Application des nouveaux tarifs    La revalorisation officialisée    Ce qu'il faut faire pour éviter l'échec    Que sait-on de l'hydroxychloroquine ?    8 décès déplorés, 115 nouveaux cas    Déconfinement progressif: "la FNTT appelle à des mesures strictes à l'égard des transporteurs privés"    Réunion OPEP: il ne faut pas se contenter des résultats réalisés à ce jour    Covid-19: aucun cas enregistré dans les camps des réfugiés sahraouis et les territoires libérés    Le chef d'AQMI Droukdel tué par l'armée française    ONU : Mimouni à la tête du Comité des Conférences de l'AG    IN AMENAS : La 41ème brigade blindée de l'ANP exécute un exercice avec tirs réels    MOSTAGANEM : Un rendement prévisionnel de 13 quintaux/ha de céréales    Dzair TV met les clefs sous le paillasson    Le ministère sahraoui de la Culture dénonce le vandalisme du patrimoine matériel et immatériel dans les territoires occupés    115 nouveaux cas confirmés et 8 décès enregistrés en Algérie    Transport urbain: adoption de mesures préventives en prévision de la reprise de l'activité    Affaire des enregistrements téléphoniques : La justice se met en branle    Retour à la compétition : Medouar préconise un dépistage massif des joueurs    Rassemblements citoyens à Tazmalt et Akbou    Hamel condamné à 12 ans de prison ferme    LE HIRAK, UN NOUVEL ETHOS ET DES VICTOIRES…    Les enfants d'El Hamri avaient annoncé la couleur : le rouge et blanc    Hussein Si Ahmed, un artiste céramiste : A la fortune du potier    Investissement: Du nouveau pour l'octroi de terres agricoles    Sidi Bel Abbès: Assemblée de l'APW sous tension    Violente Amérique !    Le crime de Minneapolis    Présidents des clubs de l'Ouest: La réunion reportée à une date ultérieure    OM Arzew: L'affaire des dettes devant la justice    LA NECESSAIRE LECTURE APPROFONDIE    Le ou la COVID ?    Le Consul général de France à Alger s'exprime    Un "dangereux" terroriste capturé à Aïn Témouchent    Ghannouchi fragilisé    Les conseils de classe convoqués ce lundi    L'ONU crée une mission d'appui à la transition    1 300 civils tués et plus d'un demi-million de déplacés en 8 mois    La mineuse de la tomate fait des ravages    Les factures Sonelgaz salées à Jijel    Sit-in de souscripteurs devant le siège de l'AADL    "La fin du système Bouteflika" passée à la loupe    L'Algérie représentée par la poétesse Nina Lys Affane    Lancement de spectacles virtuels pour enfants    LUTTE CONTRE LE TERRORISME : Un "dangereux" terroriste capturé à Aïn Témouchent    "Heureusement que nous avons gagné le procès de Malo"    L'épreuve    L'infrangible lien…    Affaire de détournement de foncier agricole :12 ans de prison ferme à l'encontre de Hamel    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Illizi /Artisanat
L'authenticité du patrimoine targui
Publié dans Info Soir le 10 - 09 - 2012

Richesse - L'artisanat constitue une des diverses facettes du riche patrimoine matériel plus que séculaire que les Touareg du Tassili, dans la wilaya d'Illizi, se sont attelés à préserver d'une génération à une autre.
Cet héritage, qui a été depuis la nuit des temps entretenu, revêt une importance particulière chez les populations targuies et à travers lequel est valorisé le savoir-faire artistique dans différents segments du richissime artisanat traditionnel, à l'instar de la bijouterie traditionnelle, la vannerie et la maroquinerie, qui, bien que travaillés avec des outils et moyens rudimentaires, ont gagné une réputation transcendant les frontières du pays.
Les outils et armes de guerre, tels que les épées, les coutelas, les hachettes et autres produits façonnés dans le cuivre, ajoutés au travail du bois fait avec dextérité, le tout orné de motifs, dessins, sculptures et graphes en Tifinagh renvoyant à des origines anciennes des Touareg, constituent également, avec l'habit traditionnel, des éléments de ce patrimoine matériel que l'Homme bleu s'emploie à valoriser et à perpétuer.
Il appartient de citer, entre autres activités artisanales développées par les Touareg, la tannerie et la maroquinerie, dont la fabrication des tentes et de chaussures connues sous le nom de «Timba» sont l'œuvre de la femme de la région du Tassili. Cette dernière excelle aussi dans la couture et la broderie traditionnelles. Les célébrations d'évènements, locaux ou nationaux, ainsi que les fêtes de mariage, sont, entre autres occasions, mises à profit pour exposer et valoriser, avec les concours et encouragements d'associations, le savoir-faire de la femme dans le design traditionnel.
Parmi les associations de la région les plus actives dans ce créneau, l'association-coopérative de l'artisanat traditionnel de la localité de Bordj Omar Idriss s'est distinguée, par ses œuvres, lors de manifestations nationales et internationales, à l'instar de salons tenus à Paris (France) et Berlin (Allemagne).
Cette association s'emploie aujourd'hui à perpétuer le riche legs artisanal ancien des Touareg et à le vulgariser, en formant des jeunes, en vertu de conventions signées avec des établissements de la formation professionnelle. Selon son président, cette association envisage, dans le but de répondre à la demande et aux goûts des touristes amoureux de la région, de moderniser ses équipements et moyens de production.
M. Ayloum Mohamed Salim a, dans ce cadre, sollicité les autorités locales à prêter assistance aux artisans de la région afin de leur permettre de faire face aux contraintes freinant leurs activités, notamment pour ce qui est de «la cherté de la matière première, en mettant à leur disposition les moyens nécessaires, en plus de la révision à la hausse du micro crédit destiné aux artisans et plafonné actuellement à 250 000 DA seulement», a-t-il dit.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.