Référendum constitutionnel : début du vote dans les bureaux itinérants de zones reculées au sud    West Ham : Des débuts frustrants pour Benrahma    La manifestation pacifique à El-Guerguerat contrecarre les plans du Maroc    Référendum : affluence appréciable dans les bureaux de vote au Royaume-Uni et en Irlande    Le wali d'Alger inaugure le parking à étages et la station multimodale de la commune de Kouba    Coronavirus: 291 nouveaux cas, 187 guérisons et 8 décès    L' ANIE veillera à assurer la régularité et la sécurisation de l'opération de vote    "Leur Algérie" remporte le Prix du meilleur documentaire arabe    L'Association "Ouled El-houma" se recueille à Alger à la mémoire des martyrs    20 décès et 308 blessés durant les dernières 48 heures    Les opérations de Hammam N'baïl et Medjez Sfa, une proclamation du déclenchement de la révolution à Guelma et Souk Ahras    La permanence a largement été assurée    136 milliards de centimes de créances impayés    Les agences commerciales d'AT ouvertes dimanche dans les chefs-lieux de wilaya    Début du vote pour les nomades    L'Algérie va-t-elle récupérer ses islamistes radicaux ?    Huawei perd sa couronne de premier fabricant mondial    22 policiers ont été tués dans les manifestations d'octobre    Nouvelle réunion de médiation à Genève    L'Algérie condamne    "Nous ressentons une pression qui s'exerce sur nos ressources"    Les islamistes reviennent à la charge    Dr Bekkat Berkani : «le Championnat peut reprendre, mais...»    La FAF recadre Tahar Belkhiri du MCA    Juma en abandon de poste    El-Mellali condamné à six mois de prison avec sursis    Les cas de Covid-19 en hausse    Ce qui risque de plomber le référendum    L'ONU publie une lettre envoyée à Tebboune    Beauté : le saviez-vous ?    Quiche lorraine au fromage    Les mesures sanitaires élargies à 20 wilayas    30 nouveaux notaires prêtent serment    Sécuriser la grande mosquée    Plafonnage des prix des semoules    «La colonisabilité», c'est quoi au juste ?    Mosquée d'Alger : munificence de l'ouvrage, mais ardoise «secrète»    NED Emmouk !    "On s'est battu pour la liberté, aujourd'hui, elle nous manque"    Retour imminent d'Al-Jazeera    CSA – CRA : L'AGO le 9 novembre    MC Oran : Le Mouloudia se frotte à la Réserve du WAT    Mégaprojet d‘exploitation du phosphate à Tébessa : Le lancement prévu pour le premier trimestre 2021    Nouvelles de Saïda    Mawlid Ennabaoui : Plusieurs incendies enregistrés suite à l'utilisation de pétards    Malgré que la crise sanitaire s'accentue : Les mesures préventives peu respectées dans les commerces    Disposant de l'un des principaux marchés de gros du pays : Gué de Constantine en quête d'un développement local harmonieux    Un puissant séisme fait au moins 26 morts en Turquie et Grèce    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Histoires vraies
Un gros rocher noir (1re partie)
Publié dans Info Soir le 18 - 04 - 2004

Thérésa, la jeune femme brune, penche légèrement la tête en avant. Son front se plisse car elle a le soleil dans ses yeux noirs. Elle a la peau mate, le visage intelligent, et ce nez assez fort qu?ont souvent les Péruviennes. Elle a vingt-neuf ans.
«Vous ne pouvez pas, dit-elle, vous lancer seul dans une aventure aussi périlleuse.»
Les mains sur les hanches, Thérésa s?adresse à Michel, un homme de quarante ans, grand, mince et brun ; un visage long aux joues creuses, un physique d?athlète, d?explorateur et de savant. Bref, un bel homme.
«Mais vous savez bien, Thérésa, que personne ne veut m?accompagner.
? Alors, Michel, il faut renoncer.»
Michel éclate de rire. Comment renoncerait-il alors qu?il a déjà surmonté la plus difficile des épreuves : l?administration ? Maintenant qu?il a obtenu les visas, les permis et les certificats divers, il renoncerait ! Les dangers de la jungle amazonienne sont moins graves, à son avis, que l?hypocrite attention des fonctionnaires. Qu?importe la terrible humidité de l?air quand on a échappé à l?apathie mortelle des bureaux. Les araignées et les serpents sont moins venimeux que les chefs de service, les poissons carnivores et les crocodiles moins féroces que l?aimable diplomate qui condamne un rêve d?un trait de plume. Les tribus hostiles ne le sont ni plus ni moins que les douaniers. Quand on a connu tout cela, on ne recule plus devant rien.
«Alors, dit Thérésa, je pars avec vous.»
Michel reste quelques secondes abasourdi. Partir avec une femme pour une telle expédition ! Voilà bien une chose à laquelle il n?avait jamais pensé.
Chargé de mission géographique et linguistique par le Musée de l?Homme, le ministère de l?Education nationale et l?Unesco, Michel vient de filmer les montagnes de la Cordillère des Andes et les tribus d?Indiens vivant près du lac Titicaca. Il y a acquis la preuve que les connaissances géographiques sont à réviser sur trois points :
1. Le lac Titicaca appartient au système amazonien.
2. L?Apurimac n?est pas un affluent de l?Amazone, mais l?origine de l?Amazone.
3. L?Apurimac reçoit des eaux du Nevado de Haucra. C?est donc une longueur de 6 500 kilomètres qu?il faut accorder à l?Amazone, du Nevado de Haucra à l?Atlantique.
Ces découvertes donneraient à l?Amazone la même longueur que le NiI, le plus long fleuve du monde. Et c?est ce qu?il veut prouver définitivement, en descendant en kayak l?immense voie d?eau depuis sa source. Mais avec une femme, voilà bien une idée qui ne lui serait jamais venue.
«Pourquoi pas, demande Thérésa, je vaux bien des hommes !»
Michel est obligé d?en convenir. Elle est jeune, robuste, elle sait nager admirablement. Elle est intelligente. Pourquoi la repousserait-il d?emblée ?
D?aucuns pourraient trouver cette idée déraisonnable, mais pas Michel. Pourtant, il n?est plus un gamin. Il a quarante ans, il est né le 21 avril 1912 à Orléans. Il a toujours été premier de sa classe. Il a passé plusieurs licences. Il a vingt et un diplômes. A vingt et un ans, il a été reçu à la Maison de l?Institut de Londres, après avoir brillamment soutenu une thèse sur les poussières londoniennes. Il a été aviateur, puis inspecteur général du contrôle des prix au Maroc ; puis professeur de langues et de droit commercial à l?école Bréguet. En 1950, il a fait un premier grand voyage en Abyssinie, traversant seul à moto toute l?Afrique du Nord, la Libye, l?Egypte. Il pense que Thérésa n?aurait pas été déplacée dans un tel voyage. Elle l?aurait beaucoup aidé.
Mais de là à descendre l?Amazone avec elle? quelle responsabilité ! Les critiques ne vont pas manquer. Finalement, il décide de refuser. Mais il lui faut un prétexte.
«C?est impossible, vous ne savez pas vous servir d?un kayak.
? J?apprendrai, dit Thérésa.
? Mais vous n?avez pas de matériel et je n?ai plus d?argent.
? J?en ai, dit Thérésa, j?ai vendu tout ce que je possédais.
? Mais je pars dans quelques jours, Thérésa.
? Je sais? et je suis prête.» (à suivre...)


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.