu les visas, les permis et les certificats divers, il renoncerait ! Les dangers de la jungle amazonienne sont moins graves, à son avis, que l?hypocrite attention des fonctionnaires. Qu?importe la terrible humidité de l?air quand on a échappé à l?apathie mortelle des bureaux. Les araignées et les serpents sont moins venimeux que les chefs de service, les poissons carnivores et les crocodiles moins féroces que l?aimable diplomate qui condamne un rêve d?un trait de plume. Les tribus hostiles ne le sont ni plus ni moins que les douaniers. Quand on a connu tout cela, on ne recule plus devant rien.
«Alors, dit Thérésa, je pars avec vous.»
Michel reste quelques secondes abasourdi. Partir avec une femme pour une telle expédition ! Voilà bien une chose à laquelle il n?avait jamais pensé.
Chargé de mission géographique et linguistique par le Musée de l?Homme, le ministère de l?Education nationale et l?Unesco, Michel vient de filmer les montagnes de la Cordillère des Andes et les tribus d?Indiens vivant près du lac Titicaca. Il y a acquis la preuve que les connaissances géographiques sont à réviser sur trois points :
1. Le lac Titicaca appartient au système amazonien.
2. L?Apurimac n?est pas un affluent de l?Amazone, mais l?origine de l?Amazone.
3. L?Apurimac reçoit des eaux du Nevado de Haucra. C?est donc une longueur de 6 500 kilomètres qu?il faut accorder à l?Amazone, du Nevado de Haucra à l?Atlantique.
Ces découvertes donneraient à l?Amazone la même longueur que le NiI, le plus long fleuve du monde. Et c?est ce qu?il veut prouver définitivement, en descendant en kayak l?immense voie d?eau depuis sa source. Mais avec une femme, voilà bien une idée qui ne lui serait jamais venue.
«Pourquoi pas, demande Thérésa, je vaux bien des hommes !»
Michel est obligé d?en convenir. Elle est jeune, robuste, elle sait nager admirablement. Elle est intelligente. Pourquoi la repousserait-il d?emblée ?
D?aucuns pourraient trouver cette idée déraisonnable, mais pas Michel. Pourtant, il n?est plus un gamin. Il a quarante ans, il est né le 21 avril 1912 à Orléans. Il a toujours été premier de sa classe. Il a passé plusieurs licences. Il a vingt et un diplômes. A vingt et un ans, il a été reçu à la Maison de l?Institut de Londres, après avoir brillamment soutenu une thèse sur les poussières londoniennes. Il a été aviateur, puis inspecteur général du contrôle des prix au Maroc ; puis professeur de langues et de droit commercial à l?école Bréguet. En 1950, il a fait un premier grand voyage en Abyssinie, traversant seul à moto toute l?Afrique du Nord, la Libye, l?Egypte. Il pense que Thérésa n?aurait pas été déplacée dans un tel voyage. Elle l?aurait beaucoup aidé.
Mais de là à descendre l?Amazone avec elle? quelle responsabilité ! Les critiques ne vont pas manquer. Finalement, il décide de refuser. Mais il lui faut un prétexte.
«C?est impossible, vous ne savez pas vous servir d?un kayak.
? J?apprendrai, dit Thérésa.
? Mais vous n?avez pas de matériel et je n?ai plus d?argent.
? J?en ai, dit Thérésa, j?ai vendu tout ce que je possédais.
? Mais je pars dans quelques jours, Thérésa.
? Je sais? et je suis prête.» (à suivre...)


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.